Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rachida Dati : Elle a fêté l'anniversaire de sa petite Zohra... Retour sur une année choc et chic qui l'a rendue plus forte !

Exclusif : Rachida Dati à Agadir le 17 octobre 2009 avec sa fille Zohra
55 photos
Lancer le diaporama
Exclusif : Rachida Dati à Agadir le 17 octobre 2009 avec sa fille Zohra
Et elle termine l'année en beauté, notre Rachida Dati ! Selon un sondage OpinionWay paru le 29 décembre dans Le Figaro, elle remporte le titre de la femme politique de la majorité ayant le plus marqué l'actualité de l'année écoulée, pour 31% des sondés. Elle devance la ministre de l'Economie Christine Lagarde, et Rama Yade (23%)... Sans commentaire !

Une année 2009 commencée avec une joie absolue, la naissance de la petite Zohra le 2 janvier 2009, arrivée par césarienne à la clinique de la Muette, une grossesse "tardive" que Purepeople vous avait annoncée en août, en exclusivité. Ce sera, pour quelques jours, l'état de grâce pour notre Garde des Sceaux qui essuyait déjà des critiques - on la disait même "virée" dès fin janvier ! - et qui sortira en pleine forme le 7 janvier de la clinique, sa fille en bandoulière, pour être présente, sur ses talons hauts, dans la cour de l'Elysée, pour le premier conseil des ministres de l'année ! Bluffante, énervante, combattante, courageuse, agaçante d'avoir retrouvé sa ligne en 5 jours pour les femmes, tous les adjectifs et les qualificatifs y sont passés, mais elle a tenu bon, elle a fait face, a gardé sa place, même si certaines nuits ont dû être plus dures que les journées. Ce jour-là, elle n'a pas chômé, comme pour montrer à tous qu'elle était là... et bien là !

Après un passage à l'ambassade d'Espagne en guise de digestif, pour la remise de décorations espagnoles à des magistrats français, où elle s'est fendue d'un discours, Rachida Dati s'est attaquée à son copieux goûter : l'audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation. Au milieu des magistrats en robe de circonstance, qui ont écouté le discours de Nicolas Sarkozy annonçant la suppression des juges d'instruction au profit de juges de... l'instruction, elle a semblé parfaitement à l'aise, de retour sur le terrain.

A l'issue de ce rituel, elle a rejoint le chef de l'Etat à la sortie : et, avant de mettre fin à cette journée, échange de bises appuyé entre le chef de l'Etat et sa ministre. Si on connaît les élans tactiles de Nicolas Sarkozy, on remarquera ici l'engagement physique de Rachida Dati, les deux mains aux ongles bien vernis passées autour du cou du chef ! Une bonne façon de faire taire les rumeurs de désaveu. Cette journée du 7 janvier, elle aura assuré et l'année ne faisait que commencer, pour le meilleur et pour le pire !

Dès fin janvier, elle sait qu'elle va quitter le gouvernement et perdre son poste de garde des Sceaux... Elle fait contre mauvaise fortune bon coeur et accepte de faire équipe avec Michel Barnier pour prendre la tête de la liste UMP aux Européennes pour l'Ile-de-France.

Première vraie attaque, le livre-brûlot Belle-Amie, un livre à charge, qui amusera beaucoup Carla Bruni... Les deux femmes se feront pourtant la bise lors du dîner à l'Elysée en l'honneur du président libanais Michel Sleiman, et nous assisterons à un combat de robes... Match nul. Ce sera un des derniers dîners officiels auxquels assistera notre ministre chic et choc.

Elle s'investira de plus en plus dans son mandat de Maire du VIIe arrondissement, arpentera les réunions électorales avec Michel Barnier, les marchés, les villes difficiles où elle sera à chaque fois ovationnée, comme à Mantes-La-Jolie, et continuera son boulot au ministère de la Justice pour finir les réformes commencées et demandées par Nicolas Sarkozy quand il l'a nommée à ce poste. Et ce, contre vents et marées, sans tenir compte des critiques de plus en plus virulentes de ses détracteurs, la sachant sur le départ. Elle mariera le prince héritier Jean de France avec Philomena de Tornos Y Steinhart, les radios et télés se battent pour l'avoir... mais avoir qui d'abord ? La maman de Zohra, la toujours ministre de la Justice, la maire du VIIe arrondissement, celle qui porte à bout de bras la campagne des européennes en Ile-de-France, la future "virée" ou la "beurette" de Chalon qui a réussi et qui est une vraie image de cette minorité positive qui n'a peur de rien ? Rachida présentera sa famille chez Mireille Dumas pour "Vie privée, vie publique" sur France 3 et fera un tabac avec 4,8 millions de téléspectateurs. Elle se fera discrète au concert du Stade de France de Johnny Hallyday - de qui elle prendra régulièrement des nouvelles pendant ses gros ennuis de santé - et passera lui faire une grosse bise à son anniversaire le 15 juin.

Malgré les soucis de santé de sa petite fille, elle honorera un voyage en Jordanie ou elle rencontrera la délicieuse reine Rania, elle sera à Rome pour la réunion des ministres de la justice du G8, et fêtera le dimanche 7 juin au soir la victoire de l'UMP en général pour ces élections européennes et celle de l'Ile-de-France en particulier. Rachida Dati a déclaré que c'est le succès de sa famille politique mais aussi du président. "C'est la première fois que notre famille politique arrive en tête depuis 1979. C'est le succès du président de la République". En Ile-de-France, l'UMP a récolté cinq sièges sur les treize, soit deux de plus qu'en 2004. Au niveau national, il obtient 29 sièges au sein du Parlement européen. Rachida Dati siégera donc à Strasbourg... et avec le sourire, même si elle en a gros sur la patate !

Pour son dernier conseil des ministres, le 17 juin, elle sera rayonnante et très élégante. Le 24 juin, elle passera le relais à Michèle Alliot-Marie et quittera la place Vendôme devant un mur de photographes, la tête haute.

C'est le 13 juillet qu'elle arrive à Strasbourg, sourire de circonstance certes, mais sourire tout de même et tant pis pour Cohn-Bendit et Guigou qui l'avaient vilipendée, elle y est !

La rentrée démarre sur les chapeaux de roues, après ses premières vacances depuis des années, en famille et avec sa petite Zohra. Magnifique et désarmante, elle sera chez Thierry Ardisson sur C+ et fera un carton d'audience, prendra tôt le matin des trains pour Strasbourg ou Bruxelles pour faire les allers-retours dans la journée, s'occuper de sa mairie du VIIe, participer à des réunions caritatives, ira au Parc des princes, retournera au Val Fourré comme promis, sera imperturbable sur France 2 et droite dans ses bottes malgré des questions insidieuses... Le livre sans intérêt de son frère Jamal "A l'ombre de Rachida" ne lui fera pas bouger un cil... et retombera dans l'oubli.

Fin juillet, Rachida Dati avait rencontré le président Sarkozy afin de discuter de son mandat et de la position de la France concernant les affaires économiques et monétaires dont elle discutera à Bruxelles, il lui avait alors déclaré qu'elle devrait, si son emploi du temps chargé le lui permettait, l'accompagner pour certains voyages officiels.

C'est le 6 octobre qu'elle a accompagné Nicolas Sarkozy dans l'avion présidentiel, lors de sa visite officielle au Kazakhstan, avec d'autres parlementaires invités par l'Elysée.

Bien entendu, tous les journalistes se sont rués vers elle pour lui demander la raison de sa présence aux côtés du chef de l'Etat, ce à quoi elle a répondu : "Je suis députée européenne, je suis là comme d'autres parlementaires." Ben oui, quoi !

Cette visite au Kazakhstan ne durant qu'une journée (ce qui rentrait parfaitement dans son planning), miss chic et choc n'a pas hésité à s'y rendre, entourée de l'ami intime du président, Patrick Balkany, de qui Rachida est proche, de Bernard Kouchner et de Frédéric Mitterrand.

Classe et professionnelle, elle a rencontré Noursoultan Nazarbaev, le chef du gouvernement Kazakh, puis était de retour, hier soir, en France, afin de reprendre ses fonctions de parlementaire et de maire du VIIe arrondissement.

Elle aura son double au musée Grévin le 13 octobre en présence d'amis très proches, et le lendemain, son association "C'est à vous", une association humanitaire et humaniste comme elle se plaît à la décrire, récupérera 170 000 euros pour la Fondation de Bernadette Chirac pour les Hôpitaux de France. Avec 400 invités, des politiques, du people chic, toute sa famille avec en tête son papa M'Barek, des grands patrons, ce sera une très belle soirée, une vraie réussite.

Le 17 octobre elle s'est rendue au Maroc, pays dont est originaire son papa, à l'occasion du grand concert pour la tolérance, qui a connu sa quatrième édition, bien servie dans la marina d'Agadir par un plateau composé de nombreuses stars internationales. Elle était accompagnée de sa petite Zohra et nous avons pu la voir, maman poule sur la plage, avec son petit bout de choupinette serrée dans ses bras ou dans sa poussette, un grand moment de tendresse (photos exclusives ci-dessus).

Dès son retour, elle va à Toulouse à la rencontre des militants UMP. Elle déplacera 600 personnes qui l'écouteront parler de la taxe carbone - projet retoqué depuis par le Conseil Constitutionnel... mais elle fait le boulot !

Le week-end suivant, elle sera l'invitée du congrès des jeunes entrepreneurs italiens à Capri, ce qui prouve qu'elle est maintenant incontournable aussi à l'international, et qu'elle prend à coeur les dossiers européens. Elle y rencontrera le président de la Chambre des députés italienne, Gianfranco Fini, et le ministre de l'Intérieur, son ex-collègue, Roberto Maroni.

Le 8 novembre sur Canal+, dans l'émission Dimanche +, c'est la meilleure audience pour le magazine d'Anne Sophie Lapix avec 7,7 points. Le 24 novembre au Grand Journal de Michel Denisot, elle permet à l'émission de réaliser son deuxième record d'audience (le premier reste Ségolène Royal), et elle met K.O. Carla Bruni, en réunissant 2,1 millions de téléspectateurs et 10% du public ! Elle a regardé en riant le Petit Journal de Yann Barthès où il ne s'est pourtant pas gêné pour se moquer d'elle !

Les allers-retours à Strasbourg et à Bruxelles continuent plus que jamais et le train de 07h du matin n'a plus de secrets pour elle. En son VIIe arrondissement de Paris, elle assistera à la commémoration de l'Armistice du 11 novembre, et sera le 23 avec sa conseillère Emmanuelle Dauvergne à l'Hôtel de Ville de Paris. Le 25 novembre, elle recevra à Strasbourg - entre deux votes où l'hémicycle est bien vide... -, le musicien et compositeur Jean-Michel Jarre, porte-parole de la fédération nationale de l'industrie du disque qui souhaitait lui faire part de décisions importantes qui devraient être prises au niveau européen sur le sujet. Elle sera l'invitée de Frédéric Taddeï sur France 3 le 26 dans l'excellente émission Ce soir ou jamais (très belle audience encore!) et le 27 novembre elle est à Deauville avec Jean-Louis Borloo pour la Global Conference Forum International pour le développement durable.

Elle partira à Washington début décembre pour rencontrer le secrétaire d'état du département de la justice américaine Eric Holder (l'équivalent de notre procureur général en France), et en profitera pour passer un moment avec Dominique Strauss-Kahn, le patron du FMI, un copain de longue date. Elle aura la mauvaise idée de participer au lipdub des jeunes de l'UMP (elle a voulu faire plaisir !) qui nous bien fait rire tant c'était mauvais et qui va leur coûter cher pour cause de plagiat, sera l'invitée de Samuel Etienne le 13 décembre dans C'est à voir sur France 3.

Les caméras de M6 l'ont suivie pendant de longues semaines et la diffusion le dimanche 13 décembre de l'émission 66 Minutes, ne retiendra qu'une chose, l'eurodéputée qui parle avec une amie au Parlement de Strasbourg (rappelons qu'elle vient siéger dans un hémicycle quasiment toujours vide...) et qui se lâche ! Elle oublie les micros (pas cool de la part de la journaliste, mais elle a bien réussi son coup, on n'a parlé que de ça concernant son émission !) et confie "Je suis obligée de rester là, de faire la maline parce qu'il y a juste un peu de presse. Et puis il y a l'élection de Barroso : si on ne vote pas, ça signifie qu'on est pas venu /.../ je n'en peux plus, je pense qu'il va y avoir un drame avant que je termine mon mandat". Elle essuiera des sarcasmes, elle s'expliquera en disant que c'était une conversation privée, mais reconnaîtra dans le magazine Le Point que d'avoir dit "qu'elle n'en pouvait plus", même si la phrase était sortie de son contexte, était une grave erreur. Elle rappellera quand même que "depuis la rentrée parlementaire je n'ai manqué aucune session".

C'est vrai que c'était maladroit, mais on ne lui a jamais rien passé !

Quand on fait le bilan, quelle année tout de même pour notre ex-ministre de la Justice, et force est de constater qu'elle a tenu bon contre toute cette adversité, et qu'elle n'a pas épargné son temps. On peut l'aimer ou pas, elle n'a rien lâché. Le Figaro Magazine pose la question "Héroïne de roman ou personnalité démoniaque" ? Ni l'une ni l'autre. On préfére la description de Renaud Muselier "C'est une brindille au charme fou, à la volonté de fer et au caractère d'acier".

Que sera pour elle cette année 2010 ? Sa relation avec Nicolas Sarkozy reste le point central de son histoire politique. Certains sarkozystes la rejettent, mais les chiraquiens l'adorent, Jacques Chirac l'apprécie, trouve qu'elle "est vraiment faite pour ça" et la conseille beaucoup. Même si elle n'a rien oublié de ses ennemis et ceux qui ont tout fait pour la dégommer, elle a déclaré "Je ne suis pas dans la revanche. Ça demande trop d'énergie et mon énergie, je la mets à aimer la vie". Elle veut aussi prouver à Sarkozy qu'elle est capable de s'imposer et de continuer à exister dans ce monde politique sans pitié.

Elle va continuer à travailler comme maire du VIIe arrondissement - et défendre bec et ongles la politique de son parti aux réunions à la Mairie de Paris -, comme député européen et comme conseiller politique de l'UMP. Elle s'engagera bien évidemment dans la campagne de l'UMP pour les régionales... et pour la Mairie de Paris en 2014 ? il est urgent d'attendre, mais elle y pense forcément en... faisant son brushing !

Avant de partir passer les fêtes de fin d'année au Maroc, elle a distribué les cadeaux de Noël aux enfants dans sa mairie du VIIe. Avec sa famille et sa petite Zohra qui a eu 1 an hier, elle s'est ressourcée, reposée - c'est rigolo de savoir qu'elle était à quelques kms de Nicolas et Carla ! - et sera de retour aux affaires dès demain. Son ambition, sa niaque sont toujours là. Elle conserve une aura importante auprès des jeunes, des employés, elle a un fan club important et de vrais atouts qui ne passent pas inaperçus auprès du gouvernement en place. Notre miss chic et choc, 44 ans, va continuer à travailler ses dossiers, n'en déplaise à certains, et veut maintenant se construire une image sérieuse.

Bonne année 2010 Rachida Dati !

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Bilal Hassani en couple : baiser passionné et déclaration à son Cassem
Bilal Hassani en couple : baiser passionné et déclaration à son Cassem
Tony Parker et ses fils s'éclatent : kayak et jacuzzi... Alizé Lim les retrouve pour honorer Liam
Tony Parker et ses fils s'éclatent : kayak et jacuzzi... Alizé Lim les retrouve pour honorer Liam
Cécilia (Mamans & Célèbres) : Son ex Yohann pas fiable et immature ? Son message qui en dit long
Cécilia (Mamans & Célèbres) : Son ex Yohann pas fiable et immature ? Son message qui en dit long
Louane "littéralement effondrée" : prise de parole forte et touchant soutien
Louane "littéralement effondrée" : prise de parole forte et touchant soutien
Hervé (L'amour est dans le pré 2021) : Piques en série entre Vanessa et Stéphanie
Hervé (L'amour est dans le pré 2021) : Piques en série entre Vanessa et Stéphanie
Paul Pogba avec sa femme Maria : après l'élimination à l'Euro, il retrouve le sourire
Paul Pogba avec sa femme Maria : après l'élimination à l'Euro, il retrouve le sourire
Anne Alassane (Masterchef) métamorphosée : Nouvelle coupe et nouveau look qui dépote
Anne Alassane (Masterchef) métamorphosée : Nouvelle coupe et nouveau look qui dépote
La chanson de l'année 2021 : Julien Doré, Louane, Vianney, Wejdene... Un show XXL, Nikos ému
La chanson de l'année 2021 : Julien Doré, Louane, Vianney, Wejdene... Un show XXL, Nikos ému
Jessica Thivenin "disproportionnée" à cause de la chirurgie : sa dernière photo fait jaser, elle réagit
Jessica Thivenin "disproportionnée" à cause de la chirurgie : sa dernière photo fait jaser, elle réagit
Clémence Castel (Koh-Lanta) en couple avec Marie : son ex Mathieu Johann "compréhensif", elle raconte...
Clémence Castel (Koh-Lanta) en couple avec Marie : son ex Mathieu Johann "compréhensif", elle raconte...
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image