Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Franck Ribéry mis en examen pour "sollicitation de prostituée mineure" ! (réactualisé)

Réactualisation de 18h05 : Le joueur du Bayern de Munich Franck Ribery a été mis en examen par le juge d'instruction Yves Dando pour "sollicitation de prostituée mineure" ! Aïe ! Il a été remis en liberté.

Réactualisation de 16h25 : Franck Ribéry est actuellement entendu chez le juge Yves Dando dans le cadre de la procédure ouverte pour "Proxénétisme aggravé sur mineure". A la suite de cette audition, le magistrat instructeur décidera de le mettre en examen (à condition qu'il dispose d'indices graves et concordants), de le placer sous le statut de témoin assisté ou encore de l'entendre comme simple témoin. Katim Benzema sera entendu juste après lui, et sera soumis aux mêmes possibilités. On ne sait pas encore si l'agent de Ribéry, âgé de 29 ans, et son beau-frère, âgé de 21 ans, qui ont été soumis au régime de la garde à vue plus tard dans la journée seront déferrés (ou pas ?) devant le magistrat.

On suit l'affaire..., c'est mieux que la Coupe du monde de foot !

 

C'est le samedi 17 avril, dans son JT de 19h, que M6 lâche la bombe qui va devenir le "scandale des Bleus", avant leur pitoyable prestation pendant la Coupe du Monde de football. La chaîne relate qu'une affaire de proxénétisme avec une jeune fille, mineure au moment des faits, bouscule l'équipe de France de football depuis quelques jours, une affaire dans laquelle on retrouve des ingrédients étonnants qui vont de la télé-réalité, avec l'émission La nouvelle Star sur M6, à des boîtes de nuit sulfureuses de la capitale et des stars du foot français. On apprendra très vite, par le site du Point.fr, les noms des footeux mis en cause : Franck Ribéry et Sidney Govou. Ils ne seront entendus que comme simples témoins les 13 et 15 avril 2010. Bizarrement, Karim Benzema ne sera pas convoqué ni entendu avant ce 20 juillet au matin, où il a été placé en garde à vue à la BRP (Brigade de répression du proxénétisme), comme son copain Franck Ribéry. C'est le juge Yves Dando qui a ouvert une information judiciaire pour "proxénétisme, proxénétisme aggravé sur mineure", qui est en charge du dossier, et qui a donc demandé les auditions, aujourd'hui, des deux "mis en cause".

C'est à la suite d'une enquête de plusieurs mois de la BRP (Brigade de Répression du Proxénétisme) sur un réseau de prostitution qui avait ses bases dans le VIIIe arrondissement de Paris, et plus particulièrement au Zaman Café (un club oriental situé dans la Galerie Point Chaud au 66, avenue des Champs Elysées), que les policiers étaient intervenus lundi 12 avril à l'aube.

Au centre de ce réseau, Abou,un intermédiaire du monde de la nuit d'origine marocaine, venant des quartiers défavorisés de Lyon. Plusieurs fois candidat à La Nouvelle Star, sur M6, ce jeune homme avait participé à plusieurs castings sans succès, mais il s'était introduit dans le monde de la télévision et avait animé des émissions sur des chaînes locales avant de "monter" à Paris. Avec un carnet d'adresses bien rempli, proche de plusieurs joueurs en vue et de personnalités du show-biz, il avait été placé sur écoutes depuis plusieurs mois par les enquêteurs. Il est soupçonné d'avoir alimenté en prostituées plusieurs de ses riches clients. De jolies jeunes filles, le plus souvent d'origine marocaine. Une vingtaine de jeunes femmes qui étaient sur place au moment de l'intervention policière avaient donc été conduites dans les locaux de la BRP pour être entendues.

La plus intéressante (qui n'a pas été interpellée au Zaman Café, mais retrouvée au domicile familial) est Zahia Dehar, une très attirante jeune fille blonde qui a eu 18 ans le 25 février 2010. Son nom ayant été rapidement donné en pâture à la presse, son blog personnel pillé (il contenait des photos extrêmement sulfureuses !), une vidéo d'elle avec Abou dans une émission diffusée sur NRJ12 alors qu'elle n'avait que 15 ans (et aucune autorisation parentale pour la diffuser !) tourne en boucle sur le net. Elle découvre que l'adresse du pavillon de banlieue dans lequel elle réside avec sa mère, son beau-père et son petit frère a été communiquée et que les paparrazi, journalistes, chaînes de télévision sont sur place dès le mercredi 21 avril. Elle réussit à s'échapper et on la retrouvera le 29 avril en couverture de Paris-Match, magazine auquel elle donnera sa seule et unique interview.

Interviewée le 21 avril dans le Sud de la France, où elle s'est réfugiée, elle a souhaité remettre les choses à leur place, avec ses mots, donner sa version des faits, avec sincérité. Cette Algérienne - et non Marocaine comme cela a été écrit un peu partout - a expliqué n'avoir aucun lien avec les jeunes femmes interpellées le lundi 12 avril au Zaman Café, sur les Champs-Elysées, mais avoir été entendue dans le cadre de l'enquête ouverte suite au démantèlement de ce réseau de prostitution, qui fréquentait aussi ce lieu. "Les policiers se sont présentés chez moi le 12 avril, à 17 heures. J'étais absente. Ma mère, qui vient d'être opérée, était à la maison. Elle m'a appelée et je suis venue immédiatement. Les policiers m'ont demandé de les suivre, ce que j'ai fait", tout en précisant que son pavillon n'avait pas été perquistionné.

Elle a révélé avoir été interpellée suite à l'arrestation d'Abou, qui a été incarcéré pour proxénétisme aggravé. "Ils m'ont dit qu'ils savaient tout sur mes activités. (...) Mais je ne suis pas une prostituée, comme j'ai pu l'entendre ou le lire ! Je ne fais pas non plus partie d'un réseau, je n'ai pas de souteneur, je ne donne mon argent à personne. Je fais ce que je veux, j'ai des relations sexuelles payantes ou non avec qui je veux (...) Aujourd'hui, je me considère comme une escort girl, pas comme une prostituée", a-t-elle affirmé.

Elle a assuré n'avoir donné aux policiers que des détails, qui confirmaient des faits déjà avérés grâce à des écoutes téléphoniques : "Les noms de certains footballeurs avaient déjà été prononcés ainsi que mon nom, et je ne pouvais pas dire le contraire."

En toute franchise, elle a déclaré n'avoir jamais pensé que sa minorité pouvait être un délit pour ses clients ou ses entremetteurs (qui ne sont en aucun cas ses proxénètes, comme elle l'a bien souligné). Malheureusement, c'est ce détail qui pourrait coûter très cher à Franck Ribéry, qui a eu des relations sexuelles avec elle avant sa majorité. Le footballeur a nié avoir eu connaissance de cette précision, et Zahia affirme également ne lui avoir jamais dit son jeune âge. Le hic, c'est que lors de l'une de ses entrevues avec la star du Bayern (pour ses 26 ans) - Paris Match a titré, en une, "J'étais le cadeau d'anniveraire de Ribery" -, elle a expliqué avoir pris l'avion au printemps 2009, pour le rencontrer en Bavière, et qu'il aurait payé son hôtel sur place. Si c'est lui qui a réglé - et non Kamel, un ami de Zahia, qui l'accompagnait et qui est actuellement détenu lui aussi pour proxénétisme aggravé -, le sportif a été obligé de donner la date de naissance de Zahia... Cela, elle s'en moque : "Je suis certaine que les policiers ont déjà trouvé qui avait payé les billets. Ce n'est pas mon problème."

A propos de Karim Benzema - dont l'agent avait démenti son implication dans l'affaire -, elle a réitéré ses propos : "Il dit ce qu'il veut. Quel serait mon intérêt de mentir ? Il y a eu des témoins qui nous ont vus ensemble. C'est bien pour ça que je ne pouvais pas nier devant la police."

La jeune femme, entendue à trois reprises par les enquêteurs - qui lui ont "mis la pression" en la menaçant de faire "annuler sa nationalité française" -, s'est exprimée quant à ses rapports avec Sydney Govou : "Je l'avais déjà rencontré en soirée. Il m'a invitée à le rejoindre à Lyon, début mars, ce que j'ai fait. Nous avons eu une relation sexuelle. Il m'a payée sans aucun problème. J'étais majeure."

Depuis, la jeune femme s'est constituée partie civile et a été entendue pendant près de trois heures par le juge Yves Dando le 2 juin 2010. Ce dernier souhaitait la voir pour se rendre compte par lui même si elle faisait vraiment son âge ou pas. Elle a confirmé dans le bureau du magistrat instructeur ses dépositions faites à la BRP : Ses "clients" n'ont jamais su qu'elle était mineure.

Dans cette affaire, cinq personnes ont été mises en examen et quatre ont été mises en détention provisoire. Le frère du gérant du Zaman Café (qui a été libéré par le juge des libertés quelques jours après sa mise en prison), Kamel, dit Kamelito (celui qui a acheté les billets d'avion pour lui, Zahia et son amie Dora pour se rendre deux jours à Munich et "rencontrer bibliquement" Franck Ribéry) a été le deuxième à recouvrer la liberté fin avril, en versant une caution et devant subir un contrôle judiciaire. D'après nos informations, il aurait déclaré aux enquêteurs avoir reçu des espèces de ou de la part de Franck Ribéry pour acheter les billets d'avion, et expliqué que Zahia lui aurait donné une fausse date de naissance... Mouais ! Pour aller en Allemagne par avion, il faut d'abord se faire enregistrer, passer la douane à l'aller comme au retour : il semble très étonnant que personne n'ait remarqué que la pièce d'identité de la jeune fille ne correspondait pas à la date de naissance, forcément inscrite sur la réservation !

Le même jour que l'audition de Zahia Dehar chez le juge, Maître Jérôme Boursican, l'avocat d'Abou-Sofiane dit Abou annonçait que le jeune homme de 30 ans, mis en examen et incarcéré pour "proxénétisme aggravé sur mineure", avait été libéré ce même 2 juin : "C'est une décision conforme au dossier de l'instruction", avait confié l'avocat à Lyoncapitale.fr. Lui aussi a réglé une caution (30 000 euros) et est soumis à un strict contrôle judiciaire. Abou s'est, depuis sa libération, exprimé dans la presse... en minimisant son rôle !

Pourtant, c'est suite aux écoutes téléphoniques d'Abou, qu'Hatem Ben Arfa a été entendu (en qualité de témoin) à Paris par les enquêteurs de la Brigade de répression du proxénétisme, le 12 juillet dernier. Son coéquipier à l'OM, Mamadou Samassa, dont le nom n'avait jusqu'alors jamais été évoqué dans ce scandale, a également été convoqué ce même lundi. L'attaquant phocéen a été interrogé durant 45 minutes. Ils n'ont eu, ni l'un ni l'autre de rapport direct avec Zahia Dehar, mais ont été en contact de façon régulière avec Abou. Les policiers avaient besoin d'en savoir un peu plus. Rien ne leur a été reproché.

Enfin, le dernier remis en liberté fin juin, après plus de deux mois de détention, est le gérant du Zaman Café, Georges Farhat. Lui aussi soumis à un contrôle judiciaire, a dû également s'acquitter d'une caution de 30 000 euros. L'homme est mis en examen pour "proxénétisme hôtelier". Son avocat Me Sébastien Bono s'était inquiété de ce que Ribéry n'ait toujours pas été entendu par le juge d'instruction "alors que dans le rapport de synthèse des fonctionnaires de police, ces derniers concluaient à une mise en cause certaine du footeux."

Le juge Yves Dando a donc entendu la réclamation de Me Bono (et des policiers, sans doute aussi !), c'est pourquoi Ribéry et Benzema ont été convoqués à la BRP ce matin, et sont depuis entendus sous le régime de la garde à vue...

L'agent et le beau-frère de Ribéry, le frère de son épouse Wahiba, viennent également d'être mis en garde à vue. Pour l'agent, a-t-il été le contact entre Kamel, Zahia et Ribéry ? Le beau-frère, en revanche, se trouve dans une situation plus difficile... pas vis-à-vis de la justice, mais vis-à-vis de sa famille ! En effet, lors de la soirée d'anniversaire de Franck Ribéry à Munich, soirée dont Zahia était "le cadeau", la jeune fille n'était pas venue seule. Elle était accompagnée de son amie Dora (également mise en examen dans ce dossier) et aurait "distrait" ledit beau-frère, qui n'avait pas envie de "tenir la chandelle"... On va dire ça comme ça.

Une fois toutes ces auditions terminées, suivant les déclarations de chacun, les policiers mettront fin au régime de la garde à vue, qui peut durer jusqu'à 48 heures.

L'avocate de Frank Ribéry, Maître Sophie Bottai, est sur place devant le siège de la BRP et attend de savoir à quel sauce son client va être mangé. Il peut ressortir libre de cette audition à la fin de sa garde à vue, comme être déféré devant le juge Yves Dando (le palais de justice... c'est juste en face de la BRP !), qui pourrait l'entendre comme témoin assisté ou même le mettre en examen pour "sollicitation de relations sexuelles avec une mineure prostituée". Pour cela, il faudrait que l'accusation (à savoir les policiers) apporte la preuve que Ribéry savait que Zahia était mineure. C'est la même possible "punition" pour Benzema. On en doute fortement, mais ? Pour ce délit, le mis en examen est passible de 3 ans de prison et de 45.000 euros d'amende.

Rappelons que toutes les personnes mises en examen dans cette affaire sont présumées innocentes jusqu'au jugement définitif.

A suivre...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Laeticia Hallyday et Mélanie Plassart le 31 octobre 2019 à Los Angeles pour Halloween, story Instagram.
Laeticia Hallyday a passé la journée du 21 janvier 2020 à Big Bear Mountain, une station de ski près de Los Angeles, avec ses filles Jade et Joy, Mathilde Balland, la fille de son compagnon Pascal Balland mais aussi Kev Adams.
Extraits d'"Enquête exclusive" consacré à Bertrand Cantat et l'affaire Marie Trintignant. Diffusion le 24 novembre 2019 à 23h10 sur M6.
Pascal Soetens répond aux méchants commentaires- Instagram- 5 septembre 2019.
Caroline Anglade au Festival de l'Alpe d'Huez, le 14 janvier 2020.
Nagui évoque sa peur de faire de la prison en Égypte, le 4 décembre 2019 sur France 2.
Elie Semoun et Christophe Dechavanne sur le plateau des Grosses Têtes, sur France 2, le 25 janvier 2020.
Cyril Hanouna révèle être mis en exament dans Touche pas à mon poste - mardi 19 novembre 2019, C8
Tina Kunakey au concert de Dadju le 29 novembre 2019.
Tom Leeb dévoile son titre "The Best In Me", qu'il chantera au concours de l'Eurovision, le 16 mai 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel