Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Star Ac' 8 : et c'est parti ! (réactualisé)

De nos envoyés spéciaux à la Plaine Saint Denis et rue Charlot :

Les deux premiers vans gris sont arrivés rue Charlot, un peu dans l'indifférence générale, à part deux-trois jeunes qui ont crié "Vous n'êtes pas les bienvenus". Une petite quarantaine de personnes si on comptait les journalistes, les photographes et la police, et la gardienne du 10 de la rue avec ses enfants... était souriante, il ne se passait pas grand chose.

Les choses ont pris une plus mauvaise tournure à l'arrivée des autres élèves. C'est une centaine de personnes qui étaient là, pas du tout satisfaites, et les occupants des véhicules ont été hués à plusieurs reprises. Le maire du 3eme arrondissement, présent et vigilant, a pris la défense de la Star Académy, d'une façon posée et a donné des interviews à plusieurs journalistes : "Je ne suis pas fan de la Star'Ac, ce n'est pas ma tasse de thé, mais dans ce quartier il n'y a pas d'indésirables, c'est très grave de dire ça. Ce n'est pas réservé à des intellectuels, ni à des personnes qui ont le bac + 18... Tout le monde est bienvenu dans le 3ème arrondissement. C'est un propriétaire privé qui a loué à une société privée (Endemol ndlr). On ne m'a pas demandé mon avis, je n'avais d'ailleurs pas à le donner. Il n'y aura plus de musique après 22h, les élèves arrivent par petites quantités, pas de cars qui bouchent la rue, il n'y a pas de problème, il faut arrêter de créer des conflits où il n'y en a pas. Si vous allez un peu plus loin, à 200m, vous trouverez des bars branchés ou il y a beaucoup plus de monde sur les trottoirs, c'est un faux procès".

A la Plaine Saint Denis, on ne retrouvait pas l'ambiance des années précédentes. Chacun était un peu... dans l'attente des événements. Tout le banc et l'arrière banc de TF1 était présent, Nonce Paolini et son épouse en tête. Dans le carré VIP, les mêmes journalistes accrédités retrouvaient les mêmes attachés de presse, comme une rentrée des classes. Mesure de restriction budgétaire sans doute... pas de vin rouge cette année. Zut, le vin blanc, ça donne mal à la tête !

Le fameux plus grand plateau d'Europe qui a été construit pour les Star'Ac 6 et 7, un vrai argument de communication, a curieusement rétréci... et ce n'est pas une impression d'optique. Pourquoi ?

Nikos a été formidable, dans son costume Borsalino croisé, avec le bon écart de rayures (très important le bon écart de rayures, Monsieur Aliagas père vous le dira, c'est son métier, il a été tailleur et pour Alain Delon s'il vous plaît !). Il a donné le meilleur de lui-même.

Les professeurs ? Ca manquait un peu de fun non ? Ils ressemblaient trop à des... professeurs quoi !

Soyons honnêtes, ils ont quand même chanté, un peu, beaucoup faux même, cette nouvelle promo ! Il y a du boulot.

Mais surtout, donner le nom des pré-nominés à la fin de l'émission, c'est une mauvaise idée. Très mauvaise idée. L'ambiance a été plombée, d'un coup. Sur le plateau, dans l'hôtel particulier, dans le carré VIP et dans la salle. Si c'est comme ça, chaque fin de prime va être triste.

Nous sommes partis avec nos copains journalistes, sur cette note morose. Espérons que les téléspectateurs n'ont pas zappé dans la seconde.

Le rendez-vous du seigneur Audimat, c'est tout à l'heure, à 9h10... Alors bonne ou pas bonne l'audience ? Comme ça, au feeling, moyenne...

En attendant, bonne nuit à nos quatres nominés : Laure, Gaëtan, Julia et Alice !

Ce 19 septembre sonne le début de la huitième édition de la Star Academy.

Mais surtout quel bonheur de retrouver notre Nikos national !

Il est 20h52... Et c'est parti pour le show !!!

Une présentation à la 24h Chrono, un nouveau décor, un nouvel habillage sonore, un premier tableau avec Rihanna, la marraine de cette promo, et les quinze nouveaux élèves sur Please don't stop the music... Wahou, ça commence fort !

Tout ce petit monde a l'air très à l'aise : c'est vrai que finalement chanter avec une star internationale sur un plateau de télé devant des millions de téléspectateurs, c'est fastoche !

Et c'est l'arrivée de Nikos — enfin ! — et celle de Christophe Maé, le parrain de l'émission. Puis la directrice et les professeurs font leur entrée et direct, Armande Altaï annonce que dès ce soir, les élèves seront notés et quatre seront prénominés... Ca commence vraiment fort !

Présentation des candidats version bande-annonce de films :

Harold : Levallois-Perret, 28 ans, marié, le jeune homme a démissionné de son job d'ingénieur en informatique pour la Star Ac (c'est quand même pas rien). Il a un univers rock, pop, c'est un guitariste et interprète d'entrée de jeu, avec une chorale, la chanson de Queen Somebody to love qui avait été chantée par Amandine lors de la finale de la dernière Nouvelle Star.

Julia : Lyon, 18 ans. La jeune femme a de fortes chances d'agacer ses colocs par son esprit un peu rebelle. Elle chante La femme chocolat d'Olivia Ruiz pas toujours de façon très juste, mais bon, nous mettrons ça sur le compte du trac et... du trac !

Laure : Nice, 21 ans. C'est une commerciale romantique et ravissante qui en plus joue de la guitare et écrit ses textes. Elle interprète A cause des garçons version Yelle, qui n'est pas vraiment le meilleur titre pour se faire une idée sur la voix d'une artiste. Mais bon, elle aura eu le mérite de faire danser la tecktonik à Nikos... Trop forte !

Quentin : Montpellier/ Paris, 17 ans. Il a arrêté l'école en 3e mais joue au foot et à la console donc rien n'est perdu ! Il attaque avec un classique de Gainsbourg, Le poinçonneur de Lilas habillé tel un Titi parisien. Une voix très intéressante et suprenante pour un jeune homme de son âge. Une vraie présence, une prestance étonnante... Pour le moment, c'est notre poulain.

Joanna : Metz, 21 ans. Ancien garçon manqué, elle va nous surprendre par sa voix soul et la magie opère quand elle chante avec une incroyable aisance Stop de Sam Brown. Elle va mettre tout le monde d'accord. Poulain n°2.

Les cinq premiers étudiants ont chanté avec le parrain sur son titre On s'attache puis ont pris directement la direction de l'académie de la rue Charlot.

Yvane : Bourg-La-Reine, 29 ans. Veilleur de nuit pour une association qui s'occupe de personnes en difficultés, Yvane chante un medley sur lequel il passe du rap au ragga, comme qui rigole ! Le jeune homme fait le show en chantant a capella du ragga dancehall ... même Nikos a du mal à l'arrêter. Il va nous étonner...

Ana : Bruxelles, 16 ans. La benjamine de l'académie est sûre d'elle, charmeuse, et va envoûter le public dès son arrivée sur le plateau en se mettant au piano pour chanter Fais-moi une place de Julien Clerc. Sa douceur angélique séduit mais son assurance n'est pas tout à fait justifiée... A suivre.

Les premiers élèves arrivent rue Charlot sous les flashs des photographes. Christohe Pinna les accueille et c'est Laure qui inaugure le nouvel établissement de 1 800 m2 en coupant le ruban. Tour du propriétaire par le coach mental et l'endroit est vraiment pas mal ! Mention spéciale pour la terrasse qu'on aimerait bien avoir chez soi et la salle de musique qui a été insonorisée pour ne pas perturber le voisinage.

Maryline : Narbonne, 22 ans. Une serveuse décalée, tatouée sur la cheville, qui se trimballe toujours avec son furet. D'après elle, elle est unique et en interprétant Call me de Blondie allongée au milieu de l'étoile du plateau, avec une tenue improbable, on a envie de la croire !

Edouard : Paris, 20 ans. Le jeune homme est bourré de charme. Bouddhiste, il joue de la musique dans les rues de la capitale. Sur le prime, il chante J'ai 10 ans d'Alain Souchon et à l'écouter, il pourrait être un nouveau Benjamin Siksou. A la fin de sa prestation, il embrasse Nikos sur la bouche pour faire mieux connaissance. Surprenant mais rigolo. Ok, poulain n°3 !

Anissa : Villepinte, 26 ans. Avec sa voix chaude et soul, la jeune femme, qui a une clé de sol tatouée sur l'épaule droite, chante avec beaucoup de facilité Mercy de Duffy au point que par moment on en oublie la version originale. Elle va vite devenir la grande soeur parfaite de l'académie. Poulain n°4.

Deuxième départ pour l'académie. Les départs se font au compte-goutte pour ne pas s'attirer les foudres des riverains de la rue Charlot.

Solene : Seine et Marne, 18 ans. La jeune femme fait partie d'une chorale, la chorale de François de la Star Ac 1. Très impressionnée, Solene a chanté du Britney Spears sur Oops ! I did it again. Prestation pas très convaincante mais bon, encore une fois ce n'est pas "easy".

Mickael : Paris, 25 ans. Membre d'un groupe et très perfectionniste, il pourrait nous faire penser au leader de Noir Désir. Le parisien chante duFrancis Cabrel et autant le dire, il assure. C'est rock, c'est juste. Une bête de scène en puissance.

Alice : Marseille, 19 ans. Cette étudiante en commerce international à l'univers pop folk est la nouvelle Fée Clochette du programme ! Dès que j'te vois de Vanessa Paradis : un choix très judicieux pour cette lolita qui malgré des soucis avec sa robe légère (oups ! On a rien vu...on blague, bien sûr !) a su gérer la situation, comme une pro.

La seconde fournée vient d'atteindre l'hôtel particulier du IIIe arrondissement parisien.Une centaine de riverains et journalistes sont présents. Ce deuxième convoi a été hué. Le maire est là, lui aussi et défend la Star Academy. Retrouvailles avec les premiers arrivés. Premières congratulations. Tout le monde il est beau, tout le monde il est (encore) gentil !

Gaëtan : Montrouge, 19 ans. Il a un nombre de tatoos incalculable version Prison Break. Avec son air à la Pharrell Williams, il a eu du mal à chanter son titre de M.Pokora mais étant donné sa façon de bouger et son côté très sympathique, on lui pardonne bien volontiers.

Gautier : Clermont-Ferrand, 20 ans. Lucky Luke de l'académie, ce garçon va nous étonner tout au long de l'émission, dans le bon ou le mauvais sens (on ne sait pas encore...) mais nous misons dessus. Chanter du Cali avec autant de prestance et d'aisance, c'était pas gagné !

Les cinq derniers candidats présentés chantent (enfin font le choeurs) avec Rihanna sur son titre Disturbia.

Tous les élèves ont quitté le plateau du prime. Il est l'heure de retrouver le gagnant de la septième Star Ac', Quentin Mosimann qui chante son tube Chercher le garçon dans les deux versions, jazz et électro. Puis, Kamel Ouali est venu lui remettre son premier disque d'or. Beaucoup d'émotion.

Armande Altaï annonce alors les quatre prénominés. Il s'agit de Laure, Gaëtan, Julia et Alice. Ces quatre élèves seront évalués de nouveau dès dimanche. Un seul sera sauvé. Les trois autres seront sur la sellette la semaine prochaine.

Une belle soirée. De vrais talents. La compétition est lancée. L'aventure Star Ac' 8 ne fait que commencer !

Marine Trévillot

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Jean Reno et Rayane Bensetti sur le tapis rouge du "Roi Lion" à Paris, le 11 juillet 2019.
Pauline Ducruet chez son père Daniel Ducruet au Cap d'Ail (Alpes Maritimes) avec sa demi-soeur Linoué dans le cadre d'un portrait en toute intimité proposé par le magazine Story : des vies hors normes sur M6 le 21 juillet 2019.
Tina Kunakey reprend une vidéo publiée par Nabilla Benattia sur sa page Instagram le 21 juillet 2019. Enceinte, elle porte un maillot de bain créé par Tina Kunakey pour Etam.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel