Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tatiana Golovin : Son touchant témoignage sur la tragédie qu'elle vit...

L'espoir tué dans l'oeuf... Retirée des cours par la force des choses depuis près de 18 mois, la jolie Tatiana Golovin, ex-nouvelle star du tennis tricolore et probable future désillusion cruelle pour la discipline, soigne sa santé, son moral et... son avenir.

Car celui-ci n'a que bien peu de chances de rejoindre le tracé de la craie sur la terre battue : victime d'une spondylarthrite ankylosante (ou "morbus Bechterew", un rhumatisme inflammatoire qui affecte particulièrement la colonne vertébrale et le bassin), celle qui pointait au 12e rang mondial en février 2008, à 20 ans seulement, et pouvait logiquement viser plus haut, va sans doute devoir tirer un trait sur sa carrière. Rageant pour elle, frustrant pour tous les amateurs de sport en général et de ce sport en particulier.

Alors qu'elle participait cette semaine au Sportel (le rendez-vous, à Monaco, du marché des droits télévisuels sportifs), "pour aider (son) sponsor et faire de nouvelles rencontres professionnelles", le quotidien L'Equipe fait paraître aujourd'hui un entretien sans fard. Sans fard et sans questions, même : sur une demi-page, la jeune femme de 21 ans et compagne du footballeur d'Arsenal et de l'Equipe de France Samir Nasri (qu'elle a rejoint en Angleterre) s'exprime. Une longue auto-analyse étonnante et touchante, publiée sous le titre Golovin à coeur ouvert dans les pages du quotidien sportif et sous celui de La confession de Golovin sur lequipe.fr, dont voici quelques extraits :

"Mon dernier match officiel, à Berlin, me semble très loin... Une éternité. J'ai regardé Clijsters à la télé à l'US Open [tournoi que la Belge a remporté pour son incroyable come-back, NDLR], mais ça me fait un peu mal de voir jouer les autres filles, car, la plupart, je les ai battues. Je me dis : 'C'est pas possible ! Il y a de la place pour moi !' (...)

J'essaie de rester positive. Apprendre ma maladie fut un gros choc, mais maintenant, je sais ce que j'ai et ce que j'ai, on n'en guérit pas. Il y a des soins, des thérapies assez lourdes à suivre. Ai-je des chances de rejouer ? Ce n'est pas conseillé, mais je suis encore jeune. Les douleurs peuvent tout d'un coup disparaître... Ou pas. Il faut vivre avec ça. Ça ne sert à rien d'annoncer : 'Je prends ma retraite'. Parce que, au fond de moi, je reste toujours joueuse de tennis. Dès que je vois une raquette, une balle de tennis, c'est moi !

Avec le temps, j'ai fait un petit peu la paix. Au départ, tu es limite en dépression (...) Chaque fois qu'il y a un gros match à la télévision, j'ai les larmes aux yeux [elle confie même avoir été obligée de quitter le plateau de France Télévisions, pour qui elle était consultante lors de Roland-Garros, submergée par l'émotion, NDLR] (...) Je ne veux pas faire de la télé pour faire de la télé. Si je dois vraiment renoncer au tennis, ce sera pour me lancer dans l'humanitaire, trouver quelque chose qui ait un sens, où je pourrai voir grand (...) Il y a une seule chose que j'aimerais faire dans le tennis, ce serait être capitaine de Fed Cup.

Côté privé, j'ai la chance d'être la compagne de Samir Nasri. Je vis de belles choses à travers lui depuis deux ans (...) Samir m'aide beaucoup car il n'éprouve pas de pitié pour moi. Récemment, nous avons passé dix jours de vacances à Camerano... [où elle a fait office d'infirmière de charme pour l'international français, blessé, NDLR] (...)

Le tennis pour moi, c'était comme un bébé, que j'ai porté, qui a grandi et qui fait qu'à un moment, tu es fière de lui, comme j'étais fière de mon tennis. Je n'ai pas de regret. Je me demande simplement ce que j'aurais pu faire pour éviter ce qui m'est tombé dessus.Rien. Rien du tout. C'est juste bad luck."

Un revers immérité. Mais à faire ainsi contre mauvaise fortune bon coeur et afficher une volonté aussi admirable, on ne doute pas que Tatiana Golovin sera, d'une façon ou d'une autre, payée de retour.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Chloe Jouannet sur Instagram.
Chloe Jouannet sur Instagram.
Caroline Receveur vient "perturber le processus d'endormissement" de son fils Marlon (2 ans) avec des "bruits de pets de lapins" - Instagram
Caroline Receveur vient "perturber le processus d'endormissement" de son fils Marlon (2 ans) avec des "bruits de pets de lapins" - Instagram
Jean-Pierre Pernaut effrayé que Nathalie Marquay se dénude sur TF1 : "Tu vas pas faire ça !"
Jean-Pierre Pernaut effrayé que Nathalie Marquay se dénude sur TF1 : "Tu vas pas faire ça !"
Madonna : Sa fille Lourdes torride en string pour un shooting sexy
Madonna : Sa fille Lourdes torride en string pour un shooting sexy
Sandrine Quétier, "journée de bonheur" avec Lola : rares photos de sa fille qui lui ressemble
Sandrine Quétier, "journée de bonheur" avec Lola : rares photos de sa fille qui lui ressemble
Katrina Patchett, émue, rend hommage à son père : tendre photo et belle déclaration
Katrina Patchett, émue, rend hommage à son père : tendre photo et belle déclaration
Laeticia Hallyday, Jalil Lespert et Joy sur Instagram, le 12 avril 2021.
Laeticia Hallyday, Jalil Lespert et Joy sur Instagram, le 12 avril 2021.
Pépita victime de racisme et de mysoginie : Patrice Laffont dans la tourmente, ses proches en paient le prix
Pépita victime de racisme et de mysoginie : Patrice Laffont dans la tourmente, ses proches en paient le prix
Lionel Tim (Linkup) violemment agressé : "J'ai été victime d'un guet-apens..."
Lionel Tim (Linkup) violemment agressé : "J'ai été victime d'un guet-apens..."
Jessie Fasano (N'oubliez pas les paroles) : La célèbre choristes est maman pour la 2e fois
Jessie Fasano (N'oubliez pas les paroles) : La célèbre choristes est maman pour la 2e fois
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image