Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Terminator... 25 ans qu'il terrifie les spectateurs du monde entier ! Et il revient aujourd'hui ! Regardez !

11 photos
Lancer le diaporama

Il y a tout juste 25 ans, le grand James Cameron (Aliens, Abyss, Titanic) créait un personnage qui allait donner un film culte et devenir l'une des plus grandes sagas de science-fiction de l'histoire du cinéma. En imaginant le premier cyborg sur grand écran, le talentueux cinéaste allait écrire l'une des plus belles pages du cinéma fantastique.

En 1984, James Cameron sort de l'aventure Piranha 2, sur laquelle il s'est fait la main en tant que réalisateur. L'homme a beaucoup d'ambition et une imagination débordante. Une nuit, lors d'un rêve, il a une vision : celle d'un robot avançant dans un monde détruit, traversant les flammes et tuant tout sur son passage. En se réveillant, il est persuadé d'avoir vu la fin du monde : les machines ont pris le contrôle, et en les ayant créées, l'Homme a favorisé sa propre perte. L'idée de Terminator était née.

Après avoir d'abord envisagé O.J. Simpson (qui est aujourd'hui à l'ombre pour un moment), puis le comédien Lance Henriksen, Cameron arrête son choix sur Arnold Schwarzenegger - un colosse autrichien qui vient de tourner dans Conan Le Barbare - pour incarner son terrifiant cyborg.

L'histoire se passe à deux époques distinctes : Los Angeles, 2029. La ville est en ruines. Les robots créés par le super ordinateur Skynet dominent le monde au lendemain d'un holocauste nucléaire appelé le "Jour du Jugement Dernier". Une petite résistance s'est formée, composée des derniers humains sur Terre et dirigée par John Connor. Mais la bataille semble être perdue d'avance... Los Angeles, 1984. À la faveur d'un micro-orage électro-magnétique, un être mystérieux fait son apparition. Il s'agit d'un Terminator, un robot humanoïde recouvert de tissu humain, envoyé du futur pour une mission meurtrière. Il a pour objectif de tuer une certaine Sarah Connor, dont la vie aura une grande importance dans les années à venir, car elle sera la mère du futur chef de la résistance humaine - John Connor - durant la guerre contre les machines. De son côté, Kyle Reese, également venu du futur, est un humain. Il a pour mission de protéger la jeune femme et la sauver de ce tueur. Une tâche d'autant plus difficile que le Terminator est quasi-invulnérable et que Sarah n'a aucune idée du danger qu'elle encourt...

Avec ce scénario classique composé d'action non-stop, de suspense, de courses-poursuites haletantes et de chasse à l'homme effreinée, Cameron allait, avec des petits moyens mais un grand savoir-faire, révolutionner le genre.

Après avoir vendu son idée à la productrice Gale Anne Hurd (qui allait devenir sa femme) pour un dollar symbolique avec comme unique clause qu'il réalise lui-même le film, James Cameron tourne ce premier opus avec un budget dérisoire de 6,5 millions de dollars.

A sa sortie, en 1985, il est présenté au Festival international du Film Fantastique d'Avoriaz et remporte le Grand Prix. Il devient vite culte pour bon nombre de cinéphiles et accumulera à travers le monde plus de 80 millions de dollars de recettes. La franchise est lancée.

Il faudra cependant attendre six années pour voir la suite des aventures du cyborg le plus célèbre du cinéma. Pour ce second volet - Terminator 2, Le jugement dernier -, James Cameron fait de nouveau appel à Arnold Schwarzenegger et Linda Hamilton, mais donne cette fois à la star autrichienne le rôle du gentil Terminator, chargé de protéger John Connor adolescent contre un terrible T-1000 (un nouveau modèle de Terminator très perfectionné), afin qu'il puisse vivre sa destinée et sauver l'humanité.

L'histoire de cette suite ? Au lendemain de l'holocauste nucléaire du 29 août 1997, les survivants humains sont entrés en résistance contre la dictature des machines. L'ordinateur qui les contrôle, Skynet, envoya en 1984 un Terminator, un être mi-homme mi-machine, afin d'éliminer Sarah Connor dont le fils, John, était appelé à devenir le chef de la résistance humaine. Après la destruction du cyborg, Skynet envoie en 1995 un T-1000, dont la mission est de supprimer John Connor, alors âgé de 10 ans. Plus perfectionnée, cette nouvelle machine est constituée de métal liquide, ce qui lui permet de changer de morphologie à volonté. Cependant, la résistance prend soin d'envoyer une réplique de l'ancien Terminator afin de protéger John. Le Terminator T-800 devra également libérer Sarah Connor, internée dans un hôpital psychiatrique pour avoir tenté de détruire le centre de recherches de Miles Dyson, le créateur du futur Skynet...

Carton planétaire, ce deuxième volet a été l'un des plus grands succès du cinéma. De part ses prouesses techniques sans précédent pour l'époque - nous ne voyons que trois minutes et demi le T-1000, mais il marquera longtemps tous les spectateurs qui ont vu le film -, ses scènes d'action à couper le souffle et la grande réussite de l'ensemble, Terminator 2 fait partie des films qui ont indéniablement révolutionné l'industrie cinématographique.

Alors qu'il avait été payé des clopinettes pour le premier Terminator, James Cameron touche un pactole de 6 millions d'euros pour réaliser ce second volet, Arnold Schwarzenegger 15 millions (ce qui en fait l'acteur le mieux payé au monde), pour un budget officiel de 98 millions de dollars, qui en rapporteront 520 millions à travers le monde.

Le plus grand groupe de rock de l'époque - Guns n' Roses - performe la chanson-phare du film - You could be mine -, extrait de leur formidable album Use your illusion II, qui accentue la popularité et la branchitude de ce nouvel opus.

Lors de la grande cérémonie des Oscars, en février 1991, Terminator 2 - Le jugement dernier remporte quatre statuettes : Oscar des meilleurs effets visuels, Oscar du meilleur montage son, Oscar du meilleur son et Oscar du meilleur maquillage.

S'il avait fallu attendre six années avant de découvrir le deuxième opus, il faudra être encore plus patient pour voir le troisième, puisqu'après que James Cameron se soit attelé à d'autres projets, la franchise est reprise par Jonathan Mostow (U-571) en 2003, pour Terminator 3 - Le soulèvement des machines !

L'histoire ? Dix ans sont passés depuis "Le jugement dernier". Désormais âgé de 22 ans, John Connor vit dans l'ombre, sans foyer, sans travail, sans identité. Mais les machines de Skynet parviennent à retrouver sa trace. Ils envoient alors vers le passé la T-X, une androïde nouvelle génération quasi-invulnérable, pour éliminer le futur leader de la résistance humaine, mais également Kate Brewster, une jeune vétérinaire. Un autre Terminator, le T-101, est venu protéger la vie de John Connor. Ensemble, l'homme et la machine vont mener une lutte acharnée contre la T-X : de l'issue de ce combat dépendra le futur de l'humanité... Wahou ! La pression !

Pour la troisième fois, Arnold, alias Gouvernator, se refait maquiller en Terminator pour la somme de 30 millions de dollars (cachet record encore une fois), et donne la réplique à Kristanna Loken, Nick Stahl (qui reprend le rôle de John Connor, Edward Furlong qui l'interprétait dans T2 n'ayant pu être couvert par les assurances à cause de sa dépendance aux drogues à cette époque) et Claire Danes (Roméo+Juliette).

Avec plus de trois millions d'entrées en France et plus de 150 millions de dollars de recettes rien qu'aux Etats-Unis, ce troisième film est un immense succès et prouve que la saga Terminator est l'une des plus suivies et lucratives de l'histoire du cinéma.

Depuis, James Cameron s'en est allé vers un autre Avatar, alors qu'Arnold se consacre à sortir la Californie de la crise. Mais loin de là l'idée de tuer la poule aux oeufs d'or, aussi, une nouvelle trilogie est lancée !

Sous la direction de McG (réalisateur inspiré et brillant de Charlie et ses drôles de dames), avec un Christian Bale dans le rôle principal de John Connor adulte, la franchise revient de plus belle !

Le premier volet de cette nouvelle trilogie - Terminator Renaissance - sort aujourd'hui dans toutes les salles françaises.

L'histoire ? En 2018, après l'apocalypse qui a vu s'affronter les hommes et les robots, John Connor est devenu le chef de la résistance humaine contre Skynet et son armée de Terminators. Sa vision du monde est pourtant remise en cause par l'apparition de Marcus Wright, un inconnu qui se souvient seulement de s'être trouvé dans le quartier des condamnés à mort. Connor doit découvrir si Marcus a été envoyé du futur ou s'il est un rescapé du passé. Alors que Skynet prépare l'assaut final, Connor et Marcus s'engagent dans une odyssée qui va les mener au coeur même des opérations de Skynet. Ils y perceront le terrible secret qui se cache derrière l'annihilation programmée de l'humanité toute entière...

Entouré de Sam Worthington, Bryce Dallas Howard et Helena Bonham Carter, Christian Bale (déjà formidable Batman) endosse le rôle culte de John Connor et apparaîtra dans les trois volets de cette nouvelle trilogie puisqu'il a signé pour les trois films.

Terminator Renaissance s'apprête à débarquer sur nos écrans... pour un succès mondial annoncé. Un grand film de science-fiction à gros budget, moderne et novateur, qui fait écho au long métrage d'origine, réalisé avec des bouts de ficelle mais par des artistes talentueux et passionnés, il y a déjà 25 ans de cela. 25 ans de peur, de passion, d'espoir, d'effets spéciaux et d'action... dont on n'a pas fini d'entendre parler !

Rendez-vous donc tous dans vos salles aujourd'hui, pour honorer le retour de notre cyborg préféré, car il nous avait bien prévenus, il y a 25 ans déjà : "I'll be back !"

And he's back ! Now !

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel