Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tokio Hotel : polémique autour de leur dernier clip

Le dernier clip des Tokio Hotel suscite la polémique. Pourquoi ? Parce qu'il se conclut par le suicide de son leader, Bill Kaulitz, que l'on voit se jeter du haut d'un immeuble. Il faut avoir vécu sur une autre planète ces derniers temps pour ignorer que Les Tokio Hotel ont un impact rarement égalé sur leurs fans, âgés en moyenne d'une quinzaine d'années, et qu'ils sont des prescripteurs influents chez les ados. Comparable au phénomène Nirvana, le groupe flirte de plus en plus avec le macabre, au point qu'aujourd'hui, des parents s'insurgent. A juste titre ? Même si la chanson est baptisée Spring Nicht (ne saute pas), le clip pourrait avoir un effet "déclencheur" chez des ados en proie au mal-être et, de ce fait, particulièrement vulnérables. Qui sont ces quatre Allemands de 20 ans, dont raffole la génération Biactol ? Les plus convaincus les comparent aux Beatles, même si, musicalement, ils seraient plus proches des Worlds Apart. Originaires de l'ex-Allemagne de l'Est, ils ont déjà vendu quelque 3,5 millions de disques. Et quand ils viennent en France, c'est l'hystérie. Près de 90 000 adolescentes surexcitées se sont bousculées pour assister à leur douze concerts, tous joués à guichets fermés. Tokio Hotel est un produit bien pensé. Les concerts à Bercy débutent à 19h30, pour se finir avant 21h. Normal, les fans ont école le lendemain. Bill Kaulitz, le leader à la crinière et aux yeux charbon, finaliste de la Nouvelle Star Allemande 2003, est un croisement obscur entre Marilyn Manson et Mylène Farmer. C'est son charisme qui décide une équipe de producteurs à le prendre, lui et le groupe qu'il forme avec son jumeau, Tom, Goerg Listing, le bassiste, et Gustav Schäfer, le batteur, sous contrat. En moins d'un an, c'est le carton. Le succès de Schrei et Zimmer 483, leurs deux premiers albums, dépasse rapidement les frontières de l'Allemagne. Durch den Monsun (« En pleine mousson », c'est sûr, ça fait rêver) est le premier titre à séduire les jeunes Françaises. Le groupe réussit même l'exploit de remettre l'Allemand, langue gutturale qui râpe en bouche, au goût du jour. À tel point que dans les collèges de l'Hexagone, les élèves veulent tous parler la langue de Goethe... Mais les fans les plus atteint(e)s vont plus loin. Grimés comme leurs idoles, ils s'habillent, se coiffent et se maquillent à l'identique. Aujourd'hui, c'est au tour des parents de s'intéresser à ce phénomène et de pousser des Schrei d'inquiétude...
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel