Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

URGENT : Roman Polanski arrêté... pour un viol sur mineure, vieux de 32 ans !

Roman Polanski vient d'être arrêté dans le cadre d'une procédure ouverte par les autorités américaines il y a trente ans, suite à la plainte de parents qui accusent le cinéaste d'avoir violé leur fille, âgée de 13 ans au moment des faits, en 1977.

Agé de 76 ans, Roman Polanski savait qu'il risquait d'être interpellé aux Etats-Unis mais ne pouvait pas se douter qu'il pourrait être arrêté ailleurs. Il a été appréhendé par la police à Zurich samedi, dès son arrivée en Suisse, pour participer au Festival du film qui s'y déroule qui lui consacrait une rétrospective.

Comme nous vous l'annoncions, le réalisateur, compagnon de longue date d'Emmanuelle Seigner (leur histoire dure depuis 20 ans et ils ont deux enfants, Elvis 11 ans et Morgane, 16 ans), avait refusé de se présenter en mai dernier à une audience outre-Atlantique, sans avoir la certitude ne pas être arrêté.

A l'époque, il avait été en prison pendant 47 jours après avoir plaidé coupable de "relations sexuelles illégales" et avait pris un avion pour l'Europe en janvier 1978 au lendemain d'une réunion entre ses avocats et un juge, qui avait émis l'hypothèse de le renvoyer en prison.

Cette arrestation intervient au lendemain de l'annonce de la mort de la meutrière de son épouse Sharon Tate... assassinée, alors qu'elle était enceinte de 8 mois.

Rappel des faits :

Rappel des faits : En 1977, deux ans après le succès international de Chinatown (avec Jack Nicholson et Faye Dunaway), Roman Polanski est accusé de viol sur une jeune fille de treize ans : Samantha Geimer. Cette dernière avait été choisie par le brillant cinéaste pour une campagne de photos sur les adolescentes, commandée par l'édition française du magazine.

Pendant cette séance très spéciale qui s'est tenue le 10 mars 1977, sur les hauteurs de Los Angeles, aux abords de la propriété de son ami Jack Nicholson, le cinéaste aurait saoulé et drogué la jeune fille, puis l'aurait prise de force. C'est la version de Samantha Geimer à l'époque...

À la suite d'un procès extrêmement médiatique et surréaliste, Polanski plaide coupable aux principaux chefs d'accusation retenus contre lui, notamment celui de "relations sexuelles illégales", par le tribunal californien où il était assigné à comparaître.

Condamné alors à une évaluation de trois mois, l'accusé passe finalement 47 jours en prison, de son plein gré. Mais, le 31 janvier 1978, au lendemain d'une réunion entre ses avocats et un juge lors de laquelle ce dernier laisse entendre qu'il va le renvoyer derrière les barreaux, Polanski s'enfuit des Etats-Unis et s'installe définitivement en France. Il risquait 50 ans de prison ferme.

Etant de nationalité française (il est né à Paris de parents polonais, et a grandi en Pologne), les autorités du pays ne peuvent l'extrader. La famille de la victime (aujourd'hui mère de famille) ne demandera pas l'ouverture d'un nouveau procès outre-Atlantique et décide même de régler l'affaire à l'amiable, et à distance, avec le cinéaste en exil représenté par ses avocats.

Mais l'avis d'incarcération prononcé en Californie reste toujours en vigueur sur le sol américain où Polanski n'a jamais pu remettre les pieds, même en 2003, où lors de la cérémonie des Oscars, il s'est vu décerné la statuette du meilleur réalisateur pour Le Pianiste.

Depuis plus de vingt ans donc, cette affaire alimente régulièrement les gros titres de la presse américaine et entraîne plusieurs polémiques. A la fin des années 70, Polanski, qui était devenu un "prédateur" pour l'opinion publique américaine (huit ans après le meurtre barbare de son épouse enceinte Sharon Tate par les adeptes de Charles Manson), a, tout au long de ses années, bénéficié du soutien permanent de ses grands amis d'Hollywood, parmi lesquels Harrison Ford (avec qui il a tourné Frantic), Mia Farrow (avec qui il a tourné Rosemary's Baby), Jack Nicholson et Bob Evans (producteur notamment de Chinatown).

Aujourd'hui, une nouvelle pirouette se dessine dans cette accusation. En effet, plus de 30 ans après sa fuite des Etats-Unis, où il ne peut remettre les pieds sous peine d'emprisonnement, le cinéaste a demandé à la justice californienne d'abandonner ses poursuites.

Les défenseurs de Roman Polanski, 75 ans aujourd'hui, ont affirmé avoir mis au jour de nouvelles preuves montrant que le réalisateur n'avait pas bénéficié à l'époque d'une procédure pénale équitable, lors de son procès à Los Angeles.

Ses avocats - Chad Hummel et Bart Dalton - ont expliqué qu'un documentaire récent sur l'affaire (Roman Polanski : wanted and desired, réalisé par Marina Zenovich et diffusé en juin dernier sur HBO, adoptait un ton favorable au cinéaste) avait mis en évidence "un ensemble de mauvais comportements et de communications entre la Cour et le bureau du procureur, en violation de l'égalité devant la loi, et sans que l'accusé ni ses avocats en aient eu conscience".

Selon eux, cette affaire constitue "un exemple classique de la façon dont notre système judiciaire peut être utilisé à mauvais escient et les droits des justiciables foulés aux pieds, via une alliance mauvaise entre les tribunaux et les Parquets".

Le documentaire affirmait effectivement qu'un juge de Los Angeles avait proposé à Polanski, en 1997, de revenir aux Etats-Unis pour être condamné, en échange de quoi il ne serait pas renvoyé en prison. Le documentaire assurait en outre que le magistrat avait posé une condition : que l'audience soit télévisée. Même si le tribunal a depuis démenti : "Aucune condition préalable de ce type n'a jamais été posée par le juge en question, que ce soit en 1997 ou à un autre moment", ce nouveau rebondissement permet de donner un nouvel angle de défense aux avocats de Roman Polanski.

Que va faire la justice suisse ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Lara Fabian dans TPMP, le 14 mars 2019 sur C8
Tatiana Santo Domingo et Dana Alikhani ont tenu le 22 janvier 2019 à Paris un pop-up store de leur marque Muzungu Sisters dans une suite du Meurice. A cette occasion, elles ont notamment accueilli L'Officiel pour parler créations. ©Story Instagram Muzungu Sisters.

Tatiana Santo Domingo et Dana Alikhani tenaient le 22 janvier 2019 à Paris un pop-up store de leur marque Muzungu Sisters dans une suite du Meurice. A cette occasion, elles ont notamment accueilli L'Officiel pour parler créations. ©Story Instagram Muzungu Sisters.

Jade Lagardère à l'hôpital en Belgique le 5 juillet 2019, en raison d'une pyélonéphrite.
Un témoigne accable le pilote David Ibbotson pour le crash de l'avion qui transportait Emiliano Sala vers Cardiff le 21 janvier 2019. Documentaire "Emiliano Sala : les secrets d'un destin brisé" diffusé sur la chaîne L'Equipe le 22 mai 2019.
Helena Noguerra dans l'émission On n'est pas couché sur France 2 le 30 mars 2019
Camille Gottlieb et son amie Laura se sont fait plaisir samedi 23 février 2019, avec un bon moment de détente aux Thermes marins de Monte-Carlo. Story Instagram.
Dizzy Dizzo, Yoyo Cao, Hikari Mori et Peggy Gou dans "FENDI #BaguetteFriendsForever". Janvier 2019.
Le mannequin Kinsey Wolanski a interrompu la finale de la Ligue des champions Tottenham-Liverpool au Wanda Metropolitano, à Madrid, le 1er juin 2019.
Karen Khachanov après sa huitième de finale contre Juan Martin Del Potro à Roland-Garros le 3 juin 2019. Sa femme Veronika Shkliaeva est enceinte de leur premier enfant
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel