Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

VIDEO : L'interview "exclusif" de Loana... ben, on n'est pas plus avancé hein ! Regardez...

Loana
4 photos
Lancer le diaporama
Loana Petrucciani était l'invitée ce soir de l'émission Sept à huit diffusée sur TF1. Dans ce programme présenté par Harry Roselmack, la gagnante de Loft Story était interviewée par l'excellent journaliste Thierry Demaizieres.

En dehors du fait que la séquence était plus longue que son interview-audio chez Marc-Olivier Fogiel de vendredi dernier - elle sera d'ailleurs de nouveau l'invitée de Marco sur Europe 1, demain à 8h50, pour une confession plus... précise ? - nous n'avons rien appris de plus sur cette étrange affaire.

Elle apparaît fatiguée à l'antenne, les yeux tombants, le visage un peu bouffi (à cause des tranquillisants ?), mais pas de vraies séquelles de coups. Son nez est normal ( nous vous avions révélé qu'il n'avait pas été cassé, comme indiqué au départ). D'ailleurs les éraflures sur le visage et le nez en sang n'étaient pas l'objet de son hospitalisation. Pour les problèmes physiques elle n'a eu que 3 jours d'ITT, a contrario des 3 mois donnés par l'hôpital militaire de Clamart pour ses problèmes psychologiques...

Elle a déclaré très calmement être à ce jour sous calmants, qu'elle ne se souvenait de rien des trois jours passés dans son appartement ou elle a été retrouvée, habillée, dans sa salle de bains. "Un trou noir", dit-elle.

Elle ne se souvient pas non plus avoir déclaré qu'elle avait été agressée..., pour elle son appartement toujours très ordonné et très bien rangé (sic) était "retourné" (lui a-t-on dit) mais que rien n'avait été volé. Pour elle, c'est un grand mystère.

Non, elle n'était pas en dépression, non, elle ne prend pas de GHB - "à moins qu'on m'en ait fait prendre" dira-t-elle... - mais elle reconnaît prendre du GBL (une drogue qui se vend sur Internet) pour se relaxer, que quelques gouttes le soir pour dormir. Elle ne le fait plus, elle prend des calmants.

Elle reviendra sur son enfance difficile, les coups portés par son père, refusera, comme à chaque fois, de s'expliquer sur l'abandon de sa petite fille Mindy, reconnaîtra avoir pris de la cocaïne - difficile de faire autrement puisqu'elle a été entendue à deux reprises dans une affaire de trafic de stupéfiants, comme simple consommatrice - mais c'était pour essayer, c'est fini.

Elle va sortir un album dans un mois, non, elle n'est pas très entourée, elle a peu d'amis, elle avait fait exprès de disparaître des médias, confiera-t-elle.

Elle reconnaîtra aussi qu'elle a un peu peur que la lumière s'éteigne, d'être aux oubliettes et que, oui, c'est agréable d'avoir de nouveau les paparazzis en bas de chez soi.

Non, nous ne serons pas mauvaise langue... nous n'en dirons pas plus... mais nous n'en penserons pas moins !

Thierry Demaiziéres a été un journaliste fort bien élevé. Marc-Olivier Fogiel la poussera-t-il plus dans ses non-dits ? A écouter demain sur Europe 1...


Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel