Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

VIDEO : Le carton US The All-American Rejects : après leur reprise de Britney, leur nouveau clip est... d'enfer !

8 photos
Lancer le diaporama

Quand vos titres commencent à passer sur des hits vidéoludiques tels que Rock Band, c'est qu'il se passe quelque chose. Et The All-American Rejects peuvent déjà se targuer de voir deux de leurs précédents morceaux (Move Along et Dirty Little Secret) honorés de la sorte.

Il semblerait que le punk rock - et ses déclinaisons pop punk toujours plus nombreuses - soit un fleuve musical intarissable : et si des monstres de la scène californienne ont longtemps accaparé l'attention lors de l'explosion du genre à la fin des années 1980 (The Offspring, Green Day), les All-American Rejects ont commencé à faire du bruit dans un trou perdu de l'Oklahoma.

Le premier album du quatuor, éponyme, fut propulsé dès sa sortie en 2001 disque de platine, porté par le dévastateur single Swing, swing. Et si les Fall Out Boy de Pete Wentz, avec qui ils ont partagé les scènes à de nombreuses reprises (ils feront encore une tournée des stades et des salles ensemble à partir du 15 février), ont explosé plus rapidement sur la scène internationale, leurs parcours sont comparables - jusqu'aux participations des AAR à des séries telles que Les Frères Scott ou Dr. House.

Si vous entendez certains vous parler de college rock, n'y prêtez pas attention : rien à voir avec ce courant phare des années 1980 et ses illustres représentants (R.E.M., Midnight Oil, 10.000 Maniacs, Sonic Youth, etc.). Mais l'idée est là : les AAR font partie de cette grande génération "highschool music" (pas "Highschool Musical", là aussi, rien à voir !), de cette grande fresque pop punk dont les teen movies sont friands. Pour vous convaincre que vous n'avez pas affaire à des lycéens sur le retour, regardez les photos : s'ils sont encore à l'école, le charismatique chanteur Tyson Ritter (ambassadeur pour Hugo Boss) et ses acolytes (Nick Wheeler, Mike Kennerty et Chris Gaylor) ont dû redoubler un paquet de fois à force de sécher les cours pour faire de la musique et des parties de billard !

Mais, à la faveur de leurs talents de mélodistes, les All-American Rejects tirent leur épingle du jeu sur un créneau où la concurrence est rude et où il est difficile de faire entendre ses guitares : on ne vend pas plus de 3 millions d'albums dans le monde par hasard...

Après un deuxième effort double-disque de platine, Move Along, le band de Tyson Ritter sort au mois de mars (en France) un troisième album servi par la production impeccable d'Eric Valentine (Queens Of The Stone Age, Good Charlotte, Lostprophets...) : When the world comes down. Ils le défendront dans quelques jours sur la scène de La Maroquinerie, à Paris - mais c'est déjà complet...

Un nouvel opus porté par un premier extrait inspiré qui fait la part belle à la voix (et la diction so catchy) de Tyson et à la rythmique désormais classique du genre : Gives You Hell. Sixième des charts américains, en tête des téléchargements et crédité de 900 000 singles vendus, ce nouveau tube a été écouté plus de 50 millions de fois sur le MySpace du groupe, où vous pouvez également découvrir une étonnante version acoustique, ainsi qu'un extrait de la savoureuse ballade aux influences Bon Jovi It Ends Tonight (album Move Along) et que Mona Lisa, autre pépite de ce troisième album.

Allez, on vous laisse profiter du clip désopilant de Gives You Hell. Et une fois que vous aurez fini, lorsque vous en redemanderez, allez faire un tour ici : vous retrouverez la fameuse cover des AAR sur le Womanizer de Britney Spears. Mieux que l'original.

Guillaume Joffroy

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel