Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

VIDEO : Premier clip de la comédie musicale Mozart de Dove Attia... Mais qu'est devenu le personnage principal ?

4 photos
Lancer le diaporama

L'Histoire est un vivier inépuisable pour créateurs en verve ou en panne d'inspiration : toutes ses stars vont y passer… Après Moïse (Les 10 Commandements), Louis XIV (Le Roi Soleil), Cléopâtre, c'est au tour de Mozart de s'y coller. Aller chercher un bon candidat à comédie musicale dans l'histoire de la musique, en voilà une idée qu'elle est pas bête !

Rectification : le Mozart concocté par Dove Attia et Albert Cohen (qui officiaient justement sur Les Dix Commandements et Le Roi Soleil) et qui sera au Palais des Sports en septembre 2009, n'est pas une comédie musicale — c'est un opéra-rock. Saisissez bien la nuance : alors que cela semble être typiquement dans la veine des Romeo et Juliette et compagnie (les sus-mentionnés, par exemple), on veut ancrer ce spectacle dans la lignée des Starmania et autres Jesus Christ Superstar. Ben voyons…

Bref, le premier clip extrait de ce spectacle audacieux (il faut en avoir, de l'audace, pour s'attaquer à ce monument après un chef d'oeuvre cinématographique tel que Amadeus), dont l'album paraîtra en janvier, vient de paraître, et vous permet de faire connaissance avec le Mozart de cet opéra-rock : Mikelangelo Loconte.

Musicalement, on vous laissera seuls juges (ou presque), exceptionnellement, en nous contentant de faire remarquer que c'est musicalement très… hybride, textuellement… peu intelligible (c'est plus la diction qui est en cause que le texte de Patrice Guirao), et lyriquement… énigmatique. En revanche, mention spéciale pour la réalisation, vraiment soignée, captivante et avec des tableaux aux contrastes saisissants. Il faut dire qu'elle est l'oeuvre d'un artisan de premier choix : Olivier Dahan, réalisateur de La Môme !

Ajoutez à ce curieux mélange un titre très… contemporain, Tatoue-moi, et vous en arrivez — normalement — à cette question cruciale : mais que devient Wolfgang Amadeus Mozart, dans tout cela ?

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image