Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Vincent Cassel, séduit par Camilla Belle, explique son succès à l'étranger... Regardez !

Vincent Cassel n'est jamais là où on l'attend. Délinquant dans La Haine, espion dans Agents secrets, gangster mythique dans le dyptique Mesrine, il est devenu un acteur incontournable quel que soit le genre cinématographique ou le pays. Ainsi, à partir du 9 septembre, il sera à l'affiche de A Deriva, un film brésilien qu'il a présenté, le crâne rasé, à Cannes cette année dans la section Un Certain Regard.

Dans ce long métrage de Heitor Dhalia, il campe un père de famille dont les infidélités sont découvertes par sa fille de 14 ans. La jeune fille qui pensait vivre au sein d'une famille parfaite et harmonieuse découvre la dure réalité de la vie adulte mais aussi les premiers émois de l'amour. Dans le cadre magnifique de la côte brésilienne, l'acteur français livre une prestation sobre et juste face à la jeune Laura Neiva mais aussi à Camilla Belle, (Push, 10 000) l'Américaine qui fait tourner les têtes.

Le comédien connu pour son immense talent mais aussi pour avoir fait chavirer le coeur de Monica Bellucci avec qui il a une fille, Deva, s'est livré pour le magazine Première. Il tente d'expliquer pourquoi il fait partie du cercle fermé des acteurs français qui s'exportent si bien.

Un film a modifié sa carrière, Irréversible de Gaspar Noé : "[Il] a été ma carte de visite à l'international. Je me suis rendu compte que ce film était un fantasme de réalisateur dans le monde entier." Avant ce long métrage choc, il avait déjà été remarqué dans Jefferson à Paris et Elizabeth.

Outre l'immense notoriété que jouer à l'étranger apporte, Vincent Cassel ajoute d'autres avantages à la carrière internationale : "Ca me donne un sentiment de liberté incroyable. J'ai l'impression de n'avoir besoin de rien et de pouvoir exister ailleurs. Ensuite, quand tu te retrouves dans des films américains un peu bruyants, on te pardonne finalement beaucoup d'échecs en France. C'est vachement bien de passer de l'un à l'autre."

Le talent explique l'exportation mais aussi le travail notamment celui de la langue. Dans ce domaine-là, Vincent est un très bon élève puisqu'il parle couramment l'anglais grâce à sa mère qui a vécu 25 ans aux Etats-Unis, l'italien qu'il a appris "par amour" pour son épouse mais aussi le portugais, qu'il maîtrise par amour tout court.

De plus, il n'a pas gagné sa réputation d'acteur-caméléon sur un malentendu. Capable de prendre des kilos et de les reperdre en un temps record pour Mesrine, il n'a jamais peur des transformations physiques. Le petit plus de Vincent ? Se faire respecter, même si c'est un "privilège" de tourner dans un film au casting international :"Il faut jouer aux échecs et être attentif pour voir où on peut coincer les gens sans se les mettre à dos."

Manifestement, les choix judicieux de monsieur Cassel ont porté leur fruit et il continue sur cette lancée ! Nous l'attendons notamment dans Onze Minutes avec Mickey Rourke et The Cross avec Orlando Bloom.

SY


Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel