Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Vous aimez tous la télévision... en couleur !

La télé a légèrement amélioré la représentation de la France dite black-blanc-beur. Pas à pas, la France du petit écran se rapproche de la "vraie" France. Mais la diversité progresse encore trop lentement. En neuf ans, la représentation des minorités visibles à la télévision n'a connu une augmentation que de 1%. Plus nombreuses, certes, ces minorités sont encore cantonnées sur les chaînes de la TNT...

Il existe un retard indiscutable entre la France et les pays anglo-saxons (Etats-Unis, Royaume-Uni et Canada). Et c'est un problème ! Car aujourd'hui les jeunes ont du mal à se reconnaître dans cette télévision désespérément trop pâle !

Concernant cette question éthique plutôt délicate, quelles sont les attitudes et mesures adoptées par les différentes chaînes hertziennes?

 

L'effet Harry Roselmack
C'est un peu le 17 juillet 2006 que tout a commencé... Ce soir là, sur TF1, c'est le journaliste antillais [people=302]Harry Roselmack[/people] qui présente le 20H, le JT le plus regardé d'Europe. C'est la première fois en France qu'une personne noire est chargée d'un journal aussi médiatisé.

Harry, un ami qui veut du bien à TF1... Car pour ce premier JT, le journaliste, membre du club Averroes, qui lutte pour l'intégration des minorités visibles dans les médias français, a rassemblé plus de 8,1 millions de téléspectateurs, soit 44,8% des personnes devant leur poste selon Médiamétrie. En comparaison, en 2005 à la même période, Thomas Hugues avait attiré seulement 41,2% de part d'audience.

Lorsque TF1 a sorti Roselmack de son chapeau, elle a clairement souhaité faire un buzz autour de cet animateur... noir. Et c'est depuis cette date que le "dossier" des minorités visibles à la télévision a réellement éclaté. Les chaînes placent aujourd'hui volontairement des journalistes blacks ou beurs à la tête de leurs émissions.

Le 17 Juillet 2006 est devenue une date emblématique pour la télévision française, on parle même aujourd'hui d'un "avant" et d'un "après" Roselmack... Un buzz clairement réussi !

Et même si l'embauche d'un présentateur noir pour présenter son programme phare semble de la part de TF1 plutôt stratégique et hypocrite, aujourd'hui, Harry est devenu le symbole de la lutte contre la discrimination !

 

"L'avant Roselmack"
En 1984, Sidney Duteil, musicien, rappeur, danseur et compositeur n'est autre que [article=21926]le premier animateur de télévision noir en France[/article]... Et c'est sur TF1, qu'il présente la première émission de télévision au monde entièrement consacrée au Hip-Hop, H.I.P. H.O.P. qui durera un an. Il présentera ensuite sur France 2, le premier karaoké télévisé, repris plus tard par [people_restrictif=76]Arthur[/people_restrictif].

Dix ans plus tard, en 1994, M6 lance l'émission musicale devenue cultissime, le Hit Machine. Et c'est en 1995 que Charly Nestor, d'origine antillaise, et Jean-Marc Lubin, alias le mythique duo Charly et Lulu, prennent les commandes de l'émission. Après avoir joué les chauffeurs de salle pour Ciel ! mon mardi et Coucou c'est nous, ils vont donc animer le Hit Machine, durant treize saisons. L'émission monte en puissance et connaît un véritable succès !

Malgré tout, pendant une dizaine d'années, la présence des minorités est quasi-uniquement réservée aux émissions musicales ou encore aux évènements sportifs.

 

Chez France Télévisions, la diversité ne doit pas être un coup médiatique ponctuel !

Un vent de couleur souffle sur l'information...
C'est en 1977 que [people=2235]Rachid Arhab[/people] devient journaliste à FR3 à Nancy, puis à Reims et enfin à Paris. De 1992 (14 ans avant Roselmack) à 1994, le journaliste d'origine algérienne assure le remplacement estival du journal télévisé de France 2. Il devient le premier journaliste issu de l'immigration à présenter un JT.

En 1998, il présente le 13 heures en duo avec [people=1166]Carole Gaessler[/people], mais la chaîne publique trouve que ce "duo à deux têtes" ne fonctionne pas et y met un terme au bout de seulement deux ans.

En 2000, il reçoit le "7 d'Or" du meilleur présentateur de journal télévisé. Consécration de sa carrière mais surtout un pas de géant pour les minorités !

Le 24 janvier 2007, Rachid est nommé au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel par [people_en_attente=3874]Jean-Louis Debré[/people_en_attente], en sa qualité de Président de l'Assemblée nationale. Il fût le premier sage du CSA issu de l'immigration. Opposé aux principe des "quotas", il s'est toujours déffendu d'être le "beur de service".

Il y a deux semaines le [article=24020]Conseil des 9 sages a rouvert ses portes aux minorités visibles[/article], en nommant [people=1794]Christine Kelly[/people], jolie guadeloupéenne et journaliste phare de la chaîne cablée LCI.

Mais Rachid Arhab n'est pas le seul journaliste à colorer les écrans de France Télévisions. Car la vedette de France 3, n'est autre que la jolie black [people=751]Audrey Pulvar[/people]. C'est elle qui fut la première journaliste noire à accéder à la présentation d'un JT sur une chaîne hertzienne en 2005, un an donc avant Roselmack. Pourtant, sa nomination au 19/20, journal le plus médiatisé de la chaîne, n'a pas fait autant de bruit.

Quoiqu'il en soit, les présentateurs emblématiques comme Harry, Rachid ou Audrey restent encore des exceptions. Les minorités à ce poste sont sous-représentées, avec 6% de personnes noires et 3% de personnes d'origine maghrébine, toutes chaînes confondues.

Le 20 Mars 2006, le groupe de [people=610]Patrick de Carolis[/people] a annoncé des mesures plutôt draconiennes pour contrer son ennemie TF1 qui fanfaronnait avec le recrutement de Roselmack. Actions sur les castings des programmes ou bourses attribuées à des étudiants issus des minorités, ces mesures ont le mérite d'exister... mais ressemblent très fortement à des quotas.

De la discrimination positive dans les couloirs de France Télévisions ? Et pour remplir ses objectifs de résultats, Patrick de Carolis envisage-t-il de créer des fiches de comptabilité des Maghrébins et Noirs présents sur ses chaînes ?

France Télévisions ne désespère toujours pas de trouver l'homme ou la femme capable de contrer les deux empires de l'information, [people_restrictif=960]Jean-Pierre Pernaut[/people_restrictif] et [people_restrictif=158]Patrick Poivre d'Arvor[/people_restrictif], [article=24560]qui ne cessent de s'arracher la place de premier animateur préféré des français[/article]...

Et depuis ce 17 juillet 2006 fatidique, Patrick de Carolis favorise pour ce casting, les personnes issues des minorités visibles ! En cette ère d' "après-Roselmack", la télé demande à prendre des couleurs et ça se voit...

Sur France 5, on ne peut passer à côté de la présence de la jolie [people=340]Karine Le Marchand[/people]. Et quelle présence ! Elle commence par une carrière de mannequin avant de se lancer dans le journalisme. Un parcours plutôt atypique qui ne l'empêche pas de voir sa carrière exploser avec Les maternelles sur TV5, en septembre 2004.

Et succéder à [people_restrictif=1402]Maïtena Biraben[/people_restrictif] n'était pas chose facile tant cette dernière avait su imposer son style ! Mais Karine ne se laisse pas abattre et s'en sort haut la main. Elle continue dans son rush et se lance dans deux autres programmes Maternelles : Mon bébé et moi et On n'est pas que des parents et devient ainsi l'un des visages phares de France 5 !

Elle a également présenté la 22ème Nuit des Molières le 28 Avril 2008, qui était présidée par [people_restrictif=702]Clovis Cornillac[/people_restrictif] et [people_restrictif=896]Barbara Schulz[/people_restrictif]. C'était la 3ème année consécutive où Karine endossait le rôle de maitresse de cérémonie... et elle l'a fait avec brio (et avec une très jolie mini-robe !)

...et sur les séries TV !
Selon le rapport du CSA, seulement 11% des acteurs de séries françaises sont des personnes perçues comme non blanches, 7% noirs, 1% arabes. Et ces derniers ont rarement les beaux rôles. Pour exemple, seulement 0,3% des personnages interprétés par des arabes sont des héros. Face à ça, les Asiatiques, eux, sont quasi invisibles, souvent relégués aux rôles secondaires.

Depuis quelque temps, les chaînes tentent donc de remédier à ce problème de taille !

Et c'est France 3 qui peut se vanter de tous les mérites en la matière... En 2001, la chaîne publique veut lancer une nouvelle série dont le héros sera black ou beur. Et c'est ainsi que l'acteur Louis-Karim Nébati devient le Docteur Cosma dans la série Fabien Cosma.

D'origine africaine, Louis-Karim a un CV plutôt impréssionnant. Après des débuts au Cours Florent, il exerce ses talents sur les planches de la Comédie Française. Fabien Cosma est un succès, la série séduit le public mais voit sa fin en 2007, après une durée de 7 saison !

Depuis maintenant 5 ans sur France 3, les couleurs s'affichent dans la sitcom phare... Plus Belle La Vie ! En effet ce soap opera aux couleurs chaudes, qui pourrait être comparé aux Feux de l'Amour version marseillaise, cartonne. Et l'un des ingrédients de cette recette du succès c'est bien sûr... la diversité !

En effet, la série affiche clairement une grande tolérance qui se ressent notamment sur un casting multiculturel. Origines, religions, couleurs de peau, tendances sexuelles, tous les personnages sont entièrement différents et affichent une belle représentation très "melting pot" de notre société.

La sitcom haute en couleurs va même jusqu'à mettre en scène des contre-stéréotypes... Ainsi Malik Nassri (Sofiane Belmouden) est maghrébin mais il ne joue pas les délinquants en bas d'une cité. En effet, Malik est un jeune étudiant en droit devenu avocat et il s'est même opposé à sa famille en refusant le mariage forcé de sa soeur. Sa soeur, Samia Nassri ([people=2123]Fabienne Carat[/people]), elle aussi contre les stéréotypes, peut se vanter d'une carrière dans la police plutôt bien commencée...

 

M6, la petite chaîne montante, s'inspire des grands de la télévision
En 2004, M6 opte pour la même stratégie que les chaînes publiques et crée Léa Parker. La série va durer 2 ans. L'héroïne principale n'est autre que Léa, sublimement interprétée par [people=1320]Sonia Rolland[/people], première Miss France du 21ème siècle, et également première Miss d'origine africaine.

C'est la première fois qu'une black tient le rôle principal d'une série française ! Navarro ou Lescaut avaient bien eu des accolytes de couleur (l'inspecteur Bain-Marie joué par Jacques Martial et Mouss Diouf dans le rôle de N'Guma), mais la jolie Sonia, très proche de son pays d'origine, le Rwanda, est une pionnière en la matière...

En matière de minorités visibles, M6 n'essait pas d'innover et préfère opter pour une stratégie plutôt similaire à celle de France Télévisions. C'est d'ailleurs la présence incontestable, et irremplaçable du duo Charly et Lulu qui a permis une démocratisation des animateurs de couleur sur la chaîne.

Et l'une des premières personnalités de couleur à avoir fait sa place à l'antenne depuis, c'est le célèbre spécialiste people et ami des stars... [people=1243]Magloire[/people]. C'est en 1998 que Fun TV l'engage, mais c'est en 2000 que sa personnalité extravertie se fait vraiment connaître du grand public sur M6, dans le Morning Live. Ses chroniques people du matin deviennent rapidement un des éléments phares de cette émission déjantée.

Black et gay, il s'assume. C'est peut-être l'une des raisons qui font de lui l'un des animateurs les plus célèbres du Paf !

Et pour cet "après-Roselmack", M6 a sorti l'artillerie lourde... Depuis septembre 2006, la chaîne compte désormais une jolie présentatrice d'origine marocaine, [people=2001]Aïda Touihri[/people]. Joker d'[people=160]Anne-Sophie Lapix[/people] pour le JT de 12h50, elle se voit confier le programme 66 minutes. Elle fait aujourd'hui [article=22359]partie des journalistes pressentis pour présenter le prochain JT du soir de M6[/article] !

La chaîne s'efforce de rebondir en mettant en avant des journalistes issus des minorités et Aïda semble être une arme redoutable.

 

Canal + affiche un humour décalé et... coloré
Sur la chaîne cryptée, on opte pour une stratégie tout autre... L'arme absolue n'est ni un beau black aux cravates bleues marines sur chemise blanche, ni une jolie guadeloupéenne aux talents de journalistes incontestables... mais l'humour !

Canal décide en effet d'intégrer les minorités visibles non pas pour le sérieux d'un journaliste mais pour le côté décalé de l'artiste !

Figure de proue de cette vague : [people=208]Jamel Debbouze[/people]. S'il fait ses débuts sur Radio Nova, avec sa chronique Le Cinéma de Jamel, c'est Canal + qui lui ouvre les portes du succès en lui offrant une adaptation télévisée de sa célèbre chronique, en 1998. C'est sur cette même chaîne, que Jamel participe peu après à la série incontournable H aux côtés de deux autres célèbres humoristes, [people_restrictif=204]Eric[/people_restrictif] et [people_restrictif=205]Ramzy[/people_restrictif]. Toujours fidèle à Canal, il lance en juillet 2006, le Jamel Comedy Club !

Le comique d'origine marocaine, récemment marié à la magnifique [people_restrictif=207]Mélissa Theuriau[/people_restrictif], est [article=24386]l'heureux papa d'un petit Léon[/article] depuis le 3 décembre dernier.

Mais Jamel n'oublie jamais d'où il vient... Alors [article=6572]en avril 2008, il inaugure son théâtre le Comedy Club[/article], au 42 boulevard Bonne Nouvelle à Paris, afin de permettre à de jeunes talents de la scène comique d'éclore.

On peut notamment y retrouver les comiques [people_en_attente=3140]Thomas N'Gijol[/people_en_attente] et [people=2225]Fabrice Eboué[/people]. Ils ont tous deux démarré avec le Jamel Comedy Club sur Canal +, et depuis ils volent de leurs propres ailes...

Fabrice est devenu le "Monsieur SMS" de [people_restrictif=159]Marc-Olivier Fogiel[/people_restrictif] dans T'empêches tout le monde de dormir sur M6, quant à Thomas, fidèle à la "chaîne mère", il assurait le Top 5 au Grand Journal de [people_restrictif=401]Michel Denisot[/people_restrictif].

Car dans le Grand Journal, émission phare de Canal +, les minorités sont à l'honneur !

Après le départ de Thomas, Denisot s'est offert les services de [people_en_attente=5817]Mouloud Achour[/people_en_attente]. Décalé, arrogant, impertinent, après avoir pimenté la Matinale de la chaîne, le nouveau trublion de Canal + a réussi à imposer son style.

On a pu le voir [article=24685]dernièrement assister à la première du film Cyprien[/article], produit par [people_restrictif=76]Arthur[/people_restrictif], dans lequel il joue aux côtés du talentueux [people_restrictif=128]Elie Semoun[/people_restrictif].

Mais ceux qu'on ne peut vraiment pas rater aux côtés de Denisot sont... Omar et Fred, bien sûr !

Ils ont commencé au côtés de Jamel dans Le Cinéma de Jamel, et cartonnent aujourd'hui avec leur SAV, Service après-vente des émissions. Omar Sy, d'origine sénégalaise, est aux côtés de Fred Testot pour ce duo délirant !

Après Roselmack, les minorités visibles deviennent... invisibles sur TF1 !
L'effet Roselmack a donc entrainé des externalités très positives, touchant toutes les chaînes hertziennes... Sérieuses pour les uns, décalées pour les autres, les minorités s'affichent de plus en plus sur nos écrans...

Pourtant depuis ce buzz, chez TF1, les minorités visibles sont devenues... invisibles.

A part [people=1266]Sébastien Folin[/people] à la météo, l'information reste plutôt blonde et les écrans carrément pâle.

 

Télé-réalité : alliée des minorités ou vecteur de discriminations ?
On se souvient bien évidemment de Loft Story, la première émission de télé-réalité diffusée en France en juillet 2001. M6 nous présentait l'avenir de la télévison... pourtant truffé de clichés.

On se souviendra de [people=680]Loana[/people] la bimbo ([article=25112]qui a eu de gros problèmes ces derniers temps[/article]), [people=379]Steevy[/people] l'homo peroxydé, David l'artiste incompris, ou encore Jean-Edouard le bourge... et bien sûr d'Aziz et Kenza, les "beurs de service" !

Bref, la télé-réalité avait encore des progrès à faire...

Pourtant, en 2006 (une année vraiment prometteuse), le jeune [people=673]Cyril[/people] remporte la 6ème édition de la Star Academy. Un jeune Martiniquais de 19 ans qui remporte le télé-crochet le plus populaire de France, on se dit que les choses avancent... Notons tout de même que Cyril n'a pas connu un succès fulgurant depuis sa sortie, [article=16556]reprenant même ses études à la fac[/article] !

 

En conclusion...

Toute enquête sur la composition ethnique (c'est-à-dire recenser la proportion de chaque minorité visible dans la population) étant interdite, sur quelle base peut on donc calculer le taux de représentation de ces minorités à la télé ? Les quotas sont-ils une solution viable?

A ce propos,[people=2056]Bernard-Henri Lévy[/people] déclare que le système de quotas des minorités visibles est "presque pire que les pages antisémites de Renaud Camus" (ce dernier avait dans un de ses ouvrages estimé que l'émission Panorama sur France Culture était essentiellement animée par des personnes d'origine juive).

Mais sans passer par ces mesures plus que démagogiques et proches du politiquement incorrect, il est tout de même nécessaire d'insister sur l'importance de la présence des minorités visibles dans les grands médias. Car c'est en voyant des beurs, des blacks, des asiatiques à la télévision à des postes de journalistes, d'animateurs, de comédiens, mais également à des postes d'encadrement et de responsabilité, que l'image des minorités évoluera positivement dans l'opinion publique...et dans la vie réelle.

On espère que la nomination de [people_restrictif=431]Barack Obama[/people_restrictif] au poste de président des Etats-Unis le 4 novembre dernier va être un nouvel élément de motivation pour le problème de sous-représentativité des minorités... A quand une [people_restrictif=1330]Tyra Banks[/people_restrictif] pour remplacer [people_restrictif=1037]Victoria[/people_restrictif] dans la Roue de la Fortune ?

Les temps changent, les mentalités évoluent. Harry Roselmack déclarait le 14 janvier 2009 : "Ma couleur de peau intéresse moins aujourd'hui" ! Le public a prouvé qu'il était prêt voir sa télé prendre des couleurs... Alors qu'attendent les chaînes pour passer à l'acte ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Charlotte Valandrey révèle son salaire dans "Demain Nous appartient" sur Non Stop People - 10 mars 2020
Marion Game parle de son salaire dans Scènes de ménages - L'Instant de Luxe sur Non Stop People, 11 mai 2020
Adeline Blondieau invitée de "Ça commence aujourd'hui" vendredi 22 mai 2020 - France 2
James Van Der Beek explique la série "Dawson" à sa fille Olivia. Instagram. Le 26 février 2020.
James Van Der Beek explique la série "Dawson" à sa fille Olivia. Instagram. Le 26 février 2020.
James Van Der Beek explique la série "Dawson" à sa fille Olivia. Instagram. Le 26 février 2020.
Anne-Élisabeth Blateau au Festival de l'Alpe d'Huez, le 16 janvier 2020.
Anne Caillon en interview exclusive pour Purepeople. Le 20 janvier 2020.
Gérard Vivès, invité de Faustine Bollaert sur France 2 le 22 mai 2020.
Joshua Jackson et Jodie Turner-Smith sur Instagram. Le 25 février 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel