Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Albert et Charlene de Monaco: Jacques tonique, Gabriella féminine, leurs trésors

Le prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco avec les jumeaux Gabriella et Jacques dans les bras lors d'une rencontre avec le magazine Point de Vue en juin 2015, dans la perspective du dixième anniversaire de l'avènement du souverain monégasque.
15 photos
Lancer le diaporama
Le prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco avec les jumeaux Gabriella et Jacques dans les bras lors d'une rencontre avec le magazine Point de Vue en juin 2015, dans la perspective du dixième anniversaire de l'avènement du souverain monégasque.
Quand Jacques et Gabriella sont là, le prince Albert II de Monaco, qui fête cette année les dix ans de son avènement, se soustrait à la voracité de son intarissable agenda. Petite pause en famille avec Charlene et les jumeaux dans les jardins privés du palais, au bord de cette piscine où il aime - quand il le peut - se délasser...

"Vingt-quatre heures dans la vie d'un prince" (et pas n'importe lequel), tel est le programme trépidant que propose cette semaine à ses lecteurs l'hebdomadaire Point de Vue : à l'occasion du 10e anniversaire de l'avènement du prince Albert II de Monaco, et avant les festivités prévues le week-end prochain, la revue de référence du gotha, qui a toute la confiance du souverain monégasque, l'a suivi pas à pas dans une journée de son marathon perpétuel. Une cascade d'activités et un torrent d'échanges qui s'interrompent parfois pour laisser place à un océan de tendresse, précieuse zone de calme, avec son épouse la princesse Charlene et leurs enfants le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella, âgés de 7 mois.

À lire aussi

Dès les premiers jours, Jacques et Gabriella se cherchaient l'un l'autre de la main, du regard.

Comme un symbole, ce sont d'ailleurs de splendides images exclusives d'une de ces pauses en famille, à l'heure du thé au bord de la piscine des jardins privés du palais (ces jardins que Charlene apprécie tant et qu'il a fallu quitter cette année le temps de quelques travaux), qui ouvrent et referment le dossier consacré à l'héritier du regretté Rainier III. Sur l'une, Jacques, assis sur les genoux de son papa et tête en arrière, ses menottes agrippées aux index de ses deux parents simultanément, ancre ses yeux tout bleus dans ceux d'Albert, tandis que sa soeur Gabriella, tétine en bouche, scrute la table du goûter ; sur l'autre, le garçonnet qui un jour présidera aux destinées du Rocher, semble fixer goulûment les parts de cake aux fruits (Gabriella préfère goûter ses doigts), provoquant l'amusement du couple princier. Oublieux, pour quelques minutes, des piles de dossiers en souffrance qui jonchent tous ses bureaux - outre celui qu'occupa sa mère la princesse Grace au palais, ceux des appartements privés et de Roc Agel connaissent le même fardeau -, Albert II de Monaco contemple ce difficile équilibre : "Sans ces moments de détente, je crois que je tomberais malade, confiait-il ainsi à Isabelle Rivère et Thomas Pignot, les émissaires de Point de Vue, lors de leur reportage réalisé au mois de juin. Hélas, il y en a très, très peu. Je vous donne juste l'exemple du mois de juin (...), sans aucune soirée de libre. Zéro ! Et tout cela après des journées de quinze heures (...) J'ai dû me battre pour pouvoir profiter de quelques moments en famille avec Charlène et les enfants. Cela devient vraiment très compliqué. Heureusement, je vais pouvoir prendre quelques vacances avec eux."

Jacques voulait que tout le monde voie qu'il était bien là

Il faut dire qu'à ce rythme-là, le papa derrière le chef d'Etat et activiste environnemental risquerait, faute de savoir se ménager un peu de temps, de manquer un spectacle fabuleux : celui de ses bambins en train de grandir... "Les liens entre eux sont très forts, leur relation très particulière. Dès les premiers jours, Jacques et Gabriella se cherchaient l'un l'autre de la main, du regard. C'est très émouvant, cette fusion. Ils sourient tout le temps", dépeint avec fierté le prince Albert. Et d'affiner encore un peu le portrait de chacun qu'il a pu commencer à dresser lors de précédents entretiens, entre une Gabriella "un peu plus placide, un peu plus... féminine" et un Jacques "très tonique, toujours en train de jouer, de chercher à quoi s'agripper" - en l'occurrence, la cravate de papa. Un tonus que son père ne manque pas d'interpréter, plein de confiance : "Etait-ce parce qu'il était plus petit à la naissance, et qu'il voulait prouver qu'il était fort lui aussi : lorsqu'on les a mis sur le ventre, il a été le premier à se relever, il a tout de suite trouvé un appui sur les bras et redressé son cou. C'était incroyable (...) Je crois qu'il voulait que tout le monde voie qu'il était bien là." Impossible de ne pas le remarquer : en couverture de Point de Vue, le petit bonhomme au front large et au regard intense a déjà de la présence...

Plus discrète pour l'instant, sa "grande soeur" Gabriella, née quelques instants avant lui, "sera là pour l'aider le plus possible", espère et prédit leur papa, qui a pu compter pour sa part sur le soutien des princesses Caroline et Stéphanie, et connaît l'importance d'une fratrie. "Ils incarnent la continuation de la dynastie et de tout ce qui s'y rattache", souligne-t-il.

Dix ans... Je n'ai pas vu le temps passer...

Aujourd'hui, c'est une autre femme qui l'aide, lui, à affronter un quotidien fait de "moments où [il est] seul face aux décisions à prendre" : Charlene, son épouse depuis juillet 2011. "Le fait d'avoir l'écoute et la compréhension de mon épouse est un soutien formidable, signale le souverain. Bien que nous n'ayons pas forcément les mêmes goûts dans tous les domaines, nous nous retrouvons sur beaucoup de sujets (...) Entre nous, c'est un dialogue permanent." Ce n'est pas un hasard s'il met en avant qu'il tient du sport, également grand credo de la princesse Charlene - ancienne nageuse de haut niveau qui a fait du sport le moteur de sa fondation éponyme -, une de ses plus importantes leçons : "Pour atteindre un objectif qui paraît inaccessible, il faut toujours viser un peu plus haut."

De l'ambition et une once d'utopie, il en faut pour affronter les défis auxquels les grands de ce monde sont confrontés. "On en apprend tous les jours. Sur soi-même, sur les autres, sur le processus de décision. Il y a souvent des choix très difficiles à faire. Ces dix années ont été passionnantes, mais aussi parfois frustrantes, j'ai l'honnêteté de le dire", considère-t-il, évoquant, pour expliciter l'allusion, "des freins qui n'avaient pas lieu d'exister", des conflits qu'il a fallu arbitrer, des "gens jaloux de leurs prérogatives"... "Je crois n'avoir jamais reculé", se félicite-t-il quant à sa capacité à prendre en son âme et conscience les décisions qui lui semblent s'imposer, avec beaucoup de lucidité sur sa fonction et son statut particulier, mais aussi beaucoup d'humilité : "J'ignore combien de temps mon règne durera. Je mesure tous les jours la chance que j'ai de pouvoir construire à long terme. Je parle régulièrement avec des responsables, des chefs d'Etat qui ne peuvent prendre des initiatives que pour des durées limitées (...) Les messages que je porte en sont-ils pour autant plus entendus ? Ce n'est pas à moi de le dire."

Urgence climatique, sort des migrants, malaise économique, crainte de catastrophes naturelles et d'actes de terrorisme : les problématiques anxiogènes sont légion et peuplent le quotidien de chef d'Etat du prince Albert, mais celui-ci se réjouit de pouvoir dire "que Monaco va bien, beaucoup mieux même que ce que l'on pouvait espérer" : "Notre pays est une sorte de valeur refuge, un lieu de paix, de sécurité, où l'on trouve encore une vraie qualité de vie." Une qualité de vie qu'il entend protéger aussi de modes polluantes telles que celles des "selfie sticks" ! "A-t-on besoin de se filmer en permanence et dans toutes les situations ? C'est une aberration, ils vont d'ailleurs être interdits dans les musées de Monaco et lors des visites du palais", dit celui qui juge "ridicule" et "narcissique" la manie de tweeter*. "Très sages et très faciles", mais aussi "déjà très éveillés", le prince Jacques et la princesse Gabriella découvriront bien assez tôt que le Rocher compte sur eux aussi pour le préserver.

Entretien et reportage à découvrir en intégralité dans le numéro 3494 de Point de Vue, actuellement en kiosques.

*Actif sur les réseaux sociaux, en tant qu'institution, le palais princier de Monaco vient de publier ce jour sur sa page Facebook les détails des festivités organisées pour le dixième anniversaire du règne du prince Albert II :

"A l'occasion de la célébration des 10 ans de Règne de S.A.S. le Prince Albert II et à Sa demande, deux manifestations seront organisées les samedi 11 et dimanche 12 juillet 2015 sur la Place du Palais.

Samedi 11 juillet, Le Prince Souverain et S.A.S. la Princesse Charlene accueilleront les Monégasques lors d'un cocktail en musique sur la Place du Palais de 16h00 à 19h00. La chanteuse monégasque Olivia Dorato, les percussionnistes Dulumba et le groupe Miss America se produiront à cette occasion.

M. Georges Marsan, Maire de Monaco, remettra au Prince Souverain et à la Princesse Charlène le cadeau offert par les monégasques lors du baptême de LL.AA.SS. le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella.

Dimanche 12 juillet, un concert sera offert sur la Place du Palais pour les Monégasques et les résidents de la Principauté où se produiront les artistes Lemar, Justin Caldwell et Robbie Williams."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Images de l'enterrement de vie de garçon de Louis Ducruet au Japon en avril 2019. Instagram.
Tatiana Santo Domingo et Dana Alikhani ont tenu le 22 janvier 2019 à Paris un pop-up store de leur marque Muzungu Sisters dans une suite du Meurice. A cette occasion, elles ont notamment accueilli L'Officiel pour parler créations. ©Story Instagram Muzungu Sisters.
Images de l'enterrement de vie de garçon de Louis Ducruet au Japon en avril 2019. Instagram.
Helena Noguerra dans l'émission On n'est pas couché sur France 2 le 30 mars 2019
Dizzy Dizzo, Yoyo Cao, Hikari Mori et Peggy Gou dans "FENDI #BaguetteFriendsForever". Janvier 2019.
Lara Fabian raconte son premier baiser avec son mari Gabriel Di Giorgio dans "Salut les terriens" rediffusé le 20 avril 2019.
Chiara Ferragni fête ses 32 ans en famille avec le sac "Peekaboo" de Fendi. Mai 2019.
Céline Dion répond à BFMTV, depuis le Moulin Rouge à Paris, le 24 janvieer 2019
Oscar de Suède
Pauline Ducruet et Camille Gottlieb dans un salon de tatouages de New York avec leur maman Stéphanie de Monaco le 17 mars 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel