Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Amelle Chahbi et Noom, bientôt au ciné : ''On est tous sortis avec un crevard''

8 photos
Lancer le diaporama

Ils devaient s'arrêter le 2 juin. Finalement, Amelle Chahbi et Noom Diawara continueront de jouer Amour sur place ou à emporter jusqu'au 21 juillet. Il faut dire que chaque soir, le succès est au rendez-vous. Pas moins de 800 personnes découvrent dans l'enceinte du somptueux théâtre du Gymnase cette pièce mise en scène par Fabrice Eboué, ce street boulevard unique et s'évadent pour 1h15 de rires. A travers leur pièce Amour sur place ou à emporter, Noom et Amelle vous régalent avec les plus grands clichés sur les histoires d'amour mais aussi sur le racisme et les dénoncent tout en légèreté. Purepeople est parti à la rencontre de ces deux humoristes. C'est dans leur loge, avant qu'ils ne montent sur scène que nous les avons interviewés.

Amour sur place ou à emporter, en quelques lignes... :

Noom et Amelle se sont rencontrés sur Facebook. Mais rapidement, les deux tourtereaux vont se rendre compte que tous les oppose. Tout d'abord, Noom est un véritable radin (pas question de commander un apéro et c'est menu le moins cher obligatoire !) et a pour seule ambition de finir manager chez McDo. Amelle, elle, est une jeune femme dans l'air du temps, indépendante, qui a besoin qu'on la fasse rêver. Elle vit à Paris. Noom, aussi... dans le 93e arrondissement ! Pour en rajouter une couche, Noom est noir et Amelle se souvient de la phrase que lui a si souvent répétée sa grand-mère : "Si tu te maries avec un Noir, tu vas avoir un accident de voiture."

Bref, tout les oppose et pourtant, ces deux-là vont vous faire vivre un moment inoubliable...

Purepeople : Comment vous êtes-vous rencontrés, tous les deux ? Au Comedy Club ?
Amelle Chahbi : Avant même que le Comedy Club existe. C'était à l'époque de Barres de rires. On était toute une bande avec Fabrice Eboué, Patson, Frédéric Chau, le Comte de Bouderbala, Yacine, Thomas Ngijol, Mamane, Yassine Belattar... J'étais la seule nana et, ensuite, on a ajouté des filles avec Blanche et Claudia. Le noyau existait déjà, et puis c'est Kader Aoun, co-auteur de Jamel Debbouze à l'époque, qui lui a parlé de nous. Il allait dans les scènes ouvertes et cherchait des talents. Il a dit à Jamel : "Il y a des jeunes, c'est mortel. Va les voir !"
Noom Diawara : Quand tu entres dans le millieu de la scène ouverte, tu entres vite. Après, on te demande de faire des premières parties. A l'époque, on jouait et les gens ne faisaient pas attention. Mais on remplissait des salles comme Le Splendid ou encore le Ménilmontant. C'était encore underground, les médias ne s'y intéressaient pas et puis Kader s'y est intéressé. Une fois que Jamel s'est occupé de ça, l'année d'après, le Jamel Comedy Club était né. Le Comedy Club, c'est un tremplin, c'est la lumière.

Purepeople : Vous, Amelle, comment avez-vous débuté dans le milieu du stand-up ?
Amelle Chahbi : J'ai fait la ligue d'impro. Et puis aussi une école de théâtre car je voulais être comédienne. Mais j'avais déjà un penchant pour l'humour et je suis allée vers la scène naturellement. J'ai alors débuté dans les scènes ouvertes, notamment au Trévise. Pour les scènes ouvertes, pas besoin d'argent, tu rentres, tu as un texte et tu y vas. Le public ne sait même pas qui il va découvrir. C'est beaucoup du café-théâtre. Il y a des trucs un peu à l'ancienne, des sketches, des magiciens, des poètes marrants de 60 piges, c'est assez improbable ! C'est comme ça que tu commences. Après, les mecs viennent te voir. Il y beaucoup de gens de la prod ou encore des personnes qui recherchent des chroniqueurs télé.
Purepeople : Et comment vous est venue cette idée de L'amour sur place ou à emporter ?
Noom Diawara : C'est des saynètes, nos vies mélangées, exagérées, avec aussi la vie de nos amis.
Purepeople : Amelle, vous êtes sorties avec "des crevards", c'est ça ?
Noom Diawara : On est tous sortis avec un crevard !
Amelle Chahbi : Les crevards, tu mets un peu de temps à les repérer. Moi, on m'a fait des trucs de ouf ! (rires)
Noom Diawara : Attention, il y a aussi des filles qui font les crevards ! Du genre : elles ne regardent jamais l'addition, elles s'en fichent ! Je suis d'accord pour inviter, mais elles ne font même pas semblant. Tu me dis que tu as faim, je t'emmène dans un restaurent à 50 euros l'entrée. Tu prends l'entrée, le plat, le dessert, la boisson, la totale et tu regardes pas ?! Fais semblant, fais un minimum comme si tu partageais ma souffrance, sors ta carte bleue... (rires). Moi, je ne laisse pas les filles payer, mais fais au moins semblant !

Purepeople : Vous savez que votre pièce agit un peu comme un filtre d'amour ?
Noom Diawara : C'est pas la première fois qu'on me le dit ! Il y a un mec qui m'a arrêté dans la rue, il m'a dit qu'il draguait une fille. Il devait aller au ciné avec elle et finalement ils sont allés voir la pièce. Au final, ils se sont mis ensemble et ils ont eu un bébé. Il y a un bébé qui est né grâce à nous !

Purepeople : Il faut dire qu'on se retrouve facilement dans cette pièce. On a tous connu plus ou moins ce genre d'aventure. Et l'idée de l'intervention des danses et des chansons, c'est super divertissant !
Amelle Chahbi : On est à l'écoute de tout ce qu'il se passe. Pour essayer de faire en sorte que ce soit le plus réaliste, qu'on puisse se retrouver !
Noom Diawara : Et les chansons, c'est parce qu'on est des fans de comédies musicales. On aime danser et chanter ! (rires)

Purepeople : Et à quand un one-woman show et one-man show ?
Amelle Chahbi : Là, on est bloqués jusqu'au 21 juillet. Après, on adapte Amour sur place ou à emporter au cinéma. Après ça, c'est sûr, je le ferai, ce one-woman show.
Noom Diawara : Pareil pour moi. C'était prévu, mais la pièce a été prolongée, on verra après. On devait faire les 20 dernières mais vu le succès, on a continué.

Purepeople : Un projet ciné ! C'est déjà bien concret ?
Amelle Chahbi : Oui, projet ciné, concret, signé, payé, oseille, tout ! Tout bien, grosse boîte de prod, tout ! (rires)

Purepeople : Un retour au cinéma pour vous, Amelle, qui aviez joué dans Les Barons. Ça fait du bien ?
Amelle Chahbi : J'ai tourné, j'ai fait Les Barons et là, je viens de terminer le tournage de Denis, un film avec Jean-Paul Rouve, Audrey Dana et Sara Giraudeau. Le ciné, c'est génial. Le luxe, c'est les deux. La scène et le cinéma. Le cinéma, c'est une petite aération. C'est le top ! On a beaucoup de chance. Et puis, en plus, il y a la télé !

Purepeople : Avec Ce soir avec Arthur sur Comédie+ et désormais Vendredi tout est permis sur TF1. Comment s'est faite la rencontre avec Arthur ?
Amelle Chahbi : Arthur est venu voir le spectacle. Il voulait discuter et aller prendre un verre avec nous. Il nous a parlé d'une nouvelle émission. Mais il n'y avait rien de concret. Il nous a dit : "Ça s'appelle Ce soir avec Arthur, je ne sais pas ce qu'on va faire, mais est-ce que vous voulez participer ?" On a dit oui !
(Noom écrit les textes de Claudia Tagbo pour l'émission Ce soir avec Arthur, NDLR)

Purepeople : Dans la pièce, on retrouve Julien, l'un de vos personnages, qui connaît un franc succès ! Mais est-ce que Julien existe vraiment ?
Amelle Chahbi : Julien n'est pas né de Ce soir avec Arthur, il est né de la pièce Amour sur place ou à emporter. Julien, c'est un pote a moi qui habite à Stains (93). Ça me fait bizarre parce que c'est un Blanc, Julien, et plus caillera, tu meurs. Depuis j'ai appris sa musique, cette façon de parler bien à lui. Je lui dis : "Mais Julien, comment tu parles, c'est pas possible !" Il est un peu comme ça (Amelle mime Julien, NDLR), un peu keus ("sec", "maigre", en verlan, NDLR) un peu "vas-y nique ta mère" (Amelle prend la voix de Julien, NDLR), j'aime bien ce côté caillera de ouf. C'est pas un rebeu et en même temps, il a des côtés... C'est troublant ! Mais oui, Julien existe !
Noom Diawara : Moi aussi, j'ai un Julien !

Purepeople : Au final, dans la pièce, Julien finit par vous piquer votre "meuf", Noom !
Noom Diawara : Oui dans la pièce, il m'a piqué ma meuf. Fallait bien une morale ! On a réfléchi, on voulait pas une une fin à l'eau de rose où les gens s'aiment et se marient...
Amelle Chahbi : Quand tu nous fais mal, à nous, les meufs, faut pas nous déranger. Au tout début de la pièce, on a fait plein de fins, où il me disait je t'aime. Mais on s'est dit : "C'est pas ça, la vie" !
Noom Diawara : Mais oui, c'est pas ça, la life !
Amelle Chahbi : La meuf se fait mettre une vraie disquette et, à la fin, ils finissent ensemble... Elle se fait arnaquer ! Non, c'est pas possible !
Noom Diawara : A la fin, elle finit avec Julien, le pote de son ex. Elle s'est bien vengée !

Purepeople : Finalement, elle a peut-être quitté un "crevard" pour un encore plus "crevard" !
Noom Diawara : Non, Julien, il envoie des Western Union même en Thaïlande ! (rires)

Purepeople : Et vous Noom, côté ciné, après l'expérience du Baltringue (film avec Vincent Lagaf' dans lequel Noom Diawara avait un petit rôle), vous n'êtes pas prêt à faire votre retour sur grand écran ?
Noom Diawara : Ah, vous voulez parler du Baltringue (rires)... Non, mais c'est juste qu'on attend les propositions et là, il y en a moins depuis que je suis un Renoi avec des loks (rires) ! Mais le ciné, c'est une bonne expérience !

Purepeople : Et sinon, d'autres projets ? Amelle, vous écrivez tous vos textes depuis le début, mais est-ce que vous pourrez écrire pour d'autres ?
Amelle Chahbi : Pour un mec, ouais. Mais pas pour une femme. Mes meilleures vannes, je vais pas les donner à une fille. C'est comme si j'étais styliste, que je dessinais ma plus belle robe et que je l'offrais à Dolce & Gabbana (rires).
Noom Diawara : Moi, j'écris pour des filles. Pour Claudia (Tagbo, NDLR), c'est moi qui ai écrit ses premiers sketches avec un pote, avant même que le Jamel Comedy Club n'existe. Et pour Ce soir avec Arthur, c'est moi qui écrit pour Claudia, je suis auteur. J'ai commencé comme ça.
Amelle Chahbi : Le but du stand-up, c'est de donner l'impression que c'est hyperfluide, que c'est facile, que c'est de l'impro. Alors qu'en réalité, tout est écrit. Tout est rodé.

Aussi drôles sur scène que dans les loges, Amelle et Noom sont aussi deux artistes entiers et très généreux. Alors vous l'aurez compris, si vous voulez qu'un ex retombe dans vos bras ou encore remercier Amelle et Noom pour la naissance prochaine d'un bébé, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Retrouvez Amelle Chahbi et Noom Diawara dans Amour sur place ou à emporter, tous les mardis et du jeudi au samedi inclus au théâtre du Gymnase dans le 10e arrondissement de Paris, jusqu'au 21 juillet.



Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel