Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bilan des JO de Vancouver : 11 médailles mais... Rama Yade mécontente et Nathalie Simon "chat noir" de l'équipe de France !

Une cérémonie de clôture haute en couleur a marqué la fin des Jeux Olympiques d'Hiver de Vancouver
32 photos
Lancer le diaporama
Une cérémonie de clôture haute en couleur a marqué la fin des Jeux Olympiques d'Hiver de Vancouver

L'émotion était au rendez-vous au BC Place Stadium de Vancouver lors de la cérémonie de clôture de ces XXIe olympiades. 60 000 personnes agitant des drapeaux à la feuille d'érable étaient présentes pour assister à un spectacle ryhtmé, animé et haut en couleur. Auparavant, Jaques Rogge, président du Comité International Olympique, avait rendu hommage à Nodar Kumaritashvili, ce lugeur géorgien décédé lors des entraînements avant même que ne débutent officiellement les Jeux Olympiques, déclarant que la grande famille de l'olympisme garderait "à jamais" le souvenir de l'athlète et son "rêve olympique brisé", salué par les spectateurs debouts dans l'enceinte.

Quelques heures plus tôt, le Canada s'était imposé dans ce qui constituait l'apothéose de ces JO, la finale de hockey sur glace face au voisin américain. L'équipe nationale offrait au pays sa quatorzième médaille d'or, record absolu pour une olympiade. Au terme de cette soirée ponctuée par un concert avec Alanis Morissette, Nickelback, Neil Young et Avril Lavigne (mais sans Roch Voisine...), la flamme s'est éteinte sous une neige de papier...

Désormais, la place est au bilan. Et en France, celui-ci risque de faire parler de lui... Car s'il est plutôt bon, avec 11 médailles récoltées (2 en or, 3 d'argent et 6 de bronze), il n'est que l'arbre qui cache la forêt. Ou plutôt les carences de certaines disciplines que s'est empressée de dénoncer Rama Yade au moment de commenter la quinzaine des bleus. Les sports de glace et le ski alpin en ont chacun pris pour leur grade. Concernant les premiers, c'est toute la stratégie de la fédération qui doit "être revue". "Sans doute aussi faut-il réfléchir à ne pas tout mettre sur l'artistique et travailler un peu plus sur les autres disciplines comme la vitesse. Il y a peut-être des changements à envisager. Alors pourquoi cet échec patent ? Peut-être est-ce l'échec d'une stratégie fédérale ? Cela fait quelques années déjà qu'elle nous a habitués à des changements, des valses de présidents et des problèmes financiers. Peut-être faut-il en tirer les conséquences, parce que je ne vois pas d'excuses à trouver", stigmatisait la secrétait d'Etat aux Sports.

Connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, Rama Yade s'en est pris ouvertement à Didier Gailhaguet, le président de la Fédération française des sports de glace et les propos qu'il avait tenus à l'encontre de Brian Joubert : "Le palmarès n'a pas à reposer uniquement sur Joubert (...) Il ne faut pas prendre Joubert comme bouc émissaire de failles plus générales." Et Rama Yade de prendre la défense du patineur poitevin : "Je n'aime pas trop qu'on tape sur un sportif parce qu'il vit des heures difficiles. Il a été le premier à comprendre ses erreurs en étant très sévère envers lui même." En effet, après son échec, Brian Joubert s'était livré à une véritable introspection...

Quant au ski alpin, "une discipline phare qui rentre bredouille", Rama Yade estime qu'"il faudrait peut-être davantage de constance et de modestie, celle des disciplines qui savent trouver le plaisir de la compétition et du jeu", pointant du doigt "certains (qui) n'étaient pas au niveau attendu".

Malgré le record de Salt Lake City égalé en terme de médailles (mais la moitié seulement en or, comparativement...), les sports d'hiver français en prennent pour leur grade. Si le ski nordique, notamment grâce au biathlon et au combiné, et le snowboard (notamment grâce à Deborah Anthonioz, qui s'est par ailleurs révélée sous un jour très... sexy) ont sauvé les apparences, la plupart des favoris ont échoué dans leur conquête de médailles, laissant place aux jeunes pouces et outsiders tricolores.

Les officiels pointent la faillite d'un système, mais d'autres ont trouvé une coupable en la personne de Nathalie Simon ! En effet, France Soir rapporte que l'ex-championne du monde de planche à voile fut accueillie avec des banderoles hostiles lors de sa venue dans la station de Bois d'Amont, maison de Jason Lamy Chapuis. "Pas de chat noir ici" ou "Nathalie casse-toi" pouvait-on lire... La raison de cette vindicte populaire ? La présentatrice aurait porté la poisse aux athlètes appartenant aux stations dans lesquelles elle se trouvait le jour des épreuves ! Plusieurs groupes Facebook contre sa venue ont même vu le jour sur la Toile. Résultat, d'après eux, Jason n'a terminé qu'à la 18 ème place du combiné nordique sur grand tremplin...

Retour en image sur cette quinzaine olympique et les médaillés français.

Médailles d'Or :

Vincent Jay, biathlon (sprint 10 km)

Jason Lamy-Chappuis, combiné nordique

Médailles d'Argent :

Martin Fourcade, biathlon (mass start)

Déborah Anthonioz (snowboardcross)

Marie-Laure Brunet, Marie Dorin, Sandrine Bailly et Sylvie Becaert, biathlon (relais 4x6 km)

Médailles de Bronze :

Mathieu Bozzetto snowboard (géant parallèle)

Tony Ramoin, snowboardcross

Marion Josserand, skicross

Vincent Jay, (poursuite 12,5 km)

Marie-Laure Brunet, biathlon (poursuite 10 km)

Marie Dorin, biathlon (sprint 7,5 km)

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel