Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dans la famille Michelin, je demande... le fils adultérin qui cache de dramatiques secrets !

André et Edouard Michelin, les fondateurs
3 photos
Lancer le diaporama
En affirmant être le descendant direct de l'un des frères fondateurs de la firme Michelin, Jean-Philippe Rouchon met à jour des graves secrets de famille. Cette grande dynastie dévoile ainsi sa face sombre, entre adultère et... étrange décès. Le Parisien - Aujourd'hui en France a enquêté, extraits.

Un fils caché qui ne veut plus vivre dans l'ombre

Ostéopathe de 42 ans installé dans le Puy-de-Dôme, Jean-Philippe Rouchon déclare être l'arrière-petit fils d'André Michelin, ingénieur fondateur de l'entreprise avec son frère Edouard, à la fin du XIXe siècle. Celui qui dit être le descendant direct a donc engagé une action civile devant le tribunal de grande instance de Paris pour faire reconnaître sa filiation. Cette affaire douloureuse réveille de vieux fantômes, estime son avocat maître Gilbert.

Cet homme serait ainsi le fils illégitime de Patrice Michelin, décédé en 2006 et père de 7 enfants légitimes. Si la famille Michelin n'a pas souhaité réagir, les documents que Rouchon a remis à la justice semblent confirmer cette descendance : examens comparés des sangs, la rente à titre alimentaire à l'enfant à naître que Patrice mais aussi des lettres de Patrice à sa maîtresse Annick, la mère de Jean-Philippe, qui attesterait selon lui de la conscience de paternité. Par ailleurs, ces documents épistolaires remettraient aussi la thèse de l'accident de la femme de Patrice Michelin, Nicole.

La démarche de l'héritier supposé est simple : "Je veux que justice soit faite. Je n'accepte pas d'avoir été abandonné par mon père et les Michelin n'ont pas le droit de nier mon existence." Petit, il pensait que son père était malade et qu'il ne pouvait vivre avec eux, chose que lui faisait croire sa mère jusqu'à son adolescence. En colère contre ce père qui n'a pas cherché à le voir, il décide ensuite à 18 ans de porter le nom Michelin, mais son avocat de l'époque le mène en bateau. Il réussit à rencontrer celui qui semble bien être son père, à son domicile à Aubonne en Suisse. Contre toute attente, il accepte de lui parler et Jean-Philippe le revoit deux ou trois fois jusqu'à sa mort en 2006.

Personne ne le prévient de sa mort, il la découvre en voyant que sa mère ne reçoit plus les 75 euros mensuels que Patrice lui versait. Pourquoi se battre pour faire partie de la succession ? "Les enfants adultérins ont les mêmes droits que les enfants naturels et on n'a pas le droit de déshériter les enfants à la mort de leurs parents. J'ai 42 ans, un métier, une famille, je n'ai pas besoin d'argent. Cela dit, tous les Michelin ont une rente qui tombe. Pourquoi pas moi ?" Cependant, toutes ses démarches pour approcher la famille Michelin, qui est au courant de son existence, sont demeurées vaines.

Les terribles confessions de son supposé père, Patrice Michelin

La vie de son supposé père, Patrice Michelin est aussi fascinante que sombre. Le Parisien-Aujourd'hui en France retrace son histoire marquée par de douloureux secrets. Peu intéressé par l'indutrie, Patrice est traumatisé par la mort de son père en déportation. Flambeur et coureur de jupons, il suit des études en droit qui ne sont pas fameuses. Ses années à la faculté lui permettent toutefois de rencontrer Nicole Bardi, fille d'un avocat qui vit entre Paris et Sainte-Maure-de-Touraine où il exploite des fermes. Patrice et Nicole se marient en 1954, rénovent le château de Touraine et ont trois enfants. Fin des années 50, les relations entre le couple se détériorent et Patrice aurait même confié des fermiers que sa femme ne veut plus qu'elle l'embrasse.

Le 16 octobre 1960, Patrice Michelin tue Nicole au cours d'une partie de chasse. Il clame l'accident mais la trajectoire de la balle ne colle pas à sa version, et il est inculpé de meurtre et sera incarcéré. Pourtant, en 1961, la cour d'appel de Tours le condamne à 2 000 francs d'amende pour homicide involontaire. Après ce drame, Patrice fait la rencontre au cours d'un bal d'été en 1964 d'une jeune femme, Annick Rouchon, supposée future mère de son enfant illégitime, devenue aveugle suite à une méningite. La rencontre se transforme en histoire d'amour et il lui écrit souvent des lettres.

L'une d'entre-elles est particulièrement remarquable : Patrice admet s'être joué de la justice en faisant croire à un accident de chasse pour expliquer la mort de sa femme. Dans cette lettre, il avoue toutefois que son épouse l'avait trompée la veille et qu'il était très en colère. Un crime passionnel non prémédité ? "Je suis bien content de les avoir conduit à la thèse de l'accident. [...] Maintenant tu sais mieux qui je suis. [...] Je me sens soulagé de t'avoir parlé." La destinataire de la lettre ne dira rien de ces mots troublants. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que son bien-aimé s'est remarié en 1965. Elle lui pardonne et s'installe avec lui dans un appartement à Royat, mais elle finit par rompre, fatiguée par ses aventures, à la fin des années 60. Il s'en ira vivre avec sa troisième épouse qui lui donnera quatre autres enfants. Pourtant, dans une lettre écrite à son avocat en 1967, il aurait dit : "Si je réussis à divorcer [de sa seconde épouse, ndlr.], je crois que je m'empresserai d'épouser Annick, à qui j'ai donné un superbe bébé."

Une dynastie marquée par les drames

Le quotidien revient aussi sur les malheurs qui ont marqué la famille Michelin. En 1932, Etienne, fils d'Edouard, l'autre fondateur de la société, meurt à 32 ans aux commandes de son avion. Son frère Pierre le suivra dans la mort en 1937 dans un accident de voiture. Le père de Patrice Michelin, Marcel, meurt en déportation en 1945 alors qu'en 1943, son fils Jean-Pierre, disparaît en héros de la Résistance, en Corse. En 1949, Jean-Luc Michelin, petit-fils du fondateur André, meurt dans un accident de la route, avec ses filles et leurs nourrice. Toujours en 1949, Daniel, son frère, écrase son enfant de 2 ans, alors qu'il manoeuvrait sa voiture. Un an plus tard, Nicole Michelin est tuée par Patrice et en 2006, Edouard Michelin, cogérant du groupe après son père François, meurt dans le naufrage d'un bateau de pêche à 42 ans. Des accidents en série qui ressemblent à une malédiction...


Retrouvez l'intégralité de cette enquête dans Le Parisien - Aujourd'hui en France du 10 janvier 2010

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Michèle Bernier évoque son célibat dans "Les Terriens du samedi", le 26 janvier 2019 sur C8.
Alix des "Marseillais" se confie sur son poids - 13 février 2019, "Purepeople"
Fidji des "Princes de l'amour 6" en interview "Power of love" pour Purepeople - novembre 2018
La productrice de "Mariés au premier regard" se confie sur Tiffany et Justin - "Purepeople", janvier 2019
Le 18 février 2019, sur le plateau de "C à vous" (France 5), Laurent Ruquier s'explique sur sa blague sexiste et polémique concernant Vaimalama Chaves, notre Miss France 2019.
Rachel Legrain-Trapani tacle Vaimalama Chaves (Miss France 2019) le 22 février 2019.
Carlos, candidat du "Sens de l'effort" (M6) le 19 février 2019.
Gros clash entre Charles Consigny et Christine Angot dans "On n'est pas couché" le 26 janvier 2019 sur France 2.
Exclu - Amel Bent se confie au micro de Purepeople.com. Mai 2019
Bande-annonce de "50 mn Inside", diffusé sur TF1 le samedi 11 mai 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel