Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Geneviève de Fontenay : elle rompt son contrat avec les Miss France ! Lisez en exclusivité sa lettre à la société Miss France... et la réponse !

Coup de théâtre du côté de la société Miss France : Geneviève de Fontenay a claqué la porte de la société qu'elle dirigeait d'une main de maître depuis plus de 20 ans, annonce Renaud Revel dans L'Express de ce jour. Si elle avait menacé à plusieurs reprises de présenter sa démission, au fil des scandales, on peinait cependant à concevoir les Miss France sans la Dame au Chapeau.

C'est dans un courrier daté du 13 février dernier que la figure emblématique du concours de beauté le plus célèbre de France aurait fait part de sa rupture de contrat à leurs seuls torts. Dans cette lettre de rupture, elle dénonce notamment "les limites de ce qui est supportable" selon elle.

Ce n'est un secret pour personne, Geneviève de Fontenay s'est agacée, voire copieusement échauffée à plusieurs reprises, suite à ce qu'elle a considéré comme des dérives du côté de ses Miss... A commencer par l'affaire du doigt d'honneur, survenue lors de l'élection de Miss France 2006 : sur une photo de groupe de l'ensemble des Miss de régions, un doigt d'honneur apparait sur le cliché sans toutefois parvenir à deviner qui le fait.
Un scandale qui poussera Geneviève à s'emparer de l'affaire : "Elle sera évidemment disqualifiée dans la mesure où elle sera éliminée des douze (finalistes)", déclarait-elle à l'époque à TV Magazine.

Toujours plus loin, toujours plus trash : tout le monde se souvient du scandale des photos sexy Valérie Bègue publiées par le magazine Entrevue... Une série de clichés connotés faisait surface, quelques jours après l'élection de Miss France 2008, l'illustrant dans des poses peu dignes d'une représentante de l'élégance française, ni même de l'élégance... tout court !

A l'époque, Geneviève voyait rouge et réclamait la démission de ladite Miss. "Elle doit démissionner. Ce n'est pas l'image que le Comité Miss France souhaite véhiculer", ordonnait-elle à l'époque, sans toutefois obtenir ce qu'elle réclamait. C'est d'ailleurs sans Valérie Bègue que Geneviève a parcouru la France au fil des mois, durant l'année 2008, celle de son mandat. Elle refusait même, au soir de l'élection de Miss France 2009, que la passation de pouvoir se fasse des mains de Valérie Bègue : "Ça sera elle ou moi", déclarait-elle à l'époque, obtenant finalement gain de cause. Valérie restant bien isolée aux Etats-Unis le soir du triomphe de Chloé Mortaud, elle ne sera en direct que par... liaison satellite !

Déjà traumatisée par ces scandales, Geneviève de Fontenay est également l'instigatrice d'une nouvelle polémique, cette fois-ci autour de Luce Auger (Miss France 1961), que la Dame au Chapeau a qualifiée de "salope". Trainée en justice pour injure publique, elle ne s'excusera pas pour ces propos qu'elle a assumés puis justifiés devant le tribunal de Nanterre. Au contraire elle les réitérera après sa condamnation, ce qui lui vaudra un second procès !

Le dernier scandale remonte à ces dernières semaines, avec les clichés publiés par Entrevue illustrant Kelly Bochenko, Miss Paris 2010, dans des positions clairement suggestives. Geneviève ordonne sa destitution qu'elle obtiendra quelques jours après la publication des photos. GDF continuera de voir rouge en constatant que celle qui a été déshéritée de son titre continue de jouir de sa popularité d'ex-Miss régionale, notamment en participant à la Ferme Célébrités en Afrique. Là, elle verra vraiment rouge !

Au sujet de la participation de Kelly à cette émission, l'ex-présidente du Comité Miss France déclarait : "C'est un vrai scandale, vraiment. C'est une émission sans intérêt, quand je vois tout l'argent qu'on distribue là-dedans pour des bêtises, a-t-elle dénoncé. Qu'on donne 6 000 euros par semaine à cette fille qui est vraiment perverse, menteuse, tricheuse, qui a tous les défauts qu'on peut imaginer... Elle est toute fière maintenant : "Ah, j'ai bien fait de faire ces photos, j'ai de l'argent, je suis une célébrité". Vraiment, le monde est à l'envers".

Aujourd'hui, c'est secouée par des scandales à répétition qu'elle a décidé de mettre un terme à sa longue carrière de mère de coeur des Miss.

"Cette affaire fait suite à la décision prise en janvier 2010 par Endemol, de faire appel à cette ex-Miss Paris pour participer à la Ferme Célébrités, alors même que le Comité Miss France venait de la déchoir de son titre, pour avoir effrontément menti à deux reprises lors des élections régionales et passé sous silence une séance de photos pornographiques. La décision d'Endemol, dont je n'ai eu connaissance que par voie de presse, me ridiculise, ridiculise ce règlement et plus généralement toutes les actions que je mène avec les délégués, dans l'intérêt de votre société, auprès des candidates, des communes et des organisateurs. Les délégués nous ont rappelé le 7 février 2010 qu'ils n'étaient pas des potiches et qu'on ne pouvait pas impunément les mépriser et les décrédibiliser, alors qu'ils mettent tout leur coeur depuis des années, et bénévolement, à défendre une idée des MISS France, qui est justement tout le contraire de ces images trash qui sont à l'origine du scandale", peut-on lire notamment.

Pour Xavier de Fontenay, interviewé par RTL à ce sujet, Geneviève considère que c'est Endemol qui a rompu le contrat qui les liait, en recrutant Kelly Bochenko pour son programme de télé-réalité. Elle s'est donc estimée en droit, le contrat étant rompu, de se retirer de ses responsabilités.

Lisez, dans son intégralité, le courrier adressé par Geneviève de Fontenay à la Société Miss France, la réponse de la société Miss france du 26 février, dans notre galerie photos... Geneviève a ainsi décidé de les attaquer aux prud'hommes.

Courriers exclusifs ne pouvant être reproduits sans la mention du site PurePeople.com.

JO
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Loana en interview pour "Purepeople" - 5 décembre 2018
Marvin et Maeva de "Moundir et les apprentis aventuriers 4" en interview pour "Purepeople", le 7 mai 2019
Loana en interview "Power of love" pour "Purepeople" - décembre 2018
Jessica Thivenin en interview pour "Purepeople". Février 2019.

Anne-Elisabeth Blateau et David Mora en disent plus sur ce qu'ils désirent pour leur personnage à l'avenir. Interview accordée à Purepeople.com. Décembre 2018.

Jenifer, sa transformation en femme fatale, par Purepeople - 2018.
Elodie Gossuin, ex-Miss France et animatrice sur 6ter, se livre en exclusivité au micro de "Purepeople.com".
Léa Djadja, Nicolas Waldorf et Charla Carter d'"Incroyables transformations" en interview pour "Purepeople" - mars 2019
Anne-Elisabeth Blateau et David Mora de "Scènes de ménages" en interview pour "Purepeople" - décembre 2018
Julien Bert parle de sa condamnation dans "Crimes et faits divers", le 14 mai 2019, sur NRJ12
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel