Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Iñaki Urdangarin : Nouvelles révélations sur le scandale Noos, le roi savait...

Iñaki Urdangarin en famille avec son épouse l'infante Cristina d'Espagne et leurs quatre enfants, sur la carte de voeux des fêtes de fin d'année 2011.
Iñaki Urdangarin en famille avec son épouse l'infante Cristina d'Espagne et leurs quatre enfants, sur la carte de voeux des fêtes de fin d'année 2011.

Iñaki Urdangarin a beau afficher un sourire sans nuage, entouré de son épouse l'infante Cristina et de leurs quatre enfants pas moins radieux, sur la nouvelle carte de voeux de la famille, le scandale qui menace et lui promet un début d'année 2012 compliqué n'est pas dissipé pour autant.

Dimanche, tandis que les cartes de voeux des différents ménages de la famille royale étaient révélées, la presse ibérique versait de nouveaux éléments à l'affaire Noos qui éclabousse le gendre du roi et incommode le monarque adulé des Espagnols au point que celui-ci, confronté de manière inédite à un tel scandale, s'est désolidarisé du mari de sa fille cadette.

A l'heure où la Maison royale se prépare à publier le détail des comptes de l'année écoulée et que les sujets, dans un contexte économique oppressant, attendent de voir comment l'argent public de la liste civile (plus de 8,4 millions d'euros) a été dépensé, les soupçons de corruption qui entourent l'ancien international de handball espagnol drainent l'attention médiatique. A tel point que l'intéressé s'était fendu, annonçant la nomination d'un avocat pour gérer cette crise, d'un message dans lequel il exprimait sa tristesse face aux atteintes portées à l'image de la famille royale par ce scandale concernant ses activités personnelles ; peine perdue : bien qu'il ait fait amende honorable, Iñaki Urdangarin était quelques heures plus tard officiellement exclu, le 12 décembre, des activités de la famille royale sur décision du roi, au regard de son comportement qui "ne paraît pas exemplaire".

En réalité, il semblerait que le roi Juan Carlos avait eu conscience de ce "comportement pas exemplaire" bien avant qu'éclate, il y a quelques semaines, le scandale de l'Instituto Noos, société de mécénat dont Iñaki Urdangarin fut président de 2004 à 2006, et que la brigade anti-corruption a perquisitionnée en novembre pour tenter d'élucider les 2,3 millions d'euros abusivement facturés par l'Institut pour l'organisation du Forum des Iles Baléares en 2005 et 2006. Une perquisition qui a permis de confirmer les soupçons du juge José Castro, saisi de l'affaire, quant à des factures gonflées et des sommes perçues pour des activités fictives par des sociétés appartenant à Iñaki Urdangarin et son associé Diego Torres, déjà inculpé dans ce dossier....

Au moment des faits, la Maison royale savait quelque chose des "activités inadéquates" et a fait démissionner le gendre du roi...

La presse espagnole indiquait hier que le roi Juan Carlos Ier d'Espagne avait en effet "ordonné" à son gendre Iñaki Urdangarin d'abandonner la présidence de l'Institut Noos en 2006, après avoir découvert des activités jugées "inadéquates". Pas de "mensonges ni d'escroqueries", selon une source de la Maison Royale qui a confirmé l'information, mais des activités "de nature commerciale pas conformes avec sa forme juridique" d'association à but non lucratif. L'anonyme qui s'est épanché sur le sujet précise : "Il lui avait été ordonné d'abandonner ses activités et il avait vendu ses parts. On lui avait dit qu'il ne devait plus travailler à son compte et qu'il serait plus judicieux qu'il travaille à l'étranger [afin d'établir] de manière très claire l'impression qu'il avait complètement pris ses distances avec ses activités antérieures". Et de fait, Iñaki Urdangarin avait quitté ses fonctions en juin 2006 puis été recruté la même année par Telefonica, qui l'a muté en 2009 à Washington (à l'étranger, comme c'est heureux...), où toute la famille de Cristina d'Espagne vit toujours aujourd'hui.

Des mesures pour le moins drastiques qui semblent indiquer que le palais avait tout de même une certaine connaissance des dérapages de Noos ; les Espagnols semblent d'ailleurs de cet avis, à en croire un sondage Metroscopia publié diamnche par le quotidien El Pais selon lequel 13% d'entre eux ont vu leur estime de la famille royale plombée par le scandale Noos... Une première dans le règne loué de Juan Carlos...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Raphaël Glucksmann dans "C à vous", le 2 janvier 2019.
Amel Bent publie une vidéo de ses filles Sofia et Hana visitant la tour Eiffel sur Instagram le 13 avril 2019.
Iris Mittenaere répond aux questions de Purepeople, le 24 mars 2019.
Nathalie Péchalat avec sa fille Jeanne au Jardin d'acclimatation. Instagram, le 31 mars 2019.
Jade et Joy Hallyday souhaitent une bonne fête des mères à leur maman, Laeticia Hallyday. Los Angeles, le 26 mai 2019.
Alessandra Sublet poste une adorable vidéo de son fils, Alphonse, sur Instagram le 2 mars 2019.
Matthieu Chedid (M) et sa fille Billie interprètent "Massaï", extrait de l'album "Lettre infinie", dans l'émission de Laurent Delahousse "20h30 le dimanche", le 27 janvier 2019.
Les deux aînés d'Edinson Cavani découvrent leur petite soeur India, née le 17 mai 2019 à Paris.
Laeticia Hallyday publie une vidéo de sa maman Françoise Thibault qui se fait tatouer pour la première fois. Instagram, le 4 mars 2019.
Laeticia Hallyday en voyage au Vietnam, le 5 janvier 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel