Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Paul Belmondo escroqué : Son ex Barbara Gandolfi jugée

Jean Paul Belmondo, accompagne de Barbara Gandolfi sa compagne, s'est vu remettre mardi soir au Palais des Beaux Arts à Bruxelles la médaille de l'Ordre de Léopold pour l'ensemble de sa carrière, par Didier Reynders, ministre des Affaires Etrangères et Fadila Laanan, ministre de la Culture et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie. Bruxelles le 20 Juin 2012.
15 photos
Lancer le diaporama
Jean Paul Belmondo, accompagne de Barbara Gandolfi sa compagne, s'est vu remettre mardi soir au Palais des Beaux Arts à Bruxelles la médaille de l'Ordre de Léopold pour l'ensemble de sa carrière, par Didier Reynders, ministre des Affaires Etrangères et Fadila Laanan, ministre de la Culture et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie. Bruxelles le 20 Juin 2012.
La jeune femme va devoir répondre de ses actes.

De 2008 à 2012, Barbara Gandolfi a été la compagne de Jean-Paul Belmondo. Quatre ans après leur séparation, la justice va enfin déterminer si l'ex-modèle de Playboy et ancienne finaliste du concours Miss Belgique doit bel et bien rembourser les 200 000 euros empruntés à l'acteur français aujourd'hui âgé de 83 ans.

L'ex-compagne belge du comédien, ainsi que son ex-mari et associé Frédéric Vanderwilt ont comparu mardi 6 décembre devant le tribunal correctionnel de Bruges, où ils sont accusés d'avoir escroqué la légende du cinéma français. Les deux prévenus n'étaient pas présents au tribunal qui rendra son jugement le 3 janvier.

"L'affaire a été minutieusement examinée et il y a assez d'éléments qui démontrent que les accusés sont coupables d'escroquerie", a déclaré dans son réquisitoire le procureur, cité par le magazine néerlandophone Knack. L'avocat de la défense, Sven De Baere, a pour sa part fait valoir que ces accusations se fondaient sur une perquisition et des écoutes illégales, et plaidé l'acquittement de ses clients. "Il avait été convenu avec Jean-Paul Belmondo que cet argent ne devait pas être remboursé", a-t-il déclaré.

"Jean-Paul Belmondo ne veut plus entendre parler de cette histoire ancienne", a quant à lui dit mardi à l'AFP Michel Godest, avocat de l'acteur à Paris qui ne s'était d'ailleurs pas constitué partie civile, bien qu'"aucun remboursement" de la part de Gandolfi n'avait été enregistré.

La sulfureuse Barbara Gandolfi avait été entendue plusieurs fois depuis 2009 par la justice belge et française dans le cadre d'une enquête financière la concernant, elle, ainsi que son ex-mari, gérant notamment de night-clubs en Belgique et à Dubaï. C'est dans le cadre de ce business de gestion de boîtes de nuit que Jean-Paul Belmondo aurait prêté gracieusement ces 200 000 euros à celle qui partageait sa vie. La bombe avait même été condamnée, dans le cadre de cette affaire à multiples rebondissements, à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bruges (pour diffamation).

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Jean-Paul Belmondo honoré à Cannes avec sa Barbara
Jean-Paul Belmondo complice avec sa petite-fille Annabelle
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel