Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Joana, fille de Daniel Balavoine : "Mon frère, le premier homme de ma vie"

9 photos
Lancer le diaporama
Joana Balavoine a des mots très doux pour son grand frère Jérémie...

À l'approche du trentième anniversaire de la mort de Daniel Balavoine, la fille du chanteur, Joana, a accepté de se confier pour la première fois. Elle est née quelques mois après sa disparition. Elle est passionnée de musique, comme ce père qu'elle n'a jamais connu et sur lequel elle apprend toujours. Dans Paris Match, elle confie par exemple : "J'ai accepté de ressembler à ce mec tout en ne sachant pas réellement qui il était." Dans une longue interview, Joana évoque son chemin pour découvrir son père : l'artiste et l'homme de combats. Elle parle enfin avec beaucoup d'émotion de son grand frère, Jérémie.

À lire aussi

On se souvient que Daniel Balavoine était proche de France Gall et Michel Berger, avec lesquels il avait participé à l'aventure Starmania. On imagine que Joana à dû connaître toute petite Pauline, emportée par la maladie, et Raphaël, les enfants de France et de Michel. C'est ce que l'on comprend quand Paris Match lui demande à quel moment elle a vraiment pris conscience de l'absence de son père : "Spontanément, je dirais que c'est à la mort de Michel Berger [en 1992, NDLR]. J'avais 6 ans. D'un seul coup, des gens que j'aimais n'avaient plus de papa non plus." Joana a eu la chance de grandir sous la protection de son grand frère...

Un idéaliste qui protège un autre idéaliste

Jérémy Balavoine avait 18 mois quand son père est mort dans un accident de d'hélicoptère au Mali. "Mon grand frère, le premier homme de ma vie, commence Joana. On a passé notre enfance collé l'un à l'autre." Le magazine publie une photo qui les montre, tout petits, habillés de la même marinière. Les habiller de la même façon amusait leur mère, Corinne. À cet âge-là, ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. "Je l'aime, je suis admirative de son exigence, de son intransigeance. Il m'a protégée de pas mal de conneries, poursuit la petite soeur. Lui a très vite compris que le nom de Balavoine était rentable. Il n'a pas envie de brader les valeurs et l'engagement de papa. C'est un idéaliste qui protège un autre idéaliste. Maintenant, je ne veux pas trop m'exprimer pour lui, il le fera quand il le décidera."

Jérémy et Joana sont les ayants droit du chanteur et veillent au grain : "Nous n'avons pas envie qu'on salisse la mémoire de notre père avec des opérations artistiques anecdotiques." La jeune femme explique aussi : "Parfois, mon frère et moi avons dit non. Mais on ne peut pas tout contrôler, et ce n'est pas évident de gérer cet extraordinaire patrimoine. Daniel Balavoine, ce n'est pas nous, c'est lui. Nous ne sommes que son prolongement." Parmi les projets qui entourent cet anniversaire, il y a un album hommage, Balavoine(s), attendu en janvier. Une partie des profits sera reversée à la fondation du chanteur. Et aussi le documentaire J'me présente, je m'appelle Daniel, de Didier Varrod. Joana y apparaîtra. Sa diffusion aura lieu le 30 décembre, sur France 3.

Paris Match, en kiosque le 17 décembre 2015.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel