Recevoir les actus de mes stars préférées par email
OU
> voir un exemple > CGU
Joann Sfar : Je crois que c'est une chance d'avoir connu un deuil très jeune...

Joann Sfar : Je crois que c'est une chance d'avoir connu un deuil très jeune...

1/9
News publiée le Mercredi 25 Mai 2011 à 14:02
Lancer le diaporama

Joann Sfar, en promotion pour Le Chat du Rabbin , à Lille, le 24 mai 2011.

Le dessinateur et réalisateur français Joann Sfar, 39 ans, a réussi une entrée fracassante dans le monde du septième art en réalisant l'année dernière le très inspiré Gainsbourg (vie héroïque), qui lui a valu en février dernier le César du meilleur premier film.

Pour son second long métrage, Joann Sfar a décidé de s'attaquer cette fois à un film d'animation en adaptant sa propre bande-dessinée Le Chat du Rabbin (voir la bande-annonce ci-dessus), qui sortira sur tous nos écrans dès le 1er juin 2011.

Tournées en 3D, les aventures de ce félin bavard et philosophe devraient ravir les fans de BD, de cinéma d'animation, et de cinéma tout court. A l'occasion de la sortie du Chat du Rabbin la semaine prochaine dans nos salles, le cinéaste s'est livré dans le magazine Gala.

Interrogé sur le pourquoi du comment de cette adaptation, Joann confie que l'idée ne vient pas de lui mais des Éditions Dargaud qui ont publié ses bandes-dessinées, croulant sous les propositions d'adaptations ciné. Au même moment, son ami Marjane Satrapi peaufinait son long métrage Persépolis, ce qui lui donna l'idée de le réaliser lui-même.

Le jeune homme avoue venir d'une famille moitié séfarade, moitié ashkénaze, mais avoir connu une éducation qui a été à la fois républicaine et religieuse avec cette particularité que la religion ne devait pas sortir de son foyer, que c'était une croyance personnelle avec donc aucun intérêt à l'afficher en dehors. Angoissé et "névrosé" (selon ses termes), il confie perdre toutes ses angoisses dès qu'il se met à dessiner, et déclare ne pas avoir tant souffert de la disparition prématurée de sa mère, à l'époque où il n'était encore qu'un enfant : "Je vais vous dire une horreur : je crois que c'est une chance d'avoir connu un deuil très jeune. Parce que après, on apprécie tout. Je ne me souviens pas de ma mère. Elle était chanteuse pop, elle a fait deux disques avec Eddie Barclay, des photos avec Claude François, et avait été élue Mademoiselle Âge Tendre. Je ne sais pas de quoi elle est morte : elle s'est endormie une nuit et ne s'est pas réveillée." Ce qui lui a surtout fait du mal, c'est le mensonge autour de cette disparition et l'espoir d'un éventuel retour (on lui avait dit qu'elle n'était partie qu'en voyage). De quoi rendre complètement fou un tout jeune garçon... Mais Joann s'est construit au sein d'une famille aimante et a développé très tôt son imaginaire, s'inventant des histoires, créant les bases de son univers qui allait se développer et se singulariser pour atteindre les résultats brillants que l'on connaît aujourd'hui.

Concernant la religion à proprement parlé, cet événement l'en a naturellement détaché, même si elle est toujours présente. Ainsi, il s'est marié avec une jeune femme catholique et a eu deux enfants, une petite fille aujourd'hui âgée de 10 ans et un garçon de 8 ans. Deux enfants qui ont le droit à de belles histoires le soir pour s'endormir, deux enfants qui ont aussi beaucoup d'imagination, comme leur papa : "Ma fille est terrorisée à l'idée que je lui pique les personnages qu'elle invente, elle m'explique qu'ils sont copyright !"

L'histoire du Chat du Rabbin : Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui dévore le perroquet et se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l'éloigner. Mais le chat, fou amoureux de sa petite maîtresse, est prêt à tout pour rester auprès d'elle... même à faire sa bar mitsva ! Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque ! Une lettre apprend au rabbin que pour garder son poste, il doit se soumettre à une dictée en français. Pour l'aider, son chat commet le sacrilège d'invoquer l'Eternel. Le rabbin réussit mais le chat ne parle plus. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire. Son seul ami sera bientôt un peintre russe en quête d'une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs. Il parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale...

Le Chat du Rabbin, de Joann Sfar et Antoine Delesvaux, sortira le 1er juin 2011 sur tous nos écrans.

Pour découvrir l'intégralité de l'interview de Joann Sfar, rendez-vous dans le magazine Gala, en kiosques aujourd'hui.

Adam Ikx

L'actu du moment

Michelle Pfeiffer, la cinquantaine et toujours au top, pour un tournage parisien

Faire un lien vers cet article

Laisser un commentaire

comments powered by Disqus

Actu people du jour

  • Jessica Biel enceinte ? Une confirmation aux airs de gaffe !

    10:57 Jessica Biel enceinte ? Une confirmation aux airs de gaffe !

  • 10:45 Rising Star : Inaya phénoménale, Les Baby's, Arno et Huu qualifiés

  • 09:34 DALS 5 - Alizée 'très jalouse': 'Elle surveillait Grégoire et Nathalie Péchalat'

  • 30/10 Guillaume Canet, critiqué avec Marion Cotillard, dénonce un acharnement violent

  • 30/10 Jules Bianchi 'continue de se battre' : La famille donne des nouvelles du pilote

  • 30/10 Romain Grosjean : Sa belle Marion Jollès enceinte de leur deuxième enfant

Plus d'articles sur ce thème

PURE FOCUS