Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Depp et l'assassinat de Donald Trump : Des propos qui dérangent...

18 photos
Lancer le diaporama
Johnny Depp créé la polémique à Glastonbury, le 22 juin 2017.
L'acteur hollywoodien, en pleine tempête sur le plan personnel, était pour la première fois à l'affiche du festival Glastonbury.

Johnny Depp traverse des temps pour le moins houleux. L'acteur américain, accablé par les révélations de son ex-manager Joel Mandel – qui l'accuse d'avoir menti sur ses finances et dit avoir été mis au courant que son client se montrait parfois violent avec Amber Heard – était invité au festival de Glastonbury ce jeudi 22 juin. La star avait été invitée par les organisateurs du plus grand festival d'arts au monde à présenter quelques films en plein air. Hier, c'est The Libertine (un long métrage sorti en 2004) que l'interprète de Jack Sparrow était venu défendre. Mais durant son intervention, Depp a créé une polémique avec des propos pour le moins dérangeants...

Évoquant Donald Trump, Johnny Depp a fait d'étranges insinuations autour de son éventuel assassinat. "Est-il possible d'amener le président Trump ici s'il vous plaît ? Je pense qu'il a besoin d'aide ! C'est juste une question, je n'insinue rien de particulier, mais... Au fait, cela va finir dans la presse, ça va être horrible... Mais j'aime l'idée que vous fassiez partie de cela. C'était quand la dernière fois qu'un acteur a assassiné un président ?", a lancé le comédien de 54 ans sur un ton humoristique, provoquant une vive clameur dans son auditoire.

Devant le public, il a tenté de se rattraper, tout en maladresse et en déclarations lunaires. "Je veux clarifier. Je ne suis pas un acteur. Je mens pour vivre. Cependant, ça fait longtemps que ce n'est pas arrivé, et le moment est peut-être venu...", a-t-il conclu en faisant allusion à l'assassinat d'Abraham Lincoln par l'acteur John Wilkes Booth en 1865.

La dernière fois qu'une personnalité publique a tenté de faire l'humour noir autour de l'actuel président américain, elle a mal fini. Il s'agissait de Kathy Griffin, humoriste grinçante qui avait suscité l'indignation il y a quelques semaines en posant avec une tête décapitée et ensanglantée de Trump dans la main. Elle avait rapidement répondu, s'excusant d'être allée trop loin. Elle avait néanmoins perdu son poste sur la chaîne CNN où elle officiait depuis dix ans. Mais que peut bien risquer le très bankable Johnny Depp pour de tels propos ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Johnny Depp en solo, mais toujours aussi sexy pour sa montée des marches à Cannes
La vie est belle pour Johnny Depp !
Johnny Depp et Amber Heard : amoureux au grand jour, il ne se cachent plus !