Accédez directement au site

Marie J. Blige : La diva n'en fait qu'à sa tête et en impose avec ''Mr. Wrong''

14 photos
Lancer le diaporama

Plus bling-bling qu'une Erykah Badu, Mary J. Blige n'en demeure pas moins un diva exceptionnelle. Elle est, par exemple, la seule artiste à s'être imposée aux prestigieux Grammy Awards dans les catégories Pop, R'n'B, Rap et Gospel... C'est dire la richesse de son univers et la solidité de sa voix.

En novembre sortait My Life II... The journey continues (Act 1), un dixième album pour la chanteuse de 40 ans. Après le premier single intitulé 25/8, véritable bombe R'n'B aux accents funk, Mary J. Blige revient à plus de classicisme avec la ballade Mr. Wrong. Ne cédant pas aux sirènes du vocoder ou à la tentation de bosser avec le producteur dance du moment, l'artiste trace sa route avec ses codes (des textes très personnels), son énergie, un savoir-faire indéniable, préférant laisser la modernité se nicher au détour d'un break, d'une respiration.

Le clip, qui vient d'être révélé, vous plonge à l'intérieur d'une boîte à musique faite de néons roses, violets, orange. Les couleurs sont saturées. J. Blige pose, en impose comme 50 Cent, et laisse sa voix jouer la carte de la subtilité. Le clip est réalisé par Chris Robinson, une pointure qui vient de décrocher le Bet Award du réalisateur de clips de l'année. On lui doit pas mal de vidéos pour Jay-Z, Lil Wayne, Nas et Alicia Keys avec lesquels il collabore très régulièrement.

Ce clip pose tout de même quelques interrogations quant à Drake. Le chanteur apparaît sur la version album de Mr. Wrong, mais son couplet, tout comme sa personne, sont absents du clip. Dommage...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À voir aussi
Stars dans l'actu
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Quand Taylor Swift se prend pour Bree Van de Kamp
Commentaires