Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marion Bartoli raconte les coups bas : Cordages cassés, chaussures trouées...

11 photos
Lancer le diaporama
A l'occasion de la parution de son livre "Renaître" (Flammarion), coécrit avec la journaliste Géraldine Maillet, l'ancienne joueuse de tennis Marion Bartoli s'est confiée au micro de "Purepeople.com". Elle est notamment revenue sur les coups bas subis dans son sport...

Avec Renaître, Marion Bartoli livre de touchantes confidences sur sa vie et sa carrière de joueuse de tennis. Elle n'y cache rien de ses relations avec son décrié père et entraîneur, de ses histoires de coeur ou encore de son parcours professionnel rythmé par des hauts (le summum avec la victoire à Wimbledon) et des bas.

À lire aussi

Passionnée de tennis depuis ses plus jeunes années, Marion Bartoli a pu compter sur le soutien sans faille de son père Walter pour la faire évoluer jusqu'au point de faire son entrée dans le top 10 mondial - 7e en 2012, son meilleur classement WTA. Avant d'en arriver là, elle a multiplié les tournois juniors et se souvient de la méchanceté de ses concurrents... "Chez les adultes il y a un peu plus de professionnalisme mais, chez les juniors, effectivement vous deviez en permanence surveiller votre sac parce que vous pouviez retrouver vos raquettes avec vos cordages cassés, découpés, les chaussures trouées aux ciseaux (...) il y avait une camaraderie forcenée. Les filles étaient quasiment prêtes à tout pour vous battre", a-t-elle confié à Purepeople.com.

Marion Bartoli, aujourd'hui âgée de 34 ans, explique les raisons pour lesquelles les plus jeunes avaient ce genre de pratiques déplorables. "Il y avait énormément de concurrence pour très peu d'élus. Chez les juniors, c'est là où vous pouvez commencer à décrocher des contrats parce que les agents commencent à venir vous voir, parce que les marques préfèrent vous signer quand vous êtes jeunes et que, entre guillemets, vous ne coûtez pas grand-chose...", a-t-elle expliqué.

L'ex-championne ne manque pas de souligner dans son livre que même les quelques rares amitiés nouées chez les juniors disparaissent vite au fil des années. Elle se souvient ainsi que la jeune Maria Sharapova, contre qui elle s'entraînait ado à la demande du papa de la star russe, avait ainsi arrêté de lui dire ne serait-ce que bonjour une fois chez les pros...

Thomas Montet

Propos exclusifs, toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel