Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Myriam Szabo, 30 ans après avoir enlevé le haut, n'a rien perdu de son charme

En 1981, une jeune femme de 19 ans devient célèbre grâce à la campagne d'affichage Avenir et sa promesse tenue d'enlever le haut et le bas. Trente ans après cette campagne choc et culte, Myriam Szabo réapparaît dans les médias pour raconter son étonnant destin. Invitée samedi 25 février sur le plateau de Salut Les Terriens, Myriam Szabo, resplendissante, raconte comment elle a tourné le dos au show-business pour s'investir à fond dans la danse et la religion.

Tout a commencé en septembre 1981. Myriam Szabo s'affiche dans les rues de Paris et de plusieurs grandes villes françaises. Elle est en bikini sur une plage de paradis et fait cette promesse : "Le 2 septembre, j'enlève le haut." Le jour dit, nouvelles affiches, Myriam dévoile sa poitrine et prévient : "Le 4 septembre, j'enlève le bas." La France retient son souffle, s'indigne, mais elle attend. Et le 4 septembre, en effet, parole tenue, Myriam Szabo enlève finalement le bas, de dos. Le message est le suivant : "Avenir, l'annonceur qui tient ses promesses." La jeune femme devient immédiatement une vedette, mais elle refuse toutes les propositions qui s'offrent à elle.

Passionnée de danse, discipline qu'elle a commencée enfant, Myriam Szabo découvre le bouddhisme à l'âge de 20 ans. En 1983, elle quitte la France pour le Portugal, l'Espagne et la Belgique. Elle danse pour vivre et développera bientôt le concept de danza duende qui consiste à "danser sa vie", pour "comprendre et transformer la façon dont on s'expérimente soi-même". À 50 ans, devenue Yumma Mudra, elle décrit ce mode vie entre croyance bouddhiste et danse libératrice dans un livre, La Voie qui danse, son autobiographie.

Après une histoire d'amour aussi mouvementée que passionnée avec le cinéaste Tony Gatlif, Myriam Szabo est aujourd'hui mariée à un professeur d'aïkido belge. Elle vit à Bruxelles depuis 2005. Samedi, devant Thierry Ardisson, elle confiait n'avoir jamais regretté son choix : "La pratique spirituelle c'est ce qui a donné du sens à ma vie. C'était plus important que tout le reste." Sur le plateau de Canal+, Myriam Szabo était absolument ravissante et solaire, on ne peut que la croire...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel