Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pascal Papé, son enfance traumatisante : "Tous les 15 jours, c'était l'enfer..."

Le rugbyman du Stade Français se confie sur une partie très sombre de sa vie...

International français et deuxième ligne du Stade Français, Pascal Papé est un rugbyman apprécié et acclamé. À 35 ans, alors que le Lyonnais d'origine s'apprête à raccrocher les crampons, il dévoile la part inconnue de son histoire et se révèle à coeur ouvert, dans une interview accordée à Entrevue. On découvre l'homme qui se cache derrière ce solide gaillard de 122 kg : les fissures, une jeunesse très difficile, une tentative de suicide...

À lire aussi

Adopté très jeune, Pascal Papé se souvient avoir vécu loin de sa mère biologique, une femme qui "était toxicomane, alcoolique et se prostituait pour survivre" et a été "régulièrement été internée en hôpital psychiatrique". "Tous les quinze jours, c'était l'enfer car on m'obligeait à aller lui rendre visite. Les assistantes sociales me disaient qu'elle se soignait pour me récupérer. Ça a duré treize-quatorze ans", raconte Pascal qui a pu compter sur l'honnêteté de sa mère adoptive, laquelle lui disait la vérité. Ce qui lui a permis d'éviter "un traumatisme plus important".

Evidemment perturbé, le jeune Pascal fera "pipi au lit" jusqu'à ses 12 ans, conséquence directe de la situation. Pourtant, il n'en voudra pas à sa mère, mais plus à l'administration qui a ralenti son adoption, celle d'une famille qui l'a "sauvé", lui qui était "en train de crever littéralement". "Je n'ai pas de vaccin, on ne me nourrit pas, j'ai la rougeole et la jaunisse et, à force de pleurer, j'ai une hernie abdominale. À cause de mes cris, ou plutôt grâce à eux, des voisins ont alerté la police qui est venue me sortir de là", raconte-t-il.

Cette personne qui m'a mis au monde, je n'ai jamais eu d'amour, d'affection, de tendresse pour elle

Pascal Papé révèle également qu'il avait un frère, mort très jeune. "Son mari d'alors, ou son 'mac', on n'a jamais vraiment su, a pété les plombs parce que l'enfant pleurait et l'a jeté par la fenêtre. L'enfant est décédé et l'homme a fini en prison", confie-t-il sans fard. Lorsque sa mère biologique décède, Pascal ne montre pas l'ombre d'une peine. "Cette personne qui m'a mis au monde, je n'ai jamais eu d'amour, d'affection, de tendresse pour elle", dit-il, cash. Il ne s'est donc jamais présenté à son enterrement.

Quelques années plus tard, alors au sommet de sa carrière, le rugbyman du Stade Français se blesse et entre en dépression. Sa blessure l'éloigne des terrains et de l'équipe de France, il subit un traitement lourd et sa femme veut partir. Il tente alors de se suicider. "Je prends des cachets mais j'ai un éclair de lucidité qui me dit que je ne peux pas faire ça, raconte-t-il. Donc j'ai cette réaction de prendre le téléphone et d'alerter ma femme de mon mal-être. Tout de suite elle appelle ma mère, qui est dans la chambre voisine. Elle me remue pour que je ne m'endorme pas et elle appelle les secours." Il est ensuite interné pour se vider l'esprit. C'est là qu'il découvre l'écriture, sa meilleure thérapie...


Interview à retrouver en intégralité dans le N°297 d'Entrevue.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Nadal superstar : le champion pose une année de plus avec sa coupe de Roland Garros
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel