Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Shake (QVEMF? 4), interview confession : ''J'ai menti dans Tellement vrai...''

Son expérience dans "Qui veut épouser mon fils ?" saison 4, son surprenant passage dans Tellement vrai (NRJ12) sous une fausse identité, son désir de faire Les Anges, etc. Interview confession de Shake pour PurePeople.com... et nulle part ailleurs !

Dans Qui veut épouser mon fils ? saison 4, Shake part à la conquête du grand amour aux côtés de sa maman Maï. Sa sincérité est pourtant remise en question : les images d'un tournage de Tellement vrai sur NRJ12 dans lequel il est présenté comme un gigolo qui vit aux dépens de sa petite amie viennent semer le doute chez les téléspectateurs... Dans une interview confession, il dit toute la vérité à PurePeople.com.

PurePeople.com : Tu es plutôt beau garçon... Tu avais vraiment besoin d'une émission de télé-réalité pour trouver l'âme soeur ?

Shake : Ce qui m'a motivé, c'est de pouvoir embarquer dans une aventure avec ma mère. Les filles que je lui ai présentées jusqu'à présent, c'était pas vraiment ça. Là, j'avais l'occasion de recueillir ses conseils. C'est d'ailleurs sur le tournage que j'ai découvert qu'elle voulait une fille très traditionnelle. Je l'ignorais totalement !

Dans le premier épisode, on te voit tomber dans les bras de Terry. Puis, du jour au lendemain, tu passes complètement à autre chose avec Jazz... Es-tu venu en te disant qu'il y avait open bar ?
Avec tous ces prétendantes, je ne savais pas vraiment où donner de la tête. Et ma mère non plus : elle était parfaitement perdue ! Moi, j'y suis allé au feeling. Avec Terry, c'est allé très vite. Je l'ai embrassée dès le deuxième jour et j'ai aussitôt regretté parce que je n'avais pas consacré de temps aux autres. Ma mère m'a alors remis dans le droit chemin et encouragé à découvrir les autres. C'est là que j'ai craqué sur Jazz.

Tu as un caractère bien trempé. Dès qu'une candidate s'oppose à toi, tu l'encourages à quitter l'aventure... Pour toi, la femme idéale est forcément une femme soumise ?
Pas spécialement. Je voulais juste une femme qui soit à mon image, qui me comprenne mais qui soit quand même rebelle. Et puis si elle n'a pas au moins la moitié des qualités qu'a ma mère, ça peut pas le faire : il me faut une fille gentille, souriante, sincère, honnête et attentionnée.

À lire aussi

Pour passer à la télé, j'ai décidé de mentir à la prod de Tellement vrai !


Depuis ce week-end, de nombreuses interrogations pèsent sur ta participation à un portrait dans Tellement vrai...
Cette émission remonte à 2010. J'étais jeune. Je voulais tout simplement, comme tous les jeunes d'aujourd'hui, passer à la télé, donc j'ai inventé une histoire et j'ai menti à la prod de Tellement vrai. J'ai invité tous mes potes, je leur ai dit qu'on allait tous jouer un rôle pour pouvoir passer à la télé. On voulait s'amuser.

Dans ce sujet, tu apparais comme "un gigolo qui vit aux dépends de sa petite amie", à l'époque, une certaine Laurence...
Un gigolo n'est pas le terme exact : un gigolo, c'est pas ça... Un gigolo, c'est un homme qui se fait entretenir par des vieilles femmes. Là, les filles ont 20 ans et ce sont toutes des amies à moi. Laurence était tout simplement ma petite amie de l'époque.

Qu'en est-il de ta maman qui était présentée sous le prénom de Soraya dans ce reportage ?
Maï est son prénom vietnamien. Soraya, c'est son prénom français, celui qui est indiqué sur sa carte d'identité.

Regrettes-tu d'avoir menti pour passer à la télé ?
Avec le recul, je me dis que je n'aurais pas dû faire ça. Ça donne une mauvaise image. J'étais jeune et con. Mon plus grand regret, c'est d'avoir impliqué ma mère dans ce faux tournage : j'ai un peu abîmé son image...

Dans Tellement vrai, tout est surjoué et bidonné !


As-tu finalement joué un rôle dans ce reportage et piégé la prod de Tellement vrai ?
Bien sûr que je les ai piégés ! Je suis monté sur Paris pour le casting. J'ai vu qu'ils voulaient tellement avoir une histoire de dingue qu'ils étaient prêts à tout. Du coup, j'ai tout fait pour leur présenter une histoire de fou pour les apâter. On sait tous que dans Tellement vrai tout est surjoué, qu'ils ne vérifient pas ce qu'on leur raconte, que c'est bidonné... Ils viennent tourner chez toi et ils te disent : 'Tu te mets là, tu vas faire ci et ça...' Moi, j'étais jeune, je les écoutais ! Cela n'a pas du tout été le mode opératoire pour le tournage de Qui veut épouser mon fils ?, soit dit en passant.

Quelle leçon tires-tu de ton passage dans l'émission de NRJ12 ?
Faire tout et n'importe quoi pour passer à la télé, ce n'est pas la bonne solution. J'ai fait cette bêtise : les images sont là, je ne peux pas le nier. Quand on est jeune, on n'a pas le recul...

Finalement, quatre mois après la fin du tournage de Qui veut épouser mon fils ?, es-tu enfin un homme casé pour de bon ?
J'ai vécu une super aventure, très authentique ! C'est en regardant Qui veut épouser mon fils ? jusqu'au tout dernier épisode que vous le saurez si j'ai trouvé l'amour...

Propos recueillis par Joachim Ohnona

Interview exclusive ne pouvant être reprise sans la mention PurePeople.com.

Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel