Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Spider-Man ne peut être ni gay ni noir : Scandale en vue à Hollywood ?

En 2011, la major hollywoodienne Sony Pictures et l'usine à super-héros Marvel Entertainement signaient un accord à propos de Spider-Man. Marvel et Sony tombaient alors d'accord sur les critères que devait remplir un bon Peter Parker, nom à la ville de l'homme-araignée. Cet accord vient d'être révélé par WikiLeaks..

Dans ce texte, on apprend que Spider-Man ne peut pas être gay, ni noir. Peter Parker et "son alter ego doivent se conformer aux traits de personnage suivants", annonce l'accord. Nommé Peter Benjamin Parker, le héros doit être de type "caucasien et hétérosexuel", et comme nous l'avions découvert dans les comics puis dans les deux franchises cinématographiques qui ont vu le jour, il doit être orphelin, ses parents ayant disparu, et il a été élevé par sa tante May et son oncle Ben à New York.

Plus loin, le spectateur découvre les traits de caractère du super-héros américain créé par Stan Lee et Steve Ditko. Il ne fume pas, n'abuse pas de l'alcool, ne vend pas de drogue, n'a pas de relations sexuelles avant 16 ans et ne dit pas de vulgarités. Il est également précisé que Parker ne "doit pas être homosexuel à moins que Marvel ait fait le portrait d'un alter ego gay". Par ailleurs, dans ses obligations de justicier costumé, il ne pratique pas la torture ni ne tue (sauf en cas de légitime défense). En bref, l'adolescent américain parfait selon les codes les plus basiques (et nauséabonds) de l'Amérique puritaine. Si ces traits avaient (peut-être) raison d'être dans les années 1960, ils ne sont guère plus d'actualité en 2015 et n'ont plus rien d'exemplaires par les plus jeunes générations.

Racisme et homophobie ?

Mais cet accord passé entre le studio hollywoodien et la firme de comics soulève un autre problème. Est-ce dérangeant aujourd'hui de montrer un super-héros noir et/ou afficher son homosexualité ? Si l'on en croit ces deux super-puissants, la réponse est oui.

Pour les fans de comics, cet accord passé autour de Peter Parker et d'un éventuel alter ego peut mettre en péril l'espoir de voir un jour l'adaptation au cinéma d'un film autour de Miles Morales. Élève de Peter Parker, né à Brooklyn d'un père afro-américain et d'une mère porto-ricaine, Morales a lui aussi été mordu par une araignée génétiquement modifiée. Le jeune héros est apparu dans les comics de la série Ultimate (un univers Marvel parallèle et secondaire) en août 2011 en remplacement de Peter Parker, tué par le Bouffon vert, soit un mois avant cet accord. Quelques mois plus tard, ce jeune héros afro-américain apparaît dans quelques épisodes de la série animée Ultimate Spider-Man: Web Warriors, où il est doublé par l'acteur afro-américain Donald Glover.

Retombé aujourd'hui dans l'escarcelle Marvel (qui a été racheté par Disney), Spidey devrait croiser les Avengers dans le prochain Captain America, Civil War, fera l'objet d'un nouveau film et sera donc être incarné par un nouvel acteur (exit Andrew Garfield, star de The Amazing Spider-Man 1 & 2). Les deux jeunes acteurs qui tiendraient la corde sont blancs et se nomment Tom Holland (The Impossible) et Charlie Rowe (Neverland).

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Leonardo Di Caprio : Gatsby le Magnifique mouille le smoking pour sa montée des marches
Kanye West à bout de nerfs : il perd son sang froid et attaque un paparazzi !
George Clooney : une Harley et une beauté, What Else ?