Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2010 - Regardez une très chic Julie Gayet tomber aux pieds d'une "femme qui brûle"...

11 photos
Lancer le diaporama
Le 22 mai 2010, au Majestic de Cannes, Julie Gayet, en qualité de présidente du jury du prix France Culture pour le Cinéma, récompensait une Ronit Elkabetz très émue...

Julie Gayet, elle aussi, est à Cannes. Elle aussi, elle fait partie d'un jury. Mais pas d'un de ceux du Festival !

La charmante comédienne, dont le talent a éclaté et convaincu dans Sélect Hotel, et que le grand public connaît bien pour ses rôles dans Delphine 1 - Yvan 0, Le Plaisir (et ses petits tracas), Un baiser s'il vous plaît, Huit fois debout ou encore dans le téléfilm diffusé en mars Famille Décomposée, était en effet mandatée pour France Culture !

C'est donc en qualité de présidente du jury du Prix France Culture pour le Cinéma que, très chic dans son tailleur, l'actrice de 37 ans a appelé sur l'estrade installée au sein du Majestic de Cannes, de sa voix suave, l'actrice et réalisatrice israélienne Ronit Elkabetz. "Une femme qui brûle, sans demi-mesure", selon les mots de la présidente.

Julie Gayet avait été choisie par le président de Radio France, Jean-Luc Hees, qui la présentait comme l'auditrice idéale dans un clip de promotion de l'événement, dont il a raconté la naissance originale : "Je cherchais une idée pour promouvoir France-Inter et j'ai invité à déjeuner Patrice Leconte. Je lui ai dit que pour moi, France-Inter, c'était une très jolie jeune femme qui fait du vélo avec élégance, jamais essoufflée, même au sommet d'une côte et avec de très jolies jambes. Leconte s'est levé et a quitté le restaurant, ce qui m'a laissé penser que je l'avais agacé avec mon histoire et que je ne le reverrai pas. Mais cinq minutes après, Patrice était de retour. Il s'assied en face de moi et me dit : " Ok, on va faire ça. Avec Julie Gayet ". Et Julie a monté la côte avec ses jolies jambes sans s'essouffler, pour nous."

Une histoire singulière ; et celle de Ronit Elkabetz, très émue, l'est aussi. Celle qui décrocha en 2004 la Caméra d'or avec Mon Trésor n'a pas cherché à dissimuler son émotion : "Je rêvais de la France avant même de savoir parler le français. Quand je pense à tout ce chemin accompli depuis dix ans où j'ai décidé de partager ma vie entre la France et Israël, c'est très particulier. La France m'a accueillie de façon très chaleureuse. Cannes pour moi, depuis 5 ans, c'est comme une deuxième peau".

Une cérémonie touchante à vivre en vidéo ci-dessus.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel