Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Golden Globes, une cérémonie truquée ? Retour sur le scandale Pia Zadora

Pourquoi les Golden Globe ont-il si mauvaise réputation ?

Dimanche 7 janvier se tiendront les Golden Globes 2018. Cette 75e cérémonie sera présentée par Seth Meyers. Pour rappel, ce sont les journalistes étrangers installés à Los Angeles, réunis au sein de l'Hollywood Foreign Press Association, qui récompensent le meilleur du cinéma et de la télévision. Malgré sa longévité, la cérémonie n'a pas bonne presse. Son souci : des règles de nominations assez troubles et une réputation de trucage à répétitions. Le plus gros scandale autour des Golden Globes porte un nom, celui de l'actrice et chanteuse Pia Zadora.

Une victoire ridicule

Cette demi-célébrité de 64 ans ne dit probablement rien à nos plus jeunes lecteurs. C'est pourtant elle qui chante avec Jermaine Jackson sur le tube When the Rain Begins to Fall sorti en 1984. Deux ans plus tôt, elle se tirait une belle balle dans le pied avec son premier film, le nanar trash sur fond d'inceste Butterfly. À l'époque, le film est nommé (miracle !) aux Golden Globes et Pia Zadora remporte le prix de la Nouvelle star féminine de l'année (trophée qui n'est plus attribué depuis 1984) à la barbe d'Elizabeth McGovern, nommée pour Ragtime de Milos Forman, et Kathleen Turner pour La Fièvre au corps de Lawrence Kasden. C'est d'autant plus étrange que personne n'a vu Butterfly qui n'est pas encore sorti sur les écrans et que l'on apprend que l'époux de Pia Zadora avait invité plusieurs votants à Las Vegas pour voir son épouse chanter avant la cérémonie.

Quelques mois plus tard, Butterfly et Pia Zadora cartonnaient lors des Razzie Awards, ces anti-Oscars qui désignent le pire du cinéma, renforçant encore les soupçons entourant le triomphe de la jeune actrice aux Golden Globes. Depuis cette affaire, ce même soupçon perdure. Et ce ne sont pas les nominations du nanar The Tourist (avec Angelina Jolie et Johnny Depp) où celles du drame Seul sur Mars (2016) et du film d'horreur Get Out (2018) dans la catégorie meilleure comédie qui y changeront quelque chose. Pire, l'Hollywood Foreign Press Association semble ne guère s'en soucier vu les blagues à répétition sur le sujet de Ricky Gervais qui a présenté la cérémonie à quatre reprises. En 2016, évoquant son retour à ce poste, il déclarait devant une salle médusée mais morte de rire : "Je ne vois pas comment ma présence et mes blagues dissuaderaient des stars de venir aux Golden Globes, surtout pour venir chercher un prix que leur studio a déjà payé."

Tragi-comique

Cette année-là, Gervais s'était aussi grassement moqué de la nomination de Matt Damon et de son film Seul sur Mars (Ridley Scott) pour leur présence dans les catégories comiques. L'acteur et le film ont remporté leurs deux trophées tandis que The Revenant et Leonardo DiCaprio se sont imposés comme meilleur drame et meilleur acteur dramatique... Pas sûr que Damon aurait eu une chance s'il avait été nommé dans la même catégorie que Dicaprio. En 2018, rebelote donc avec Get Out qui se retrouve catapulté "comédie" qui reste malgré son second degré grinçant d'un thriller d'horreur sur fond de racisme.

Jeudi 4 janvier, Pia Zadora se baladait tout sourire dans les rues de Los Angeles. Elle n'a pas eu de carrière sur grand écran. Son Golden Globe lui aura finalement coûté très cher...

Jermaine Jackson et Pia Zadora - When The Rain Begins To Fall - 1984.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel