Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pékin Express 2019 : Stéphane Rotenberg arrive parfois après les candidats !

18 photos
Lancer le diaporama
Stéphane Rotenberg en interview pour "Purepeople.com", raconte les coulisses du tournage de "Pékin Express 2019".
La course contre-la-montre de "Pékin Express 2019" concerne aussi bien les participants que l'animateur. Et il arrive que tout ne se déroule pas comme prévu. Stéphane Rotenberg nous raconte comment il s'organise pour tenter de ne pas se faire doubler en plein tournage.

Le principe de Pékin Express (M6) est simple. Des binômes doivent se rendre le plus rapidement possible et en auto-stop à un endroit précis. Contraint de donner le départ de la course et d'arriver avant les candidats, Stéphane Rotenberg livre lui aussi une vraie course contre la montre. Et il lui arrive parfois d'être sur place après les participants ! Explications...

"Une fois que le départ est donné, en réalité, on arrête les candidats une dizaine de minutes pour être sûr que je sois en avance. Je prends la voiture et je m'arrête pour faire ce que l'on appelle les teasers, comme lorsqu'il y a le panneau 'voiture interdite'. Comme je ne tourne pas ce teaser la veille, mais pendant la course, je suis obligé d'arriver avant les candidats, de faire mon plateau, d'expliquer ce qui va arriver... On me prévient quand ils arrivent et je repars pour rejoindre l'étape suivante", explique l'animateur de 51 ans.

Celui qui anime également Top Chef a donc toujours le "stress de se faire doubler par des participants". Ce qui s'est déjà produit : "Lors des premières étapes, ça n'arrive pas, car je suis souvent plus rapide. Mais très vite, les candidats s'améliorent et ils choisissent une bonne voiture comme des gros 4x4 qui sont plus rapides que ma camionnette. Dans ce cas, le journaliste qui suit les candidats me prévient. Parfois, je n'ai que cinq ou dix minutes d'avance. Et parfois, je ne suis pas là. Les candidats savent qu'ils doivent alors signer le registre." Et de conclure avec le sourire : "C'est arrivé pas si souvent. Une quinzaine de fois sur cent vingt étapes. Mais oui, ça arrive que je me fasse doubler, ça m'énerve, mais ça arrive."

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel