Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pékin Express et Koh Lanta : Découvrez comment la production impose le silence aux candidats !

L'engouement autour des émissions de télé réalité est manifeste. Outre les émissions en live (comme Secret Story, Dilemme), il y a de plus en plus de programmes enregistrés comme Koh Lanta et Pékin Express. Les émissions étant tournées souvent six mois avant la diffusion à l'antenne, les candidats et le personnel qui travaille sur les émissions doivent se soumettre à une loi du silence qui pourrait presque rappeler les milieux mafieux tant elle est importante. Le Parisien de ce jour évoque le sujet à quelques semaines de la finale de Pékin Express et peu après la finale de Koh Lanta.

Comment la production achète le silence des candidats...

Vu le mécanisme mis en place pour des jeux comme Pékin Express et Koh Lanta, il est évident que la production veut garder le suspens intact jusqu'à la date de diffusion du dernier épisode. Pour ce faire, il faut allonger l'argent, l'oseille, la thune, le pognon, le pèze, les pépètes, le flouze, les biftons, le chèque aux multiples zéros. La production est ainsi contrainte de donner de l'argent aux candidats pour payer leur silence. Et les sociétés de production sont plus ou moins généreuses en fonction des émissions : si nous savions que les sportifs et les candidats de Koh Lanta - Le Choc des héros avaient bénéficié d'une prime de confidentialité de 7 000 euros, nous apprenons qu'un candidat d'une session de Koh Lanta "normale" engrange 4 500 euros de prime de silence. Les moins riches sont les participants de Pékin Express (seulement 1 200 euros) et les candidats de l'Ile de la tentation. S'ils parlent ou évoquent leur participation à l'émission (ou les coulisses de celle-ci), ils perdent leur argent. Les voilà donc obligés de sceller leur bouche au risque de finir les pieds dans le béton. Ou presque. Enfin, pas vraiment, c'est une métaphore.

Harcèlements psychologiques

Les candidats doivent donc résister à la tentation de parler, d'évoquer leur victoire ou leur défaite et pourtant, ils sont assaillis de questions de la part de leurs proches. Dans Le Parisien, Jade la gagnante de 2007 avoue : "De retour à la maison, tenir sa langue est très difficile. Moi j'avais peur de faire des gaffes ! En 2007, des proches m'ont harcelée pour savoir quel candidat était finaliste. Avoir gagné et ne pas pouvoir le dire est lourd à porter. Seul mon compagnon était au courant. Pour les autres, j'ai dû prêcher le faux, jouer la comédie, inventer que j'avais perdu rapidement". Savoir manier le mensonge est une qualité indispensable pour participer à une télé réalité, sachez-le !

Tais-toi ou ta carrière est morte !

Il y a évidemment toujours des rebelles pour affronter le système de cette loi du silence mais... ils le payent. En 2008, on se souvient que Philippe Bartherotte et Christophe Gallot avaient dénoncé la tricherie dans Pékin Express avouant que le Studio 89 ordonnait aux techniciens de valoriser ou de ralentir certaines équipes. Cette affaire avait fait grand bruit il y a deux ans au point que M6 avait dû répondre à ces allégations en niant, en menaçant d'une plainte pour diffamation (qui n'a finalement pas eu lieu) et en précisant que cet élan de faux héroïsme de Bartherotte - qui estimait vouloir faire éclater la vérité au grand jour - était surtout né d'une négociation de départ (démission) en défaveur du grand bavard. Au fil des semaines, l'histoire s'était finalement tassée, sans entacher la crédibilité de l'émission et sans affecter les audiences du programme. Mais aujourd'hui, Bartherotte avoue que "sortir du système pour le dénoncer, c'est un suicide professionel. Je me suis grillé [...] La télé réalité est une industrie où l'on fait beaucoup d'argent. Briser la loi du silence, c'est risquer de la mettre en péril [...]. Par ailleurs, si les téléspectateurs découvrent comment cela se passe de l'intérieur, ils risquent de ne plus regarder la téléréalité de la même façon car ils n'aiment pas être pris pour des imbéciles". Espérons que Stéphane Rotenberg (animateur de Pékin Express) et Denis Brogniart (Koh Lanta) n'y sont pour rien dans cette histoire.

Ceux qui brisent l'omerta

Malgré toutes ces précautions, il est toujours possible de connaître le nom des finalistes grâce au magazine Entrevue notamment. Le magazine avait annoncé que Freddy et Grégoire étaient en finale comme ils viennent de dévoiler les finalistes de Pékin Express. Cela signifie qu'il y a toujours des bavards qui ne sont pas insensibles à quelques euros de plus, proposés par un magazine...

Si vous voulez vraiment avoir des scoops, sachez que le gagnant du prochain Koh Lanta actuellement en tournage au Viet Nam est... ATTENTION SCOOP 100% VERIDIQUE... un homme ! Ou peut-être une femme.

Nous venons de vous dévoiler une information ? Vos "pure-journalistes" risquent de finir les pieds dans le béton aussi...

A noter : découvrez la bande-annonce de l'épisode de Pékin Express de ce soir et croisons les doigts pour qu'il soit garanti sans trucage.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image