Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Procès Oscar Pistorius : Traité de menteur, l'athlète ne 'voulait tuer personne'

La tension monte d'un cran lors du procès Oscar Pistorius. Bousculé depuis plusieurs jours, l'athlète accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp a vu une nouvelle fois ses arguments pilonnés par le procureur Gerrie Nel. Après avoir fait la veille un portrait de lui terrible, l'accusant d'être "égoïste" avec sa compagne, ce dernier l'a carrément traité de menteur...

Oscar Pistorius accusé de mentir

Car pour Gerrie Nel, cela ne fait aucun doute : Oscar Pistorius savait très bien qu'il tirait sur Reeva Steenkamp et non sur un cambrioleur, comme il le prétend depuis le début du procès. "En fait, vous saviez que Reeva était derrière la porte, et vous avez tiré sur elle. C'est la seule chose plausible", a-t-il lancé en fin de matinée de ce vendredi 11 avril, à la fin de ce nouveau contre-interrogatoire, avant de demander un ajournement du procès jusqu'à lundi.

Un peu plus tôt, Gerrie Nel avait tenté de faire craquer, sans succès, Oscar Pistorius. "Êtes-vous sûr, M. Pistorius, que Reeva n'a pas crié après le premier coup de feu ?", lui demanda-t-il dans un silence glaçant, puisque selon des experts, le premier des quatre tirs à travers la porte des toilettes a touché la hanche de Reeva, ce qui aurait dû lui laisser le temps de crier avant d'être touchée à la tête. "J'aurais aimé qu'elle hurle ou crie", a répondu, la mâchoire tremblante, le champion paralympique sud-africain. "Auriez-vous entendu ?", relance alors le procureur. "Je ne crois pas que j'aurais entendu. Il y avait un coup de feu, mes oreilles bourdonnaient", persiste l'athlète.

"Je ne voulais tuer personne"

Gerrie Nel a alors réaffirmé qu'il ne croyait pas une seconde à la version d'Oscar Pistorius, la trouvant "très improbable". Le champion avait expliqué avoir entendu du bruit dans la salle de bain, cru à l'intrusion d'un cambrioleur, saisi son arme en disant à Reeva d'appeler la police - sans obtenir de réponse - avant d'aller vers les toilettes sans ses prothèses et de tirer après un bruit, cédant à la panique. "Vous ne pouvez pas être vulnérable et aller au danger, a contredit le procureur. Pourquoi n'avoir pas vérifié où était Reeva ? Pourquoi n'a-t-elle pas répondu pour signaler sa présence quand il lui a crié d'appeler à l'aide ? Elle n'avait pas peur d'un intrus, elle avait peur de vous !", a-t-il ajouté, croyant toujours à une dispute qui aurait mal tourné. Ce qu'a encore une fois démenti le sportif : "Je ne voulais tuer personne", a-t-il insisté.

L'autre point troublant sur lequel Gerrie Nel a insisté, c'est la supposée peur maladive de la criminalité qui expliquait le port d'arme quotidien d'Oscar Pistorius. Le procureur n'a ainsi pas manqué de souligner que la nuit du meurtre, il n'avait pas vérifié si l'échelle des ouvriers travaillant chez lui était bien rangée ni le bon fonctionnement de son alarme. "Si l'alarme était enclenchée, aucun intrus n'aurait pu entrer dans la maison", a-t-il relevé. "Sur le moment, je n'y ai pas réfléchi...", a admis l'accusé. "Vous étiez assez en sécurité pour garer vos voitures dehors", a insisté Gerrie Nel, étonné de voir qu'il n'avait pas fait réparer la fenêtre de sa salle de bain et qu'aucune fenêtre n'était d'ailleurs sécurisée. Un élément clé qui n'a évidemment pas joué en la faveur de l'accusé...

"Vous mentez !"

Tout comme les nombreux trous de mémoire d'Oscar Pistorius qui ont une nouvelle fois agacé Gerrie Nel. "Je ne suis pas convaincu", "vous vous couvrez", "c'est le problème quand on arrange son témoignage", "vous arrangez votre témoignage parce qu'on vous contredit"... a-t-il notamment lâché à plusieurs reprises. Le procureur l'a aussi taclé après que l'athlète a accusé les policiers d'avoir déplacé des objets dans la chambre. "Pourquoi la police aurait-elle fait ça ? Vous mentez !", a-t-il lâché, rappelé ensuite à l'ordre par la juge Thokozile Masipa : "M. Nel, surveillez votre langage. Ne dites pas qu'un témoin est un menteur quand il est à la barre." On avait toutefois déjà bien compris le message que voulait faire passer le procureur...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Céline Dion répond à BFMTV, depuis le Moulin Rouge à Paris, le 24 janvieer 2019
Patrick Juvet parle de chirurgie esthétique et de ses lèvres dans "Les terriens du dimanche", sur C8, le 10 mars 2019.
Olivier Dion se prête au jeu de l'interview VNR de Purepeople.
Camille Gottlieb et son amie Laura se sont fait plaisir samedi 23 février 2019, avec un bon moment de détente aux Thermes marins de Monte-Carlo. Story Instagram.

Tatiana Santo Domingo et Dana Alikhani tenaient le 22 janvier 2019 à Paris un pop-up store de leur marque Muzungu Sisters dans une suite du Meurice. A cette occasion, elles ont notamment accueilli L'Officiel pour parler créations. ©Story Instagram Muzungu Sisters.

Pauline Ducruet et Camille Gottlieb dans un salon de tatouages de New York avec leur maman Stéphanie de Monaco le 17 mars 2019.
Le mannequin Kinsey Wolanski a interrompu la finale de la Ligue des champions Tottenham-Liverpool au Wanda Metropolitano, à Madrid, le 1er juin 2019.
Un témoigne accable le pilote David Ibbotson pour le crash de l'avion qui transportait Emiliano Sala vers Cardiff le 21 janvier 2019. Documentaire "Emiliano Sala : les secrets d'un destin brisé" diffusé sur la chaîne L'Equipe le 22 mai 2019.
Helena Noguerra dans l'émission On n'est pas couché sur France 2 le 30 mars 2019
Chiara Ferragni fête ses 32 ans en famille avec le sac "Peekaboo" de Fendi. Mai 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel