Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire Didier Porte et Stéphane Guillon : François Morel les défend avec force et émotion !

5 photos
Lancer le diaporama

Le départ de Stéphane Guillon et Didier Porte de La Matinale de France Inter a fait grand bruit ces derniers jours, et ce n'est pas terminé. Les deux humoristes incisifs ont été licenciés avec une brutalité déconcertante et se sont tous deux exprimés quant à cette éviction. Didier Porte, qui va tenir une chronique hebdo sur Arrêt sur Images, le site de Daniel Schneidermann, via 20min.fr et Stéphane Guillon au Grand Journal de Canal + entre autres.

Alors qu'ils ont donné leurs dernières chroniques il y a deux jours, le troisième humoriste de la station, à savoir François Morel (qui sévit le vendredi), a effectué son billet d'humeur ce matin, et n'y est pas allé par quatre chemins pour dire ce qu'il pensait de Jean-Luc Hees. Il s'est adressé directement au patron de Radio France - qui avait déclaré dans son interview au Monde, "Je ne m'appelle pas Domenech" - avec franchise mais esprit, en défendant ses deux complices.

"Je ne m'appelle pas Domenech, dis-tu, et bien ça tombe bien, je ne m'appelle pas Anelka et ne t'inviterai donc pas à pratiquer la sodomie passive. Je suis cependant triste de constater que l'ambiance de merde qui sévit actuellement à France Inter, n'est pas sans rappeler celle qui a existé au sein de l'équipe de France et a conduit à sa perte", a-t-il déclaré, comme vous pouvez le voir en vidéo ci-dessus.

Pour terminer sa dernnière chronique avant les vacances d'été, il a lancé : "Si comme le souhaite Jean-Luc Hees, l'humour doit être banni à 7h53, vous remarquerez que déjà ce matin, je n'ai pas pollué l'antenne par un excès de rigolade. Bonne vacances à tous, on en a besoin". Des déclarations bien pensées et sensibles, qui doivent, malgré la situation délicate, mettre du baume aux coeurs des deux trublions éjectés.

Pour finir ce papier, nous ne pouvions passer à côté d'une séquence qui tombe à pic : une vidéo dans laquelle Jean-Luc Hees, en avril 2009, lors de son audition par les députés (préalable à sa nomination par Nicolas Sarkozy), assurait qu'il garderait Stéphane Guillon. "C'est un garçon qui a beaucoup de talent, que je ne mettrai pas à la porte monsieur le député. Mais pas simplement pour vous montrer mon indépendance ou ma liberté ça n'a rien à voir. C'est parce que je pense qu'il a du talent", expliquait-il. A savourer, sans modération.

Quelle incompréhension.

Laureline Reygner

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel