Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire DSK : Au tribunal pour demander à sortir de prison... Il joue sa vie !

Photo d'identité judiciaire de Dominique Strauss-Kahn
22 photos
Lancer le diaporama
Photo d'identité judiciaire de Dominique Strauss-Kahn

Alors queDominique Strauss-Kahn passe sa troisième nuit à la prison de Rickers Island, que sa photo de l'identité judiciaire vient d'être publiée, ses avocats de la défense, Benjamin Brafman et William Taylor, ont déposé une nouvelle demande de liberté pour leur client. Une audience aura lieu aujourd'hui, vers 15 heures (heure française), la veille de la réponse du Grand Jury qui se prononcera sur la culpabilité ou non de DSK. Les nouveaux arguments pour obtenir sa liberté ont été peaufinés hier entre DSK et son avocat William Taylor, qui lui a rendu visite dans sa prison pendant plus de deux heures, accompagné d'une représentante du cabinet de Benjamin Braufman. Interrogé par le journal Le Parisien, William Taylor a accepté, pour la première fois, de répondre au correspondant du quotidien en confirmant cette nouvelle demande de mise en liberté. Il s'est également exprimé sur les conditions de détention de DSK : "Il va bien. Il a bonne mine. C'est le plus important. Evidemment il est aussi très triste et ça se lit dans ses yeux." L'avocat a aussi expliqué que ce qui perturbe beaucoup son client, c'est de ne pas avoir de montre et de ne pas du tout savoir l'heure qu'il est.

Bonne mine ? Quand on voit la la photo du détenu qui a été publiée sur le site du New York Daily News... on peut en douter, et c'est très compréhensible ! On y voit un homme abattu dans sa cellule, vêtu d'une combinaison grise, l'air hagard. Cette photo, probablement prise par un gardien (moyennant finance, bien sûr), est terrible à voir. Et pour le détail, on connaît aussi son menu par le reporter de France 2 : "Il va bien, il a pu se reposer et il a mangé des macaronis au fromage mardi soir et du poisson mercredi." Ça, c'est de l'info !

La stratégie se met en place et Dominique Strauss-Kahn a donc commencé par démissionner jeudi de son poste de directeur général du FMI, et a clamé son innocence des faits d'agression sexuelle dont il est accusé, assurant vouloir "consacrer toutes ses forces" à sa défense. C'est vers minuit que l'institution de Washington a publié un communiqué : "Dominique Strauss-Kahn a informé aujourd'hui le conseil d'administration du Fonds monétaire international de son intention de démissionner de son poste de directeur général avec effet immédiat", ainsi que l'intégralité de la lettre de démission de M. Strauss-Kahn (voir ci-dessus). "A tous, je veux dire que je réfute avec la plus extrême fermeté tout ce qui m'est reproché", écrit-il depuis sa prison de Rickers Island, où il a été placé en détention provisoire lundi, disant vouloir "consacrer toutes mes forces, tout mon temps et toute mon énergie à démontrer mon innocence". Ces mots sont importants car ils sont la première déclaration publique de M. Strauss-Kahn - où il dit lui-même et d'un ton très ferme, qu'il est innocent -, depuis qu'a éclaté samedi l'affaire de crime sexuel dans laquelle il est poursuivi.

Dans cette lettre, il crie également son amour à son épouse : "je pense d'abord en ce moment à ma femme - que j'aime plus que tout - à mes enfants, à ma famille, à mes amis."

Il avait également, dès lundi soir, fait savoir par l'intermédiaire de ses avocats, qui ont eu un contact direct avec ABC news, combien il remerciait tous ceux qui le soutenaient : "Dominique Strauss-Kahn is holding up remarkably well under the circumstances. He has been gracious throughout this process. He is very grateful for the efforts of his entire legal team. Though he is unable to hear directly from his supporters in France, he knows the outpouring has been extraordinary and he is deeply moved", que l'on peut traduire par "DSK tient remarquablement bien le coup compte tenu des circonstances. Il a été très avenant tout au long de cette procédure (les policiers du commissariat de Harlem ont déclaré qu'il les avait pris de très haut..., ndlr). Il est très reconnaissant des efforts que fournit son équipe juridique. Bien qu'il ne puisse pas entendre directement le soutien de ses partisans en France, il sait que l'effusion a été extraordinaire et il en est profondément touché."

Que va-t-il se passer aujourd'hui ?

DSK va être extrait de sa cellule (son avocat lui a déposé hier des vêtements propres - pas d'images dégradantes en combinaison de détenu - les photographes sont déjà massés devant la prison pour essayer de prendre des photos du détenu Strauss-Kahn dans le camion d'extraction) afin d'être présenté à un nouveau juge à un grade supérieur puisqu'on est dans une procédure d'appel, dont il se dit qu'il est plus pondéré que Melissa Jackson, laquelle s'était appuyée pour l'envoyer en prison , sur la chose essentielle pour elle : le risque de fuite ! Ce sera à nouveau une audience publique, dans le même tribunal de Manhattan.

Selon la requête à la Cour suprême de l'Etat de New York déposée hier par les avocats de la défense et "guidée" par son épouse Anne Sinclair, c'est un dossier très complet de 16 pages (voir l'original de la demande officielle ci-dessus) qui donne toutes les garanties possibles et "ferme la porte" autant que faire se peut... à un rejet de cette demande de mise en liberté.

D'abord, la question du versement d'une caution d'un million de dollars : "DSK apporte la preuve qu'il a les ressources financières suffisantes" pour s'en acquitter et le titre de propriété au nom d'Anne Sinclair , son épouse, de la maison du couple à Washington, achetée quatre millions de dollars, est joint ainsi que la photo de cette maison.

M. Strauss-Kahn s'engage à demeurer 24 heures sur 24 dans une résidence de Manhattan (qui n'a pas été précisée) sous ce que le document appelle une "surveillance électronique" et qui pourrait consister en un bracelet électronique. Même si le document ne fait pas formellement le lien, la résidence où il demeurerait est probablement celle de sa fille, qui vit de façon "permanente", à Manhattan, souligne la requête.

M. Strauss-Kahn a déjà remis son passeport français à la justice américaine et s'engage à remettre aussi son document de voyage de l'ONU aux autorités afin de prouver qu'il ne quittera pas le territoire américain pendant la durée de la procédure judiciaire. Il y a aussi un long CV le concernant disant combien il est un homme important certes, mais "un type bien".

Surtout, il dit "renoncer volontairement à toute procédure d'extradition de toutes sortes", dans une déclaration au tribunal sous serment, qui est signée de sa main.

Dominique Strauss-Kahn est toujours visé par sept chefs d'accusation, notamment tentative de viol et séquestration, et s'il devait être condamné pour l'ensemble des chefs d'accusation dont il fait l'objet, M. Strauss-Kahn risquerait jusqu'à 74 ans de prison.

De son côté, la femme de chambre de l'hôtel Sofitel de Manhattan, Nafissatou, une Guinéenne de 32 ans mère d'une fille de 15 ans, a témoigné mercredi devant la chambre d'accusation. Cette grande femme d'1m80 a expliqué son agression présumée par le détail et le procureur a montré les preuves, qui seraient accablantes. Elle devrait être à nouveau auditionnée aujourd'hui par le Grand jury, qui compte entre 16 et 23 jurés populaires de Manhattan, réunis en secret depuis lundi 16 mai et sans juge pour entendre les éléments de preuve de l'accusation et décider si M. Strauss-Kahn doit être inculpé. Si ce n'est pas le cas, il sortira libre du tribunal, bénéficiant d'un non-lieu. Mais s'il est inculpé, il devra décider s'il plaide coupable ou non. S'il plaide non coupable, ce qui a été sa ligne jusqu'ici (et qu'il vient d'affirmer avec force dans sa lettre de démission du FMI), il y aura un procès, probablement dans quelques mois. S'il change d'avis et plaide coupable, sa peine sera négociée entre l'accusation et la défense. En lisant sa lettre au FMI, c'est peu probable qu'il plaide coupable... avec les risques que cela comporte.

Pour couper l'herbe sous le pied aux avocats de la défense qui pourraient plaider "un rapport consenti", l'avocat de la plaignante, Jeff Shapiro, a voulu démonter à l'avance la théorie d'une relation sexuelle consentie entre M. Strauss-Kahn et son accusatrice. L'avocat de Nafissatou a assuré que sa cliente était prête à venir témoigner devant les tribunaux face à celui qui était jusqu'à il y a quelques jours l'un des hommes les plus influents de la planète, rejetant toute "théorie du complot". De leur côté, les procureurs assurent avoir des preuves montrant qu'il y a eu tentative de viol, s'appuyant notamment sur l'examen médical pratiqué sur la plaignante après les faits présumés.

Le jour le plus long et le plus important de la vie de Dominique Strauss-Kahn, 62 ans. Et demain, devant le Grand Jury ? C'est une autre histoire, d'abord être remis en liberté !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Exclu - Chimène Badi répond à l'interview "La Liste", de Purepeople.com. Mai 2019.
Les deux aînés d'Edinson Cavani découvrent leur petite soeur India, née le 17 mai 2019 à Paris.
Larusso, nouvelle artiste de la tournée "Stars 80", en concert au Stade de France le 18 mai 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel