Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ce film interdit aux -16 ans en France : "Le sentiment d'un traitement biaisé"

6 photos
Lancer le diaporama
Le ministère de la Culture a maintenu son interdiction concernant la public du western dramatique. Dans une lettre ouverte, le distributeur dénonce.

Le 22 mars sortira en salles le très impressionnant Brimstone, un film de Martin Koolhoven avec Guy Pearce, Dakota Fanning et les deux acteurs de Game of Thrones, Kit Harington et Carice Van Houten. Une sortie dont se réjouissait son distributeur français The Jokers – qui défend actuellement un autre film, À ceux qui nous ont offensés, avec Michael Fassbender. Jusqu'à ce qu'ils apprennent que le ministère de la Culture et de la Communication ainsi que les membres de la commission de "classification" l'avaient interdit aux moins de 16 ans – ce qui n'est pas sans conséquence sur le parc d'écrans désormais réduit et l'exploitation future du film, en salle, à la télévision ou lors de la sortie en DVD.

À lire aussi

"Nous n'en connaissons pas encore les motivations exactes mais elles seront certainement de cet ordre : 'l'atmosphère oppressante du film nous a conduits à...', commente The Jokers dans un communiqué en interpellant directement la ministre, Audrey Azoulay. Nous n'avons jamais pensé que le film était destiné aux plus jeunes." Selon le distributeur, Brimstone "aborde des sujets tels que la violence faite aux femmes et celle que peut engendrer une interprétation hasardeuse des textes religieux" ce qu'"un public de 12 ans à notre époque et dans notre société actuelle peut aisément appréhender".

Le sentiment d'un traitement biaisé

"Ces dernières semaines, pour ne pas dire ces dernières années, vous avez prononcé des interdictions aux moins de 12 ans pour des oeuvres dont la violence graphique, parfois extrême, montrait, entre autres, cadavres ramassés à la pelle et autres carnages", déplore le distributeur qui réclame "un traitement équitable des oeuvres". Ce dernier ne sait plus où est "le curseur entre une interdiction aux moins de 16 ans et aux moins de 12 ans" ou si "la violence est plus regardable par les plus jeunes lorsqu'elle est gratuite que lorsqu'elle est liée à des problématiques plus sérieuses".

"Trouvez-vous plus tolérable que l'on montre au jeune public que l'utilisation des armes est somme toute anodine ? Que l'on peut tuer en s'amusant ?", questionne également le distributeur français qui affirme avoir "le sentiment d'un traitement biaisé" et d'une "mise au ban" du film, faisant le rapprochement avec le traitement "que la commission avait réservé à un autre réalisateur hollandais en son temps, M. Paul Verhoeven, avant de le réhabiliter près de vingt années plus tard".

"Le propre du cinéma est précisément de susciter des émotions fortes, parfois d'éveiller les consciences, aussi nous peinons à comprendre cette discrimination dans le traitement, comparativement à d'autres oeuvres. Et nous ne sommes pas les seuls. Sinon nous nous serions tus", conclut le communiqué.

L'histoire de Brimstone : Dans l'Ouest américain, à la fin du XIX siècle. Liz, une jeune femme d'une vingtaine d'années, mène une vie paisible auprès de sa famille. Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite. Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis l'enfance...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel