Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charles Trenet : Dix ans après sa mort, sa villa est toujours dans la tempête...

Alors que la version italienne de Douce France par Carla Bruni fait polémique (la maquette a été volée au studio ou dans l'entourage musical de la première dame), l'héritage de Charles Trenet continue des faire des vagues. Jeudi, sa superbe villa, surnommée le Bateau, devait être vendue aux enchères par le tribunal de Grasse. Aucun acquéreur potentiel ne s'est présenté ce matin pour faire de proposition, aussi le tribunal a-t-il décidé de reporter au 26 mai la vente de la maison.

Pas de capitaine à bord !

Cette maison trouvera-t-elle un jour un acquéreur ? Depuis trois ans, son destin est incertain. La propriété perchée sur les hauteurs d'Antibes-Juan-les-Pins a été dessinée par Trénet lui-même et mise en oeuvre par Le Corbusier. On la surnomme le Bateau en raison de son architecture qui rappelle la proue d'un paquebot.

À la mort de Charles Trenet, elle est revenue à Georges El Assidi, ancien secrétaire particulier du chanteur et légataire universel de l'artiste selon les volontés de ce dernier couchées dans un testament de 1999. Testament décrié par la famille, qui soupçonnait un acte "à main guidée" et un abus de faiblesse de la part de Georges El Assidi. Toutefois, ces chefs d'accusation - une première plainte au pénal contre El Assidi personnellement et une autre contre X - ont été, pour la première classée sans suite, et pour la seconde conclue par un non lieu. D'après nos informations, il semblerait même que Wulfran Trenet ne serait pas l'auteur de ces plaintes et qu'une procédure de faux et usage de faux serait en cours... Pourtant mardi 22 février au tribunal de Créteil, une audience est prévue car la famille de Trenet (donc Lucienne et Wulfran ?) aurait assigné civilement Georges El Assidi. On va suivre le résultat de cette audience.

Criblé de dettes, Georges El Assidi a été contraint et forcé par la banque privée 1818 de mettre la propriété en vente aux enchères. Il faut savoir que El Assidi avait confié à la société danoise Nest, toute la gestion de ses droits et notamment le répertoire du chanteur. L'ancien secrétaire particulier est aujourd'hui en procès avec Nest, il estime que cette société l'a dépouillé de ses droits, raison de sa ruine.

Après une première tentative infructueuse, le Bateau est remis aux enchères devant le tribunal de Grasse pour 1,5 million d'euros. Aussitôt, une offre a été formulée, en novembre 2009, à hauteur de 1 510 000 euros, émanant d'un particulier, le paparazzo Jean-Claude Elfassi. Le Fonds de dotation pour la mémoire de Charles Trenet, qui veille sur la postérité du chanteur, a surenchéri, offrant 1 661 000 euros grâce à un généreux don de Florian Lang (président-fondateur de l'agence Kassius, responsable de campagnes pour, entre autres, 118 218 et Meetic, et rachetée en 2008 par Y&R). Mais ce dernier n'a toujours pas payé. La banque privée 1818 a accordé à M. Lang un nouveau délai pour effectuer le paiement, jusqu'au 26 mai donc.

À la dérive...

Ce qui vient compliquer cette affaire, c'est que le Bateau est habité. La villa serait actuellement louée par le Fonds pour la mémoire de Charles Trenet, qui bénéficierait d'un bail dont les loyers ont été payés jusqu'en 2016. L'héritier, Georges El Assidi, qui prétend n'avoir jamais signé ce document, a porté plainte pour "délit d'entrave aux enchères". Il semblerait qu'il n'y a jamais eu de bail établi ou que ce bail serait un faux (?), une procédure est d'ailleurs en cours à ce sujet au TGI de Grasse et d'après nos informations un juge d'instruction a été nommé. Il paraîtrait même qu'une procédure d'expulsion est en cours...

Le Bateau serait aujourd'hui dans un piteux état, et même "lamentable", comme le décrivent de récents visiteurs dans Le Parisien. Jeudi dans le Midi Libre, Georges El Assidi confirme : "J'en avais fait un véritable musée en 2007, et là, la villa est dans un état lamentable, à l'abandon, les arbres ont brûlé, c'est une catastrophe. La banque a touché plus que ce qu'elle devait avoir et elle ne veut rien négocier. Des Fondations ont vu le jour sur le nom de Charles, et il n'y a même pas un sou pour tondre la pelouse ?" L'état de la maison expliquerait qu'aucun acheteur ne se soit présenté aujourd'hui au Tribunal de Grasse. C'est en tout cas la raison pour laquelle Jean-Claude Elfassi s'est retiré : "Les occupants de la propriété ont massacré les lieux, explique-t-il dans Le Parisien. Des ces conditions, les 1,5 million d'euros de mise à pris sont devenus bien trop élevés."

Charles Trénet nous a quittés le 19 février 2001. Samedi, nous fêterons le dixième anniversaire de sa disparition.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne
Alicia Keys, gravure de mode à Paris, star accessible pour ses fans.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel