Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean d'Orléans et la duchesse de Montpensier : Hommage digne à Henri d'Orléans

Jean d'Orléans, comte de Paris, sa mère Marie-Thérèse de Wurtemberg, duchesse de Montpensier, et derrière eux Marie d'Orléans, Marie-Liesse de Rohan-Chabot et Eudes d'Orléans lors de la messe de requiem pour le repos de l'âme de feu Mgr le comte de Paris Henri d'Orléans, le 23 mars 2019 en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris. ©Christophe Clovis/Bestimage
23 photos
Lancer le diaporama
Jean d'Orléans, comte de Paris, sa mère Marie-Thérèse de Wurtemberg, duchesse de Montpensier, et derrière eux Marie d'Orléans, Marie-Liesse de Rohan-Chabot et Eudes d'Orléans lors de la messe de requiem pour le repos de l'âme de feu Mgr le comte de Paris Henri d'Orléans, le 23 mars 2019 en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris. ©Christophe Clovis/Bestimage
Alors que s'ouvrait une période de deuil pour la maison royale de France, suite à la mort en janvier d'Henri d'Orléans, son fils et successeur Jean, nouveau comte de Paris, avait annoncé un hommage digne et émouvant à venir. Il a eu lieu le 23 mars 2019 dans la "paroisse des rois de France".

Deux mois après la mort d'Henri d'Orléans, comte de Paris, qui s'est éteint paisiblement dans la matinée du 21 janvier 2019 à l'âge de 85 ans et a été inhumé quelques jours après en la chapelle royale de Dreux, une messe pour le repos de son âme a été célébrée le 23 mars 2019 en l'église Saint Germain l'Auxerrois à Paris, ancienne paroisse des rois de France.

À lire aussi

Nouveau comte de Paris et chef de la Maison de France, le prince Jean d'Orléans menait le petit cortège rassemblé pour cet hommage respectueux : il avait auprès de lui en particulier sa mère Marie-Thérèse de Wurtemberg, duchesse de Montpensier, qui fut la première épouse du défunt et "s'est montrée très digne" face à la nouvelle de son décès, son frère Eudes d'Orléans, venu avec sa femme Marie-Liesse de Rohan-Chabot, et leur soeur Marie d'Orléans, princesse Gundakar de Liechtenstein. La princesse Chantal de France, soeur d'Henri, était également présente, a contrario de la comtesse Micaela, seconde épouse du défunt, dont la santé est toujours fragile. Par le biais de sa page Facebook, le prince Jean, qui n'était pas accompagné par son épouse la princesse Philomena et leurs enfants(Gaston, 9 ans, Antoinette, 7 ans, Louise-Marguerite, 4 ans, Joseph, 2 ans, et Jacinthe, 5 mois), a adressé à l'issue de la messe de requiem ses remerciements "aux nombreux fidèles pour leur présence attentionnée", comme il l'a fait de vive voix sur le parvis de l'église.

Le 21 février dernier, Monseigneur le comte de Paris se signalait dans l'émission Télématin, répondant de bonne grâce aux questions de l'auteur et journaliste Henry-Jean Servat au cours d'une rencontre à Dreux. Il y revenait notamment sur ses liens particuliers avec d'autres figures de la vie royale (Albert II de Monaco, Moulay El Hassan du Maroc, Leka d'Albanie), évoquait les tensions qu'il a connues avec son père, dissipées par la mort de son frère François, ou encore la sérénité qui l'habite face à sa mission : "Bien sûr, maintenant je suis en première ligne donc je vais prendre un peu les coups, mais ça fait partie de la fonction. Je suis assez prêt pour cela et pour avancer avec ma famille dans cette nouvelle fonction", considère-t-il toutefois, observant également les "fractures" du pays mises en évidence par le mouvement des gilets jaunes (que son défunt père suivait avec intérêt et une certaine solidarité). "Peut-être que si on arrivait à trouver un projet commun, ajoute-t-il à ce titre, cela permettrait à notre pays de sortir un peu de cette difficulté."

Le comte de Paris, Jean d'Orléans, interrogé par Henry-Jean Servat pour Télématin, février 2019
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel