Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Luc Lahaye et sa réplique polémique dans "Stars 80" : Son coup de colère...

8 photos
Lancer le diaporama
Vivement critiqué, le chanteur s'est exprimé dans "L'interview sans filtre".

Un mois après le début de la polémique liée à sa réplique jugée déplacée dans la bande-annonce du film Stars 80, la suite (sortie le 6 décembre prochain), Jean-Luc Lahaye s'est exprimé lundi 6 novembre 2017 dans L'interview sans filtre du site Télé Loisirs pour réagir aux critiques et pousser un coup de gueule.

À lire aussi

Pour rappel, un passage de la bande-annonce du long métrage de Thomas Langmann avait particulièrement retenu l'attention du public et des médias, à savoir celui où le chanteur de 64 ans est vu en train de discuter avec Richard Anconina de jeunes filles. "Elles vont venir hein. Mais à cette heure-ci, elles sont au lycée. Ben oui, elles passent leur bac", glisse-t-il. Une référence directe pour l'interprète de Papa chanteur, connu pour aimer les filles plus jeunes que lui et déjà condamné par la justice pour ces faits. En 2007, Jean-Luc Lahaye avait ainsi écopé de 10 000 euros d'amende pour avoir eu des relations sexuelles avec une adolescente de 15 ans. En 2015, il avait également été condamné à un an de prison avec sursis pour "corruption de mineur" après avoir participé à des jeux sexuels virtuels avec une jeune fille de 14 ans.

Très vite, l'association La Voix de l'Enfant avait pris position pour dénoncer cette blague douteuse, demandant à ce que la séquence en question soit retirée. De son côté, le principal intéressé avait indiqué par le biais de son avocat que "la plaisanterie litigieuse, consistant en un trait d'humour ironique et dérisoire, s'inscrit uniquement dans le caractère comique de la réalisation et correspond strictement au script du film".

Je pense que cette association n'a aucune leçon à me donner

De nouveau interrogé à ce sujet dans L'interview sans filtre, Jean-Luc Lahaye n'en démord pas, qualifiant cette polémique de "stérile". "C'est une comédie. Je joue le rôle que j'ai joué dans l'opus numéro un, c'est la suite de mon personnage un peu vaniteux, un peu frimeur... C'est Thomas Langmann qui a écrit cette scène que j'ai tournée en fin de soirée. J'ignorais qu'elle serait dans la bande-annonce et ensuite dans le film", a-t-il confié face à Laurent Argelier.

Lancé, le chanteur a ensuite évoqué les vives critiques de La Voix de l'Enfant. "Cette polémique a été complètement enflée par cette association (...). Je pense que cette association n'a aucune leçon à me donner concernant l'enfance. Car moi j'ai créé Cent familles, mon association qui depuis 1986 a peut-être élevé plus de 2000 enfants. Elevés, nourris, hébergés, scolarisés. Aujourd'hui, il y a toujours 130 enfants à temps complet sur mes trois établissements. Je pense que cette association n'a jamais, jamais, jamais, je peux l'affirmer, élevé, hébergé, scolarisé le moindre enfant. Donc si j'ai une leçon à recevoir, ce n'est certainement pas de cette association qui passe son temps à courir de procès en procès pour se greffer et faire des polémiques pour prendre trois francs six sous et donner des leçons de morale aux gens qui passent dans les tribunaux", a-t-il conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel