Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

John Mayer : Après son clip ultra novateur, le womanizer recommence à faire des ravages... sur scène !

Séducteur impénitent (avec mention tombeur de stars hollywoodiennes, telles Jennifer Love Hewitt, Jessica Simpson, Minka Kelly, Rhona Mitra, ou encore Jennifer Aniston...) et musicien révéré, John Mayer continue de faire coexister un musicien élégant élevé dans le culte de Stevie Ray Vaughan (au point de se tatouer les initiales SRV sur le bras gauche) et un playboy médiatique controversé.

Etiquetté "womanizer" (comment pourrait-il en être autrement avec des chansons telles que son classique Your Body is a Wonderland ) et décrié pour la sympathie qu'il a sporadiquement entretenue avec l'étalage public de sa vie (drogues, soirées débridées, confessions pas très "gentleman" sur ses relations dans les tabloïds), John Mayer sait s'attirer toutes les faveurs lorsqu'il reprend sa guitare en main. Lors de l'hommage rendu au regretté Michael Jackson au Staples Center de Los Angeles, l'an dernier, il avait livré, seul en scène, une interprétation remarquable de Human Nature.

Battle Studies, son quatrième album studio paru fin 2009, nourri de cette veine pop-blues très soft pour adultes qui a sa prédilection, donne lieu à une tournée marathon qui vient de débuter en Floride. Après deux mois copieux en Amérique du Nord, le Battle Studies World Tour fera escale en Australie, avant de passer par l'Europe (mais pas en France...).

Après vous avoir fait découvrir le premier extrait, Who says, de ce Battle Studies que son auteur qualifie de "manuel pour les peines de coeur", regardez ci-dessus le clip de Heartbreak Warfare (le premier à avoir eu recours à la technologie de Réalité Augmentée), un des tracks les plus "rock" de l'album.

G.J.

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel