Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton, enceinte : Un baby bump qui se révèle, et de terribles larmes...

57 photos
Lancer le diaporama
Kate Middleton, duchesse de Cambridge, enceinte de quatre mois, se mobilisait le 25 novembre 2014 à Norwich, dans le Norfolk, pour lancer une levée de fonds en vue de construire un nouvel hôpital pour enfants de l'organisme East Anglia Children's Hospices.

Ah, le bon air vivifiant du Norfolk, rien de tel pour une duchesse qui vit enfin sereinement sa grossesse ! De patiente assignée à résidence en septembre et octobre, Kate Middleton, enceinte de quatre mois de son second enfant, est redevenue une inlassable visiteuse ; et, s'il est beaucoup question ces derniers temps de New York, qu'elle découvrira avec son mari le prince William du 7 au 9 décembre, elle se rendait mardi 25 novembre 2014 à Norwich, à quelques kilomètres de sa probable future résidence d'Anmer Hall, pour le compte d'East Anglia Children's Hospices (EACH).

Marraine, depuis 2012, de l'organisme, qui opère des hôpitaux pour enfants dans plusieurs régions (Essex, Cambridgeshire, Suffolk et Norfolk), la duchesse de Cambridge se mobilisait cette semaine pour soutenir une levée de fonds en vue de la construction d'un nouvel établissement. Malgré la météo parfaitement automnale et la grisaille enveloppante, la belle Catherine, 32 ans, n'hésitait pas à porter une robe assez courte, au-dessus du genou, signée de la créatrice Katherine Hooker. Ce faisant, elle troquait le noir, qui lui seyait bien et masquait ses rondeurs naissantes lors de ses récentes apparitions publiques (avec le prince William pour la Royal Variety Performance, ou en solo pour la première remise de prix de l'association Place2Be), contre le rouge : une couleur qui semblait presque révéler soudainement ce baby bump que le monde entier attendait de discerner, et qui est effectivement, désormais, une réalité tangible.

Les cheveux coiffés en queue de cheval, le visage remplumé et radieux (les symptômes d'hyperémèse gravidique qui l'ont mise KO pendant le premier trimestre de sa grossesse ne sont déjà plus qu'un lointain souvenir), la maman de l'adorable mais épuisant prince George de Cambridge a été accueillie par une petite fille qui s'est essayée à la révérence de rigueur avant de lui offrir un bouquet de fleurs. Perchée sur des talons un peu moins hauts qu'à l'accoutumée (sans doute plus pour éviter une mésaventure sur le sol incertain et boueux du terrain événementiel de Norwich que pour se ménager - après tout, ses hautes compensées LK Bennett l'avaient accompagnée tout au long de sa première grossesse !), Kate Middleton était attendue de pied ferme par une foule d'enfants surexcités, sur le chemin de la petite cérémonie d'inauguration de l'appel aux dons.

Kate du rire aux larmes...

Mécènes, hommes d'affaires, représentants du milieu associatif et bénévoles constituaient la seconde lame, et ont écouté la duchesse de Cambridge partager a fierté d'épauler la naissance d'un hôpital pour enfants à la pointe dans le Norfolk : "J'admire profondément le dévouement, la générosité et les accomplissements de ceux qui soutiennent l'organisme et de ses bénévoles, et il me tarde de voir cette campagne atteindre ses objectifs", a-t-elle notamment déclaré. Une ambassadrice de luxe pour l'EACH... Son directeur, Graham Butland, compte bien sur ce coup de pouce royal pour affronter les défis qui concernent les soins aux enfants et aux adolescents, devenus "beaucoup plus complexes". Trop pour le centre de Quidenham, l'un des plus anciens du Royaume-Uni, qui accueille des familles frappées par la maladie depuis plus de vingt ans, et sera bientôt suppléé, si tout se passe bien, par le nouveau projet pour lequel le site de Framingham Earl a été réservé : "Cet appel aux dons est le plus grand défi que l'EACH ait eu à relever jusqu'à maintenant", affirme-t-il.

Si le sourire de la duchesse de Cambridge et sa maternité prochaine (avril 2015) ont illuminé l'événement, sa prévenance a par ailleurs été source de réconfort pour des familles ayant eu à faire le deuil d'un enfant. Les parents de la petite Beatrice Smith, décédée en janvier à l'âge de 89 jours seulement (elle aurait fêté vendredi son 1er anniversaire), des suites d'une cardiomyopathie rare, lui ont notamment raconté comment l'EACH les a aidés à faire face à cette insoutenable épreuve et à vivre dans les meilleures conditions les derniers jours de leur bébé : "Il était devenu évident que Beatrice ne survivrait pas assez longtemps ni ne serait suffisamment forte pour subir une greffe du coeur. Nous savions que notre fillette était tout simplement trop fatiguée pour continuer à se battre. L'EACH a pris des dispositions pour la ramener chez elle, dans le Norfolk, et nous avons pu la retrouver au centre de Quidenham. Elle est arrivée dans un couffin et avait sa propre chambre, avec son nom sur la porte, et on s'est occupé d'elle avec tout le respect et la dignité possibles. Son papa Toby et moi avons pu prendre le temps de lui dire tout ce que nous voulions lui dire. Cela a beaucoup aidé son grand frère Elliott, aussi, à comprendre ce qu'il se passait. En tant que parents, nous ne pouvions pas espérer de meilleure manière de dire au revoir, dans la pire des situations. Elle ressemblait à un ange."

Entendant ce récit bouleversant, Kate Middleton ne pouvait, encore moins en cette période de sa vie, contenir sa très vive émotion, et a serré dans ses bras la maman endeuillée, Leigh Smith, de quelques mois son aînée (33 ans). Les deux jeunes femmes avaient déjà eu un échange préalable, Leigh ayant écrit à la duchesse de Cambridge pour lui raconter le combat perdu de sa "courageuse petite fille", courrier auquel elle avait reçu une réponse personnalisée.

Forte face à ces parents malheureux, Kate, se laissant aller à son chagrin à l'arrière de sa voiture, est repartie du Norfolk avec les yeux gonflés de larmes...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel