Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

L'amour est dans le pré - Seconde chance : Marylin, en larmes, se sépare de Manu

Marylin, en larmes, dans  L'amour est dans le pré - seconde chance , le lundi 7 décembre 2015 sur M6.
19 photos
Lancer le diaporama
Marylin, en larmes, dans L'amour est dans le pré - seconde chance , le lundi 7 décembre 2015 sur M6.
Malgré leur participation à "L'amour est dans le pré", certains agriculteurs n'ont pas trouvé leur moitié... L'émission leur donne une nouvelle opportunité, à l'occasion d'une saison baptisée "L'Amour est dans le pré : Seconde chance" !

Ce soir, prenons des nouvelles de Philippe l'Auvergnat, Marylin et Philippe du Lot...

Philippe l'Auvergnat

Philippe, éleveur de vaches limousines, a invité Muriel, assistante commerciale de 47 ans venue du Limousin, et Sabine, 41 ans venue de l'Isère. Les atômes crochus sont du côté de Muriel mais Sabine ne compte pas se laisser faire !

Réveil de bon matin pour un petit café au bar du village. Puis, après une heure et demi de route, ils arrivent sur un salon de professionnels en vue de l'acquisition d'un nouveau tracteur pour Philippe. La prétendante mettent les pieds dans un univers qu'elles connaissent mal : celui de l'agriculture. Ensuite, direction un petit restaurant pour un déjeuner bien mérité... A table, l'ambiance se crispe au fur et à mesure que Sabine et Muriel sentent que Philippe n'est pas prêt à dévoiler ses sentiments.

À lire aussi

De retour à la ferme, Sabine, qui dit ne pas être en grande forme, préfère se reposer et laisser Philippe en tête à tête avec Muriel. Cette dernière ne boude pas son plaisir. A bord du tracteur de l'agriculteur, elle tente de comprendre sa vision de l'amour et comprend que les enfants sont sa priorité à très court terme. Muriel comprend qu'elle risque d'être hors course : "Tu savais que je ne pourrais pas te donner d'enfants... Pourquoi tu m'as choisie alors ?" Philippe admet avoir apprécié son caractère, et être beaucoup moins méfiant avec elle qu'avec Sabine.

"Si je te dis que je veux un enfant, tu peux quasiment rentrer chez toi... Faut juste que je me demande si c'est important ou si c'est essentiel...", poursuit Philippe. Pour Muriel, c'est la douche froide d'une certaine façon. Ces questionnements semblent à la fois avoir rapproché Muriel et Philippe mais aussi avoir jeté un froid. Comme si ce moment d'intimité gênait Philippe.

Le lendemain matin, Sabine semble remise de ses migraines de la veille. Elle comprend que Muriel a pris une longueur d'avance en son absence... Et pour cause, à deux les liens se créent beaucoup plus rapidement qu'à trois ! "Je ne suis pas tombée malade au bon endroit !", déplore Sabine, visiblement agacée par cet état de fait.

Le soir-même, des amis sont attendus... Sabine et Muriel filent aux fourneaux : tout doit être prêt en temps et en heure ! Elles sont alors loin de s'imaginer la tournure que va prendre le dîner : le sujet principal sera les enfants dans le couple... Et des tensions vont commencer à apparaître entre Muriel et Philippe... devant les invités. Bien malin qui pourra dire qui de Sabine ou de Muriel choisira Philippe !

Philippe du Lot

Céréalier et éleveur de vaches, Philippe a convié Hélène, secrétaire médicale, et Monica, conductrice de bus. Au petit déjeuner, le silence est d'or. De bon matin, l'urgence pour Monica est de retrouver sa valise, qu'elle a égarée dans le train. Direction les objets trouvés. La déclaration de perte est faite mais Monica est au point mort. Sauf que Philippe paraît excédé face à un comportement qu'il juge "irresponsable". La petite brune a-t-elle déjà compromis ses chances avec lui ?

Même si les prétendantes semblent dans d'excellentes dispositions et pleines de bonne volonté, Philippe ne fait rien pour entretenir la conversation. Il se tient à distance. Au moment du déjeuner, Hélène, pourtant timide, tente de tirer les vers du nez de Philippe. "Pour toi, la femme idéale serait comment ?", questionne la cadette. "Pour moi, elle n'existe pas. Je cherche quelqu'un avec qui je pourrais échanger, partager et avancer. Après, il faut s'adapter...", répond Philippe de façon presque évasive.

Le soir-même, c'est dîner entre amis. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Philippe ne fait pas beaucoup d'efforts. Il ne présente même pas ses prétendantes à ses amis, elles devront se débrouiller par elles-mêmes... On n'est jamais mieux servi que par soi-même ! Hélène discute avec les amis de Philippe pour comprendre l'origine de la carapace très très épaisse de l'agriculteur : ses précédents échecs seraient responsables de cette méfiance.

Le lendemain matin, Monica et Hélène font face à la froideur de Philippe... avec le sourire ! A la mi-journée, Philippe fait le point sur son aventure : "Je n'accroche pas... Y'a pas eu de coup de coeur, pas d'attirance... Y'a rien eu. Pas d'affinités... Je ne veux pas qu'elles aient de faux espoirs !" Il s'apprête à leur annoncer sa décision. Avant cela, il leur offre un vol en mongolfière afin de leur laisser un souvenir impérissable de leur venue à la ferme. Avec beaucoup de psychologie et de douceur, il leur annonce individuellement que cette rencontre restera amicale. Les deux prétendantes choisissent de quitter la ferme, n'étant pas là pour trouver un ami mais l'homme de leurs vies...

Les choses sont dites. Il est temps de raccompagner Hélène et Monica à la gare en vue de leur retour...

Marylin

Dans l'Aveyron, Marylin est aujourd'hui très prudente avec les hommes. Elle a invité Manu, un négociant bovin. Par manque de place, elle ne peut pas l'accueillir chez elle. C'est donc à l'hôtel que loge Manu. De bon matin, il la rejoint pour un café indispensable. Marylin est fière de présenter à son prétendant ses animaux et son exploitation qu'elle gère avec passion.

Pour la première fois, Marylin ose aborder avec Manu sa vision de l'amour. Ils se découvrent un point commun : la prudence. Ils préfèrent apprendre à se connaître davantage avant de mettre la charrue avant les boeufs. De retour à la ferme, Marylin semble accorder plus d'importance à ses chiens qu'au pauvre Manu. Puis, priorité au travail : un stage est organisé dans l'exploitation de Marylin avec la venue de plusieurs chevaux et leurs propriétaires. Il faut préparer leur venue et les box.

Manu devient un assistant très serviable, indispensable à Marylin. Au fil des heures, Manu commence à perdre patience, il sait qu'il n'attendra pas indéfiniment sans un signe de celle qu'il courtise. La patience et la constance de Manu sont remarquables, mais elles auront leurs limites. Depuis plusieurs jours, il attend une discussion en tête à tête avec elle, sur des sujets de fond.

Manu provoque le destin et s'entretient avevc Marylin qui lâche une bome : "Quelque part, ça m'embête parce que t'es quelqu'un de bien. Ça vient pas de toi... C'est juste que je ne suis pas ouverte, je ne suis pas prête", lui explique-t-elle. Manu est effondré. "Tu m'as déclenché l'envie de refaire ma vie...", révèle Manu, qui était plein d'espoir. Mais Marylin le sait : elle doit travailler sur elle-même pour accepter de faire confiance à nouveau à un homme. C'est sur des larmes, aussi bien celles de Marylin que celles de Manu, que s'achève cette aventure.

Lundi soir, TF1 s'est hissée en tête des audiences avec le final de la saison 12 inédite d'"Une famille formidable". Le dernier épisode de la série française emmenée par Anny Duperey et Bernard Le Coq a distrait plus de 5,5 millions de téléspectateurs jusqu'à 22h55, selon Médiamétrie. Les parts de marché atteignent 22% sur les individus de quatre ans et plus et 26% sur les ménagères de moins de cinquante ans. Sur une semaine, "Une famille formidable" a perdu 105.000 habitués et 1,2 point de PDA.

Comme c'est le cas depuis le début de la diffusion du programme, M6 était troisième des audiences hier soir avec 2,9 millions de fidèles en moyenne et une part de marché de 10,7% sur les individus de 4 ans et plus et 13% sur les ménagères de moins de 50 ans. TF1 était pour sa part première avec Une famille formidable et ses 5,5 millions de fans. France 2 deuxième avec la série Castle, laquelle a réuni 4,9 millions de curieux.

Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel