Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurent Jalabert après son terrible accident : "Je marche comme un canard !"

Le 11 mars dernier, Laurent Jalabert était victime d'un terrible accident de vélo. Percuté de plein fouet par une voiture conduite par un retraité d'une soixantaine d'années dans les rues de Montauban, l'ancien coureur cycliste souffrait de multiples fractures nécessitant une opération. Une grosse frayeur pour sa compagne Fanny Chassignet, et un accident qui l'avait conduit à quitter la direction de l'équipe de France de vélo. Près de trois mois après le drame, Laurent Jalabert recommence à marcher, mais le chemin est encore long comme il l'a expliqué au site Internet de TvMag.

Aujourd'hui encore, l'homme de 44 ans souffre de son accident et de ses conséquences. "Mes fractures ne sont pas encore toutes résorbées, mais je vais beaucoup mieux et les chirurgiens sont optimistes, confie-t-il. Je n'ai pas retrouvé la mobilité parfaite de ma main gauche. Je parviens à bouger les doigts, mais les muscles de l'avant-bras ne sont pas commandés nerveusement. Un nerf a été abîmé, au niveau de l'humérus, et cela devrait prendre plusieurs mois avant qu'il ne repousse complètement, de l'ordre de un centimètre par mois. Or jusqu'à la terminaison de la main, j'ai trente centimètres à rattraper..."

Pas de quoi faire baisser le moral de Laurent Jalabert, qui devrait officier de nouveau en tant que consultant sur France Télévisions sur le Tour de France qui débutera le 29 juin prochain, malgré une grave fracture tibia-péroné de la jambe gauche : "Je marche comme un canard ! Les kinés préfèrent donc que j'utilise une béquille. Les progrès vont dans le bon sens. Il y a encore un mois, j'étais cloué sur mon fauteuil. Je ressens toujours des douleurs au niveau du genou car pour m'opérer, les chirurgiens ont dû y insérer une longue tige. Jusqu'à vendredi dernier, je me rendais tous les jours à l'hôpital pour y suivre une rééducation. Là, pendant dix jours, je vais faire un écart sur le Dauphiné, mais en même temps, ça me fait du bien de retrouver l'ambiance des courses, de retravailler un peu. C'est bon pour la tête et le moral. L'inactivité commençait à me peser."

L'ancien maillot Jaune du Tour de France explique également qu'il pédale à nouveau, mais seulement sur un vélo d'appartement, et espère un jour pouvoir à nouveau disputer des marathons et des triathlons. "Je m'accroche à cet espoir, mais peut-être pas avec la même intensité, la même efficacité qu'avant. Je suis pour l'instant incapable de nager", reconnaît-il. Or, pour notre sportif, pas question de ne pas se donner à fond : "Si je ne peux plus faire de sport comme je l'entends, peut-être que je n'en ferai plus, ou alors dans un tout autre état d'esprit."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Nadal superstar : le champion pose une année de plus avec sa coupe de Roland Garros
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel