Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marie Fugain: 'J'ai compris que j'allais devoir appuyer sur le bouton de survie'

5 photos
Lancer le diaporama

Ce matin, mercredi 4 avril, Nikos Aliagas recevait au micro d'Europe 1 la comédienne Marie Fugain qui, dix ans après la mort de sa jeune soeur Laurette décédée d'une terrible leucémie, a eu besoin d'exprimer sa douleur et son sentiment d'abandon dans un livre publié aux Éditions Lafon, Moi, on ne m'a jamais demandé comment j'allais... Pourtant Laurette était ma soeur.

Elle explique avec recul comment elle s'est sentie abandonnée après le décès de sa soeur. Ses parents, alors dévastés par la tragédie, n'ayant pas pu faire face : "Les gens venaient me voir en me demandant comment allaient mes parents, mon petit frère. Et, en général, les questions s'arrêtaient là."

Elle poursuit : "Très vite, j'ai compris que j'allais devoir appuyer sur le bouton de survie pour essayer de rester droite, réussir à marcher et faire ma vie. J'ai pris l'option de faire croire que j'allais bien parce que je n'étais pas entendue, je n'intéressais pas." Elle se souvient ensuite de la manière dont elle a accompagné sa soeur ou plutôt de la manière dont cette dernière l'a accompagnée : "C'est elle qui m'a donné le dernier souffle, elle m'en a fait cadeau."

Mais alors pourquoi écrire dix ans après le décès de Laurette, alors qu'elle a construit sa propre famille, composée de son époux Richard Charest et de leurs enfants, Sam et Eliott. Elle explique : "Je sais compartimenter, j'ai compartimenté pendant dix ans, comme une petite commode, pleine de petits tiroirs. Et je me suis rendu compte que je n'avais plus de tiroirs libres. J'étais prête à exploser, je n'arrivais plus à comprendre. Il fallait que je renouvelle mes énergies pour mes enfants." C'est alors que la maison d'éditions Michel Lafon l'a contactée et qu'elle s'est lancée dans l'écriture de son ouvrage.

Nikos Aliagas revient ensuite sur la séparation de Michel Fugain et de Stéphanie, dont le couple n'a pas survécu à la mort de Laurette. Elle confirme cette explosion de la cellule familiale après le drame : "C'est exactement ce qu'il s'est passé, on ne sait pas faire face à la mort d'un enfant, c'est totalement illogique. (...) Dans la vie, on fait comme on peut, on prend les bagages qu'on a. Les miens, ça a été mes enfants."

Ce sont véritablement ses enfants avec lesquels elle s'est réfugiée au Canada, le pays de son époux Richard Charest, qui l'ont portée. C'est d'ailleurs au Québec qu'elle a décidé de vivre le dixième anniversaire de la mort de sa soeur, le 18 mai prochain. "Je n'ai pas envie de passer [cet anniversaire] au milieu de la foule qui gravite autour de l'association de ma mère. (...) Ce jour-là, j'irai seule au bord d'un lac, au milieu des arbres", avait-elle déclaré à Gala.

Ce livre, enfin, a été un moyen pour Marie Fugain de témoigner son amour à ses parents. Si lire les mots de leur fille a été difficile pour Michel et Stéphanie, le message de Marie a été entendu : "Le message principal est passé, ils savent à quel point je les aime parce que je tiens à préciser que ce livre n'est pas un réglement de compte. C'est un vrai cri d'amour. C'est ma façon à moi de dire qu'ils m'avaient manqué."

Moi, on ne m'a jamais demandé comment j'allais... Pourtant Laurette était ma soeur
Marie Fugain - Editions Michel Lafon - Sortie le 29 mars
Prix public : 17,95 €

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel