Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Matt LeBlanc et l'après-Friends : 'Je me suis fais un put*** de paquet de fric'

3 photos
Lancer le diaporama

La malédiction des Friends est à double tranchant. Pendant que Jennifer Aniston était intronisée reine de la comédie romantique et que ses acolytes se démenaient dans l'ombre, Matt LeBlanc était complètement absent des écrans.

Tenté par la perspective d'un nouveau succès télévisé après la conclusion de Friends (1994-2004), l'acteur était devenu le héros de sa propre série spin-off. Au revoir New York, direction Los Angeles pour Joey (2004-2006), récit du monde impitoyable d'Hollywood. Mais le public n'était pas dupe, et la série était annulée après deux saisons sans étincelles, à peine dopées par la présence d'invités de luxe - dont une excellente Lucy Liu.

Ridiculisé ou écorché par cet échec, Matt LeBlanc semblait avoir, cinq ans durant, abandonné sa carrière d'acteur, avant de revenir dans la série Showtime Episodes (2011). Un come-back au second degré où il incarne une pauvre version de lui-même, comédien resté attaché au succès de Friends et passablement idiot. Le score des chaînes câblées est moindre comparé à celui de la sitcom amicale, mais Episodes décroche une deuxième saison, prévue pour le mois de juillet.

En pleine promotion, le comédien de 44 ans a assuré à The Guardian qu'il ne regrettait pas l'échec de Joey. Néanmoins, il semble avoir un avis sur la chose : "Je pense que c'était une bonne série. Je trouve simplement que nous racontions des histoires qui émasculaient le personnage. Ils ont écrit l'histoire d'un type qui doute beaucoup de lui dans un nouvel endroit, à Hollywood, sans amis, qui ne rencontre pas de filles - et ce n'est pas ce qu'est Joey. Il a toujours, toujours, toujours été d'un optimisme achevé. Et ce n'est pas ce qu'ils ont écrit. C'était très frustrant pour moi."

En l'occurrence, Matt LeBlanc regrette le départ de David Crane, cocréateur de Friends qui n'a pas souhaité reprendre les rênes de Joey : "Je suppose que si je pouvais retourner en arrière... Je taperais du pied et je dirais : 'Je ne le ferai pas sans David'. C'est la seule chose que je ferais différemment... Mais je me suis fait un put*** de paquet de fric, alors appelez ça un échec si vous voulez."

Le mot est lâché. À l'époque, le cachet des stars de Friends était très médiatisé. Payés entre 20 000 et 40 000 dollars par épisode pendant les deux premières saisons, les six acteurs avait négocié leurs salaires en groupe. Pendant les deux dernières saisons, ils étaient parvenus à toucher un million par épisode. De quoi imaginer les montants mirobolants discutés par les producteurs pour assurer le regard de Matt LeBlanc dans Joey.

Geoffrey Crété

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel