Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Demis Roussos : 10 choses que vous ne saviez pas sur le chanteur disparu

Star de la variété dans les années 70 et 80, Demis Roussos nous a quittés dans la nuit de samedi à dimanche 25 janvier 2015, à l'âge de 68 ans. Ce Grec parmi les plus connus au monde aura mené une vie et une carrière pour le moins atypiques. Fils d'émigrés grecs, ce chanteur au physique imposant, aux poils légendaires et à la voix puissante se fait connaître grâce à un groupe de rock. La consécration viendra ensuite avec des chansons d'amour en français comme Quand je t'aime ou Mourir auprès de mon amour qui feront vibrer les habitants de l'Hexagone et du monde entier. Découvrez dix facettes méconnues de la vie de cet artiste prolifique et déjà tant regretté.

1. Demis Roussos n'est pas né en Grèce...

Artémios Ventoúris Roúsos dit Demis Roussos est né et a grandi à Alexandrie, en Egypte, où vivaient et travaillaient ses parents et ses grands-parents d'origine grecque.

2. Il a appris la musique... à l'église

Enfant, Demis Roussos a été enfant de coeur. Sa famille était très impliquée dans la communauté orthodoxe de la 2e plus grande ville d'Egypte, aussi, la future star a-t-elle été pendant cinq ans soliste du Choeur de l'Eglise orthodoxe d'Alexandrie.

3. Une courte et difficile adolescence en Grèce

En 1961, Demis et sa famille quittent l'Égypte pour la Grèce, ruinés après la crise du Canal de Suez. À Athènes, il suit des cours dans l'une des meilleures écoles de la capitale, sa mère désirant le voir travailler dans l'hôtellerie et parler plusieurs langues. Mais Demis ne pense qu'à la musique et joue le soir dans des clubs et des cafés, au sein de différents groupes qu'il crée avec des connaissances, qui connaîtront aussi, pour certaines, de brillantes carrières. Ils reprennent les standards du rock'n'roll, alors naissant, et Demis va alors tout investir dans cette passion dévorante.

4. Un chanteur peu sûr de lui

Demis Roussos ne se destinait pas à une carrière de chanteur mais à une carrière d'instrumentiste. Il démarre en apprenant la trompette jazz puis, dans les groupes qu'il forme à Athènes, il est guitariste et bassiste et ne revendique absolument pas un rôle de chanteur. Ce n'est qu'après avoir été obligé de remplacer, au pied levé, le chanteur de son premier groupe, The Idols, qu'il commencera à s'affirmer comme interprète vocal.

5. Une installation en France totalement imprévue

Demis Roussos quitte Athènes en mars 1968 avec ses partenaires musicaux Vangelis Papathanassiou (qui deviendra un grand compositeur de musique new age et électronique et de musiques de films oscarisé) et Lucas Sideras (batteur qui se spécialisera dans le rock et sera producteur). Si les trois garçons se retrouvent à Paris et y connaissent la gloire, ce n'est, à l'origine, pas du tout leur destination.

Les musiciens voulaient en fait se rendre à Londres, qui était alors considérée comme la capitale des nouvelles musiques. Mais arrivés à Douvres pour embarquer vers le Royaume-Uni, les trois amis sont refusés par la douane britannique et rebroussent chemin vers Paris. Bloqués dans la capitale par les événements de Mai-68 et quasiment à court d'argent, ils parviennent à signer un contrat avec la maison Phonogram pour leur groupe Aphrodite's Child. Ils composent et enregistrent alors en quelques semaines leur premier album de rock progressif, End of The World.

6. Un succès explosif qui désintègre son groupe

À sa sortie, le premier album des Aphrodite's Child fait un tabac et se classe numéro un des ventes. Inconnu jusqu'alors, le groupe se retrouve propulsé en première partie de Sylvie Vartan à l'Olympia puis part en tournée à travers l'Europe. Le groupe multiplie les passages en télévision, plus de 200 en l'espace de deux ans. Un deuxième album sort dès 1969 (It's Five O'Clock) mais les tensions commencent à poindre. Vangelis, le compositeur, souhaite en effet évoluer vers un registre plus pointu et moins pop.

Le groupe passe trois mois en studio pour enregistrer l'album mythique 666, inspiré par le texte sacré de l'Apocalypse de Saint-Jean, qui confronte les genre de l'époque (rock progressif, pop, électro, hard rock). À l'issue de l'enregistrement, en 1970, le groupe se sépare et Vangelis termine seul le double album, qui sort en 1971, et est unanimement applaudi. Demis Roussos entame alors une carrière en solo, et retravaillera plus tard individuellement avec les membres des Aphrodite's Child.

7. Un globe-trotteur accro au travail

Même s'il ne composait plus de nouveaux titres à la fin de sa carrière, à l'exception d'un dernier album en 2009 après plusieurs années de silence, Demis Roussos n'a jamais cessé de monter sur scène. Les années précédant sa mort, il donnait encore près de 80 concerts par an partout dans le monde. Mais le rythme était encore plus effréné au sommet de sa carrière. En 1974, il confiait avoir, en trois ans, donné 380 concerts dans 18 pays, enregistré 40 chansons et participé à 300 émissions de télé et radio.

8. Une unique apparition au cinéma

Chanteur star, Demis Roussos n'a jamais été tenté par une carrière au cinéma. On ne l'a aperçu qu'une seule fois dans les salles obscures, pour un petit rôle en forme de clin d'oeil dans la comédie Tu honoreras ta mère et ta mère, de Brigitte Roüan, sorti en 2013 et tourné pendant l'été 2011. Il y jouait le pope orthodoxe d'une famille en crise menée par Nicole Garcia et composée de Eric Caravaca, Gaspard Ulliel, Elisa Tovati...

9. Un amateur de bonne chère

Demis Roussos a toujours eu une carrure massive. Son physique imposant (il a pesé jusqu'à 150 kilos) et sa barbe fournie reconnaissable entre mille ont été entretenus par son rythme de vie effréné et par un amour pour les bons produits, tant et si bien qu'à la fin de sa vie, il fabriquait sa propre huile d'olive grâce aux arbres plantés sur l'île en face d'Athènes qu'il avait achetée pour y couler des jours tranquilles.

10. Une star des charts

Depuis 1968, Demis Roussos a écoulé plus de 60 millions d'albums et donné des milliers de concerts. C'est colossal mais toutefois moins que son amie grecque Nana Mouskouri, très affectée par son décès, qui a vendu, elle, plus de 300 millions de disques à travers la planète.

Alvin Haddadène

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Alicia Keys, gravure de mode à Paris, star accessible pour ses fans.