Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Natacha Polony : Remise à sa place par Christine Angot, excédée par la critique

7 photos
Lancer le diaporama
Pour son nouveau numéro d'On n'est pas couché, Laurent Ruquier recevait samedi 22 mars Sandrine Bonnaire et Pascal Grégory, pour la pièce L'Aide-Mémoire qu'ils jouent au Théâtre de l'Atelier (Paris), le chanteur Corneille pour son album Entre nord et sud, mais aussi Yvan Le Bolloc'h, pour l'album La Manoucherie Royale. Deux invités littéraires venaient compléter la liste avec la venue de William Chiflet, pour son livre Sois bègue et tais-toi, aux éditions de l'Archipel, et Christine Angot pour son dernier ouvrage, La petite foule, aux éditions Flammarion.

Cette dernière s'est d'ailleurs frottée à la critique de Natacha Polony. Dans un premier temps, la chroniqueuse souligne que Christine Angot divise : si Le Monde, Télérama ou Libération encensent son travail, d'autres sont beaucoup moins tendres et ont décidé de se payer Angot, ni plus ni moins.

Et visiblement, Natacha Polony, qui quittera l'émission en fin de saison après trois années de bons et loyaux services, ne fait pas partie des admirateurs de Christine Angot. "J'ai trouvé chez vous ce que je n'aime pas dans le style de Marguerite Duras : cette accumulation de pronoms, qui semble parfois faire ressembler vos personnages à des cartes complètement plates", dixit la critique politique et littéraire. Et Christine Angot d'argumenter dans le sens contraire.

Quelques instants plus tard, Natacha Polony assène une nouvelle critique : "Tout d'un coup, dans ce passage, j'ai compris pourquoi votre écriture ne me touchait pas. (...) Vous êtes dans une tentative d'imitation des chants d'oiseaux, comme si l'écriture et le langage avait pour but de tenter d'imiter les sons !" Christine Angot tacle alors sévèrement : "Mais continuez de parler de la disparition du Boeing, ça vous va beaucoup mieux, je vous assure !" Elle poursuit : "C'est épuisant : vous êtes là, comme ça, et vous êtes sûre de vous... C'est super dur, et super pénible ! Vous ne comprenez pas ce passage, admettez-le. Ce n'est pas grave de ne pas tout comprendre..."

Natacha Polony reproche à l'invitée de conclure son livre sur quelque chose qui n'est pas du langage mais de l'ordre de l'onomatopée : des chants d'oiseaux qu'elle a appréciés et qu'elle tente de retranscrire. Coup fatal signé Christine Angot : "C'est de la littérature, vous connaissez ?" Un échange très tendu...

Du côté des audiences, On n'est pas couché a rassemblé 1,5 million de téléspectateurs pour 21% de part d'audience, en dépit du début tardif de l'émission (23h15), s'attribuant ainsi la première place des audiences à cette heure tardive de la soirée.

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel