Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Orson Welles : Ses sulfureuses confidences sur Hollywood, 28 ans après sa mort

Décédé le 10 octobre 1985 à l'âge de 70 ans, Orson Welles aura marqué durablement l'histoire du cinéma. De son premier long métrage devenu culte Citizen Kane à Falstaff en passant par La Soif du mal ou Le Procès, Orson Welles est l'un des plus grands metteurs en scène du septième art. Un homme discret médiatiquement parlant, bien que son oeuvre contienne films en or et autres projets inachevés ou disparus. Si le public connaît bien l'oeuvre du cinéaste, peu connaissent l'homme qui se cachait derrière, et notamment ses opinions sur Hollywood et les acteurs qui composent cet univers bien particulier.

The Guardian révèle, via The Observer, des extraits tirés d'enregistrements audio du cinéaste avec son ami réalisateur Henry Jaglom lors de déjeuners réguliers, entre 1983 et 1985. Welles y exprime ses opinions sur les différentes personnalités sur cinéma. On apprend par exemple que Laurence Olivier était "stupide", que Charlie Chaplin était un homme "arrogant" ou que Joan Fontaine "avait deux expressions et c'est tout". Au fil des enregistrements, on se vite compte qu'Orson Welles est loin de porter Hollywood dans son coeur.

Interrogé par l'Observer, Peter Biskind note qu'il "ne s'agit pas d'un grand réalisateur interviewé par un journaliste idéaliste", mais bien d'un homme "qui parlait à son ami", arguant que ce type de récit est "avant tout gratuit et non du gossip". S'il dénigre bon nombre de vedettes hollywoodiennes de l'époque, Orson Welles vouait un culte à Joseph Cotten, un acteur "brillant" à qui il donne la réplique dans Le Troisième Homme de Carol Reed en 1949, ou bien John Wayne, "un des meilleurs acteurs qu'il [lui] ait été donné de rencontrer à Hollywood".

Si John Wayne avait les faveurs de Welles, c'était loin d'être le cas de Richard Burton, à propos duquel Biskind a gardé une savoureuse anecdote. Attablé à un restaurant avec son ami, Welles est interpellé par Richard Burton. "Elizabeth [Taylor, sa femme] est avec moi, puis-je l'amener", lui demande l'acteur. Ce à quoi Welles lui répond d'un ton sec : "Non, vous voyez bien que je suis au milieu de mon déjeuner." Alors que Burton s'en retourne "tel un petit chiot que l'on vient de fouetter", Jaglom réprimande Welles. Le cinéaste lui rétorque alors : "Burton a un grand talent. Il a ruiné ses plus beaux dons. Il est devenu une blague avec une femme célèbre. Maintenant, il travaille pour l'agent, il fait les pires merdes."

Autre personnalité qu'Orson Welles semblait apprécier, avant qu'elle ne devienne une icône : Marilyn Monroe. "Elle était une amie... J'avais pour habitude de l'amener à des fêtes, je voulais essayer de promouvoir sa carrière. Personne alors n'avait d'oeil à Marilyn", raconte le cinéaste à son ami. C'est alors qu'il croise le géant d'Hollywood, Darryl F. Zanuck qui lui assure : "On en a des centaines comme elle." Sans doute a-t-il regretté ses propos quelques années plus tard...

En revanche, Orson Welles a pris en grippe de nombreuses actrices émergentes de son époque. Il tacle Bette Davis (vedette que l'on a vue briller dans L'Insoumise, Eve et Qu'est-il arrivé à Baby Jane) dont il ne supportait le regard très particulier. "Jamais je ne pourrai la voir jouer", lâche-t-il. Même constat pour une autre star, Jennifer Jones (oscarisée pour Le Chant de Bernadette) qui était "sans espoir" selon les mots d'Orson Welles. À en croire les enregistrements, Orson Welles n'était pas friand de ces couples sulfureux qui ont marqué l'histoire. En ligne de mire, Spencer Tracy et son amante Katharine Hepburn. Louant les talents d'un acteur "gigantesque dans Le jugement de Nuremberg" pour lequel il sera nommé à l'Oscar, il regrette "l'homme détestable" qui a multiplié les aventures et tromperies.

Enfin, dernière savoureuse anecdote, Orson Welles ne tenait pas en haute estime Alfred Hitchcock, autre réalisateur de légende. "Je n'ai jamais compris le culte autour d'Hitchcock, assène le réalisateur, particulièrement les derniers films américains... Égotisme et paresse." Il évoque alors Fenêtre sur cour, "l'un des pires films" qu'il ait vus, où il "découvre que Jimmy Stewart peut être un mauvais acteur". "Même Grace Kelly est meilleure que Jimmy, qui surjoue", concède Orson Welles.

Les enregistrements, découverts dans les cartons d'un garage, seront publiés le 16 juillet prochain dans le roman de l'historien Peter Biskind, My Lunches with Orson.

C.R.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Leïla Bekhti a filmé son partenaire de jeu Philippe Katerine à la sortie de la 44e cérémonie des César, salle Pleyel à Paris, le 22 février 2019, lui demandant ce qu'il transportait dans sa sacoche. Son César, tout simplement ! Story Instagram.
Extrait de l'émission Télématin avec Kad Merad - France 2 le 17 avril 2019
Jean-Louis Trintignant répond par téléphone à Léa Salamé dans Stupéfiant! sur France 2 le 8 avril 2019
Compilation des passages d'Anémone dans On n'est pas couché sur France 2 - 4 mai 2019
La bande-annonce du film "Séduis-moi si tu peux !", au cinéma le 15 mai 2019.
Tomer Sisley parle de sa femme Sandra sur TF1 dans 50 minutes Inside le 2 février 2019
Alain Delon dans Thé ou Café le 24 novembre 2018.
Macha Méril réagit sur RTL à la mort de Michel Legrand. L'intégralité de cette interview est diffusée le 30 janvier 2019 à 18h35 sur RTL.
Elsa Lunghini se rappelle de son Festival de Cannes en 1992 avec Alain Delon - Les Enfants de la télé (France 2), le 3 février 2019
Fabrice Eboué dans Les Terriens du samedi le 1er décembre 2018.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel