Accédez directement au site

Samuel Le Bihan et Daniel Russo conquièrent Hollywood

Samuel Le Bihan, Daniel Russo et Thierry Frémont jouent Hollywood sur les planches du Théâtre Antoine, à Paris, le 9 septembre 2011.
11 photos
Lancer le diaporama
Samuel Le Bihan, Daniel Russo et Thierry Frémont jouent Hollywood sur les planches du Théâtre Antoine, à Paris, le 9 septembre 2011.

Samedi 17 septembre 2011, les comédiens Daniel Russo, Thierry Frémont et Samuel Le Bihan joueront pour la première fois la pièce Hollywood, au Théâtre Antoine, à Paris, dont Laurent Ruquier est le nouveau propriétaire.

L'histoire imaginée par le scénariste et dramaturge britannique Ron Hutchinson, adaptée par Martine Dolléans et mise en scène par Daniel Colas, est la suivante : "Après plusieurs années de préparation, le tournage d'Autant en emporte le vent commence. Mais le producteur David O.Selznick n'est pas satisfait, il congédie son ami réalisateur George Cukor. Il convoque un nouveau scénariste, Ben Hecht et un nouveau réalisateur, Victor Fleming. Le tournage est stoppé, et chaque jour, cette attente coûte des fortunes au producteur. Enfermés tous les trois dans le bureau de Selznick, il faut réécrire le scénario. Ben Hetch, ne connaissant pas l'histoire, Selznick et Fleming vont lui raconter en mimant les scènes. Après ces huit jours de folie, le tournage reprend, Autant en emporte le vent devient le film mythique d'Hollywood."

Dans ce spectacle qui s'annonce pimenté, l'actrice Françoise Pinkwasser donne la réplique au trio. Une touche féminine pétillante parmi cette association de talents masculins ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site officiel du Théâtre Antoine.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À voir aussi
Recommandé par
Stars dans l'actu
À ne pas rater
Recommandé par
En vidéos
Miley Cyrus : sa coupe de bad girl fait débat, mais semble plaire à son chéri Liam Hemsworth...
Inès de la Fressange, l'icône du chic parisien, ambassadrice de charme pour Roger Vivier
Kylie toujours aussi sexy, la quarantaine au top !
Commentaires