Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Stars 80, le créateur de la tournée attaque Thomas Langmann : "C'est pathétique"

Alors que le 6 décembre prochain sortira en salles "Stars 80. La Suite", l'un des créateurs de la célèbre tournée attaque en justice le producteur du film.

Le 6 décembre sortira dans nos salles le film Stars 80, la suite. Le même jour, Olivier Kaefer (le producteur et manager dont Stars 80 s'inspire) sera au tribunal de grande instance pour tenter de faire plier Thomas Langmann, le producteur des deux films. Avant d'en découdre face à un juge, Kaefer se confie dans un livre, Mes étoiles 1980, à paraître le 27 novembre aux éditions Pygmalion, et répond aux questions du Parisien.

À lire aussi

"Mes droits d'auteur n'ont toujours pas été payés", clame ainsi l'acolyte d'Hugues Gentelet, qui raconte avoir collaboré au scénario du premier opus en 2012. "Je l'attaque aussi sur le deuxième film pour violation de mon droit moral. Les deux personnages censés nous incarner [Patrick Timsit dans son cas, Richard Anconina pour son ancien partenaire, ndlr] ont été réutilisés sans notre autorisation. Je suis d'autant plus gêné que l'on m'a dit que nos personnages avaient des problèmes avec l'Urssaf et ne payaient pas les cachets", tonne l'intéressé. Et d'ajouter : "Nous avons eu des hauts et des bas, mais nous n'avons jamais escroqué qui que ce soit..."

La vérité, c'est que j'ai surpayé Kaefer

À l'écouter, Thomas Langmann les aurait oubliés, Gentelet et lui, à partir du moment où il n'aurait plus eu besoin d'eux. "Il fourmille d'idées, mais il a un ego surdimensionné", lâche Olivier Kaefer.

Pour Langman, "c'est pathétique". "Dès qu'on fait un succès, il y a toujours quelqu'un qui attaque pour réclamer de l'argent", peste le producteur, qui dit avoir payé Kaefer 200 000 euros pour qu'il le rencarde avec les artistes de sa tournée (RFM Party 80 à l'époque) et organise de nouveaux concerts pour la sortie du film. "Il n'a même pas honoré cette deuxième partie du contrat puisqu'il a déposé le bilan", dégaine-t-il à son tour, n'oubliant pas de préciser qu'il a déjà gagné un procès contre Hugues Gentelet – lequel dit s'être pourvu en cassation pour récupérer ses droits d'auteur. "J'ai ensuite salarié Kaefer pendant des années pour un boulot qui était en fait un placard. (...) La vérité, c'est que j'ai surpayé Kaefer", assure Langmann qui, l'assure : ses deux films ne racontent pas la vie de Gentelet ou de Kaefer.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel